Un marché de la tomate atypique

Le prix des tomates peut-il continuer à augmenter après un été avec des prix élevés ? C'est une situation qui semble se renouveler aux Pays-Bas. Tout comme en septembre, les Pays-Bas se sont distingués en octobre sur le tableau DG Agri tomates de la Commission européenne avec ce qui semble être un prix record de 1,24 € par kilo en moyenne.

Il s'agit du prix moyen le plus élevé jamais enregistré au cours des cinq dernières années. Même un léger ajustement à la baisse des chiffres du DG Agri tomates, comme ce fut le cas pour le mois de septembre, ne semble pas pouvoir changer la donne. La moyenne finale de 0,88 € par kilo (et non 0,96 € comme indiqué dans une version précédente en septembre) reste juste au-dessus de la moyenne.


Cliquez ici pour agrandir

Année spéciale
Depuis l'été, 2021 semble être une année spéciale pour la tomate, même dans le pays aux marges réduites. Le problème du virus qui a fait couler beaucoup d'encre cet été, l'été des « prix d'hiver », en est la cause, mais maintenant la crise de l'énergie a aussi un impact. On s'attend à ce que là où il y a moins de culture, il y ait plus d'achats en Espagne et au Maroc.


Cliquez ici pour agrandir

Les prix espagnols n'augmentent pas
En octobre, cela ne s'est pas encore reflété directement dans les prix moyens des tomates en Espagne. Alors que les prix aux Pays-Bas (et en Italie également) ont grimpé en octobre, les prix en Espagne sont restés au niveau de septembre, ce qui est élevé, mais pas aussi élevé que les prix records d'août, qui ont même dépassé le maximum sur cinq ans.

Des tendances bousculées
Traditionnellement, une baisse des prix suit en novembre, tant aux Pays-Bas qu'en Espagne, mais la situation sera-t-elle identique cette année? Le choc entre les cultures légères et les importations pourrait bien être moindre, maintenant que les calendriers de plantation ont déjà été perturbés par des problèmes de virus cet été et maintenant que la crise énergétique entraîne également des changements. 


Partout en Europe, tout comme aux Pays-Bas, on peut parler d'une moyenne record. Cliquez ici pour agrandir le graphique


Si le prix moyen en octobre en Italie n'est pas un record, le prix est bien supérieur à la moyenne sur cinq ans. Cliquez pour agrandir.


En France, les prix baissent aussi fortement qu'ils ont augmenté cet été. Néanmoins, les prix restent à un niveau élevé et largement supérieur à la moyenne quinquennale. Cliquez pour agrandir

Moins d'offre de la part de la Belgique
Enfin, les chiffres de la Belgique ne figurent pas dans le tableau de bord européen de la tomate, mais la Fédération des coopératives horticoles de Belgique (VBT) tient son propre graphique. Les chiffres de l'offre sont également connus. Il est frappant de constater que pour l'ensemble du mois d'octobre, l'offre de tomates en grappe n'a été supérieure à celle de l'année dernière que pendant la semaine 43. Jusqu'à la semaine 44 incluse, l'offre en kilos de tomates en grappe et en vrac était légèrement inférieure à celle de l'année dernière.


Cliquez pour agrandir.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)