Francisco Caballero, président de Nueces de España :

« Dans quelques années, la production de noix augmentera de manière significative »

La culture du noyer a connu une expansion remarquable ces dernières années en Espagne. Alors que, selon les données du ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, la superficie enregistrée en 2005 était d'environ 7 700 hectares, en 2020, elle était estimée à environ 14 000. Et cette tendance croissante se poursuit aujourd'hui, rapporte Francisco Caballero, président de Nueces de España. Cette association, fondée en 2017, sert de lien au secteur et promeut la qualité différenciée de la noix espagnole en soutenant sa production et sa commercialisation, tant sur le marché national que sur le marché international.

« Ces dernières années, on a assisté à une expansion considérable de la superficie consacrée aux noyers en Espagne, avec de nouvelles plantations qui, dans certains cas, dépassent les 500 hectares. Dans 4-5 ans, lorsque celles-ci atteindront leur maturité productive, la production espagnole augmentera de manière significative. » 

« Sur la base de l'entrée de ces nouvelles plantations dans leur période productive, le Comité Sectoriel Noix et Pécan de la Fepex a prévu une augmentation de 30 % de la production espagnole de noix par rapport à l'année dernière, qui a été une année particulièrement critique en raison de conditions climatiques défavorables. Jusqu'à présent, les prévisions ont été respectées et, en général, l'optimisme est de mise en ce qui concerne les quantités récoltées, mais le marché est également très incertain. De grands volumes de ce fruit n'ont pas encore été commercialisés en raison des problèmes liés au COVID et des difficultés d'acheminement des matières premières, qui nous maintiennent dans l'impasse », explique Francisco.

Les noix sont très saines et largement consommées dans le monde entier, notamment dans les pays asiatiques, où elles font partie intégrante de leur gastronomie. Cependant, la consommation en Europe est également assez élevée, car la noix est considérée comme un super aliment. Les noix sont riches en oméga-3, en vitamines B et C, en acide folique et en minéraux tels que le magnésium, le phosphore et le calcium. Elles contribuent à réduire le cholestérol, à prévenir les maladies du système circulatoire, la maladie d'Alzheimer, la dépression ou la sclérose en plaques, et leurs propriétés antioxydantes retardent le vieillissement de la peau.

« En ce qui concerne les exportations, les noix des pays définis comme producteurs consolidés, comme l'Amérique du Nord ou le Chili, concurrencent les noix espagnoles en termes de prix, car nous ne pouvons pas nous aligner sur leurs coûts de production, surtout maintenant que les coûts augmentent. Cependant, la noix espagnole offre une grande garantie de santé et de traçabilité, ainsi qu'une qualité supérieure à celle des autres origines, qui la cultivent de manière plus commerciale », explique Francisco. « La culture de la noix est très technique, car elle nécessite des conditions climatiques très spécifiques et une certaine qualité de sol et d'eau, et en Espagne, elles sont traitées dans les conditions les plus naturelles possibles et sont cultivées pratiquement comme s'il s'agissait d'un produit biologique, de sorte qu'elles présentent un résidu de produits phytosanitaires beaucoup plus faible que les noix d'autres pays. » 

Faire connaître les facteurs de différenciation des noix espagnoles et promouvoir leur consommation sont, en fait, les objectifs de Nueces de España. L'entité travaille depuis sa création pour parvenir à l'unification des critères de qualité et de traçabilité de cette noix, qui peut être identifiée à travers une marque de qualité. La sensibilisation à la consommation de noix d'origine espagnole se développe en Espagne, où, comme le souligne le président du Comité de la Noix et du Pécan de la Fepex, cette culture représente une alternative très intéressante.

« Outre la rentabilité offerte par la culture elle-même, les noix présentent un avantage supplémentaire : une capacité de conservation bien supérieure à celle de tout autre produit frais. Elles peuvent rester en parfait état pendant environ un an, à condition d'être stockées correctement, ce qui facilite leur vente et la recherche de marché de niches. De plus, les noyers ont une période de production comprise entre 40 et 50 ans et la demande et la consommation suivent une tendance à la hausse. Par ailleurs, contrairement à d'autres fruits à coque, comme les amandes, les noix n'ont pas encore été exploitées à un niveau industriel. » 

Pour plus d'informations : 
Francisco Caballero
Nueces de España
Tél. : +34 607 663 662
info@nuecesdeespana.com 
www.nuecesdeespana.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)