Marco Bergman, Harvest House :

« La saison des poivrons néerlandais a connu un début remarquable, un milieu difficile et une fin encore pire »

La saison du poivron néerlandais est presque terminée, et « nous pouvons progressivement commencer à refléter ses hauts et ses bas », déclare Marco Bergman, vendeur chez Harvest House. « Tout comme la saison précédente, celle-ci est aussi une saison dont il faudra se souvenir. Elle a très bien commencé, est devenue très difficile et s'est terminée encore moins bien. C'est une saison où les pics et les creux de l'offre ont été plus déterminants dans la fixation des prix. À un moment où la demande influait sur l'ensemble de la saison. »

Les programmes des détaillants européens ont commencé plus tôt
« Cela a commencé avec les détaillants européens qui ont débuté plus tôt avec le poivron hollandais dans leurs programmes. Ils voulaient vraiment commencer plus tôt avec ces produits car l'Espagne avait eu des cultures difficiles et un climat hivernal. Nous avions des poivrons disponibles assez tôt dans l'année, donc nous pouvions aider de nombreux détaillants à se procurer des poivrons hollandais plus rapidement. »

« La partie médiane prolongée peut être décrite comme étant difficile. L'offre a considérablement augmenté et diminué, ce qui a provoqué de nombreux mouvements de prix. Les prix ne sont jamais restés stables plus de trois semaines. Malheureusement, il y avait bien souvent beaucoup plus de produits disponibles que nous ne pouvions en vendre, ce qui a conduit à une période de prix difficile. Du point de vue de la culture, cette période n'a pas été très bonne en termes de prix », explique Marco.

Baisse de la consommation
« La météo n'a pas été très favorable non plus aux Pays-Bas. Cela a été en fait le cas dans toute notre zone de vente européenne. Le mauvais temps du printemps et l'été humide ont également entraîné une consommation de poivrons plus faible que prévu, alors que l'année 2020 avait été une année de consommation de poivrons particulièrement bonne. Il est vrai que cela a été causé davantage par la pandémie et le fait que les gens profitent des repas à la maison. »
« Cette année, les ventes accrues des magasins ont à nouveau légèrement baissé pour a retrouver les niveaux d'avant la pandémie. Néanmoins, nous pouvons conclure que nous avons vendu proportionnellement plus de poivrons emballés que nous ne l'avions prévu. Les emballages sont très variés - allant d'un seul ou de plus de deux poivrons dans une feuille d'aluminium à des sacs d'un kilo, et ils ont tous obtenu une place permanente dans les assortiments de divers supermarchés européens », note le vendeur de poivrons.

Une flambée des prix éphémère
« Nous approchons maintenant de la fin de la saison, qui se caractérise par des prix modérés et la disparition de la plupart des programmes de vente au détail. Ce qui se passe actuellement n'est pas inhabituel ; cela s'est déjà produit auparavant. Cette année, cependant, les prix ont grimpé pendant un court moment, juste avant la véritable fin de la saison, mais cela s'est terminé au début de la semaine 42. »

« Les ventes de poivrons en dehors de l'Europe ont été difficiles tout au long de la saison. Pour la deuxième année consécutive, celles à destination des États-Unis ont été particulièrement décevantes. Les coûts de transport sont très élevés, et il y a eu davantage de cultures locales/nord-américaines », explique Marco. « Les Pays-Bas ont donc envoyé peu ou pas de poivrons là-bas. C'est une perte pour le chiffre d'affaires total de ce produit. Bien sûr, nous espérons toujours que les poivrons retrouveront leur place dans les avions. Ce sera lorsque les vols vers les États-Unis reprendront et redeviendront moins chers. »

L'impact du prix du gaz reste incertain
La crise énergétique est naturellement évoquée dans le secteur de la culture des poivrons aussi. « La hausse du prix du gaz aura sans aucun doute un impact sur la culture. Ce que cela impliquera exactement est cependant encore très peu clair. Cela vaut aussi bien pour la culture que pour nous, en tant qu'outil de vente. Mais nous n'abandonnerons jamais. Nous élaborons déjà de nouveaux plans pour la prochaine saison de poivrons et nous sommes confiants dans l'avenir », conclut Marco.

Pour plus d'informations :
Marco Bergman
Harvest House
Tél. : +31 (0) 174 519 291
m.bergman@harvesthouse.nl
www.harvesthouse.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)