André Noordhoek, Noordhoek Agro :

« Le marché des choux de Bruxelles subit une pression énorme depuis plusieurs semaines »

« Il y a une certaine pression sur le marché depuis quelques semaines », déclare Andre Noordhoek de Noordhoek Agro aux Pays-Bas. « La superficie a légèrement augmenté, et les ventes sont quelque peu décevantes. Le débit n'est tout simplement pas assez rapide. Cela s'applique aux exportations, mais les actions locales sont également clairsemées. Il s'agit presque uniquement de petites commandes. »

« Actuellement, les prix se situent entre 0,35 et 0,45 €, beaucoup trop bas. » André cultive des choux de Bruxelles et les commercialise, ainsi que ceux de ses collègues producteurs, principalement auprès d'exportateurs. « L'Allemagne est notre principale destination d'exportation. Il arrive que les choux aillent plus loin, comme aux Émirats arabes unis. Mais ce ne sont pas des acheteurs structurels ».

La récolte des choux de Bruxelles violets a commencé la semaine dernière. « Ces ventes sont bonnes. Surtout si l'on considère que beaucoup d'entre elles sont destinées à l'hôtellerie et à la restauration. Concernant l'évolution du marché, il y aura sûrement une certaine pression. La demande pourrait toutefois augmenter à mesure qu'il fait plus froid. On ne peut pas imputer la baisse des ventes à la qualité, qui est exceptionnellement bonne cette année. »

Pour plus d'informations : 
André Noordhoek
Noordhoek Agro
8 Groendalseweg
2665LH, Bleiswijk, NL
Tél. : +31 (0) 622 233 704
canoordhoek@kpnmail.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)