Consorzio del Pomodoro di Pagino Igp

Aspects nutritionnels des tomates

La convention « Le proprietà nutraceutiche della Igp Pomodoro di Pachino » (Les propriétés nutritionnelles des tomates IGP de Pachino) a abordé différents thèmes, dont les « aspects réglementaires des nutraceutiques », qui ont été discutés par Tiziana Pecora, spécialiste en pharmacologie et experte en disciplines réglementaires.

Le tableau des orateurs

La santé et la nutrition sont fortement liées et le monde des nutraceutiques joue un rôle fondamental. Stephen L. DeFelice a donné en 1989 la définition suivante du terme « nutraceutique » : « aliment ou partie d'aliment présentant un avantage médical ou sanitaire, y compris la prévention et le traitement des maladies. » 

En pratique, le terme « nutraceutique », bien que non reconnu par la réglementation européenne, désigne un aliment qui contient des constituants spécifiques et qui peut donc avoir un effet bénéfique sur une fonction corporelle spécifique. Les aliments fonctionnels et les compléments sont considérés comme des « nutraceutiques » au niveau commercial. Ces produits alimentaires sont encadrés par des réglementations sur la production, la communication et le commerce des denrées alimentaires », explique l'expert.

Tiziana Pecora

« Un document de consensus de la Commission Européenne, en accord avec FUFOSE (Functional Food Science in Europe), définit un aliment fonctionnel comme une substance qui présente des qualités supplémentaires dues à la présence de composants, généralement non nutritifs, qui interagissent de manière sélective avec une ou plusieurs fonctions physiologiques conduisant à une amélioration de la santé et du bien-être et/ou à une réduction du risque de maladie. » 

(Cliquez ici pour le reportage photo)

« Le décret législatif 169/2004 définit les compléments alimentaires comme des produits destinés à compléter le régime alimentaire commun et constituant une source concentrée de nutriments tels que vitamines et minéraux ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique. En particulier, mais sans s'y limiter : acides aminés, acides gras essentiels, fibres et extraits d'origine végétale, seuls ou en combinaison, pré-dosés, ou formes pharmaceutiques traditionnelles à usage oral (capsules, comprimés, poudres, etc.), grâce auxquelles les consommateurs peuvent prendre une dose définie de composants actifs. Une législation, notamment au niveau européen, serait souhaitable et nécessaire pour combler les lacunes et lever les incertitudes, afin d'adapter le cadre réglementaire aux nouveaux besoins du marché et des consommateurs ainsi que de permettre la vente et la publicité correctes de ces produits. » 

Diapositives de Mme Pecora : « Définitions réglementaires » (cliquez ici pour agrandir)

Sebastiano Barone, technicien du Consorzio del Pomodoro di Pachino Igp, a parlé de la certification SQNPI (Sistema di qualità Nazionale di produzione integrata - Système national intégré de qualité de la production), de Carbonfoot Print et de Blockchain.

M. Sebastiano Barone

« Notre consortium, presque 20 ans après l'attribution de la marque et qui compte aujourd'hui environ 10 millions de kg de tomates IGP commercialisées, vise la durabilité à travers l'obtention de certifications. La plupart des entreprises qui produisent des tomates IGP de Pachino font partie d'OP qui ont l'obligation d'appliquer le cahier des charges de production intégrée de la Regione Sicilia. Nous devons certifier ce produit, qui est déjà obtenu avec ce système durable, en adhérant au système SQNPI. Notre cahier des charges exclut déjà la possibilité d'utiliser des substances chimiques ou hormonales pour polliniser les fleurs et prévoit l'obligation d'une pollinisation entomophile par des bourdons (Bombus terrestris). De plus, il exclut la culture hydroponique pour obtenir la forte identité du produit véhiculée par le sol local. » 

Vue partielle du lieu qui a accueilli l'événement le 12 octobre 2021. (Cliquez ici pour le reportage photo)

« Les serres où sont cultivées les tomates IGP de Pachino ont un faible impact énergétique entraînant donc une forte réduction du CO2, c'est pourquoi nous avons obtenu la certification de l'empreinte carbone. En effet, nos serres typiquement méditerranéennes utilisent très peu d'énergie polluante, car elles sont uniquement chauffées par l'effet de serre déterminé par les couvertures utilisées et par la lumière du soleil qui, à Pachino, atteint les niveaux les plus élevés d'Europe. Les serres du nord (nord de l'Europe), au contraire, optimisent l'environnement de la serre pour exalter les productions en utilisant des systèmes de haute technologie (systèmes hydroponiques employant des intrants énergétiques élevés : lumière artificielle induite, systèmes de chauffage artificiel). » 

M. Salvatore Chiaramida, directeur du Consorzio Pomodoro di Pachino Igp

Salvatore Chiaramida, directeur du consortium, a conclu la convention en remerciant les intervenants. « Aujourd'hui, nous avons fait un pas de plus dans la promotion de nos produits. Les différents intervenants ont précisé l'importance de la recherche et des investissements dans le domaine des nutraceutiques afin que les tomates IGP de Pachino puissent atteindre de nouvelles destinations. » 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)