Les prix des tomates résistent bien dans un marché sous pression

Le marché de la tomate connaît généralement un creux en novembre dans différents pays. Depuis quelque temps, les prix sont supérieurs à la moyenne. Le mois de novembre s'est également écarté de la normale. Dans de nombreux pays, à l'exception de l'Espagne, les prix ont été plus élevés d'après la dernière mise à jour du tableau de bord de la tomate et des chiffres de la Belgique (tenus à jour par la Commission européenne). 

Le prix moyen de la tomate en Europe est de 1,35 €/kg, c'est moins qu'en octobre. C'est également moins qu'en novembre dernier, où la moyenne était de 1,43 €. Mais il reste supérieur à la moyenne des cinq dernières années. Les prix des tomates sont supérieurs à cette moyenne depuis mars.

Le Tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) et le covid dans une certaine mesure en sont les raisons principales. Viennent s'ajouter également la crise énergétique et l'augmentation constante des prix de presque tous les produits. 


Cliquez pour agrandir

Nouveau facteur : les prix de l'énergie
La progression habituelle du marché a été tout sauf habituelle et montre qu'une nouvelle hausse des prix est possible en décembre,  ce qui n'était pas le cas l'année dernière. Bien que les prix élevés de l'énergie n'aient pas été un problème pour les producteurs à l'époque comme ils le sont maintenant. Et la pandémie mondiale pourrait affecter la demande.

Les producteurs ont besoin d'éclairage et de chauffage en hiver mais cette année les serres sont vides ou les cultivateurs réduisent le recours à l'énergie.

Il en résulte logiquement une baisse de la production. Mais le lecteur ne doit pas oublier que les coûts augmentent partout, y compris pour les produits importés. 

Pays-Bas : petite baisse
Les chiffres néerlandais et belges, en particulier, reflètent les coûts élevés de l'énergie. D'après le tableau le prix moyen de la tomate néerlandaise par kg est de 1,20 €, à peine moins qu'en octobre. Mais là encore, il s'agit d'un prix record par rapport aux cinq dernières années.


Cliquez pour agrandir

Belgique : offre réduite
Les chiffres de la Belgique ne sont pas inclus dans le tableau. Mais il est possible de consulter les chiffres de la Fédération des coopératives horticoles (VBT). 


Chiffres VBT par www.vlaanderen.be/landbouwcijfers  

Ceux-ci montrent des prix moyens plus élevés pour les tomates grappes en particulier depuis la mi-novembre. Ces chiffres sont comparés à ceux de l'année dernière et des cinq dernières années. Pour les tomates en vrac, le tableau est légèrement différent. Elles montrent un pic de prix estival similaire à celui des tomates en grappe. Des prix d'hiver ont ensuite été pratiqués, puis les prix sont restés raisonnablement en ligne avec l'année dernière et les cinq dernières années.

Les volumes fournis ont été inférieurs à ceux de 2020 pendant des semaines. Cela vaut aussi bien pour les tomates en vrac que pour les tomates en grappe. Au cours de la semaine 43, il y a eu davantage de tomates en grappe qu'en 2020. 

Espagne : forte baisse, davantage de produits marocains
L'Espagne a connu la plus forte baisse de prix de novembre. Avec une moyenne de 0,99 €, le prix se situe juste au-dessus du minimum quinquennal et de celui de novembre de l'année dernière. Ce dernier est remarquable car la superficie espagnole diminue chaque année. Selon les Espagnols, l'importante concurrence marocaine en est la raison. Le Maroc envoie de plus en plus de tomates en Europe.

Récemment, d'autres chiffres européens (en anglais) semblent contredire cette affirmation. Nous avons cependant appris que ces chiffres sont incorrects. Normalement, les chiffres sont basés sur trois sources. Mais, récemment, il ne restait qu'une seule source, ce qui rend ces chiffres peu fiables. Au lieu d'une baisse de l'offre en provenance du Maroc, ce pays a envoyé 18 % de plus en Europe en octobre 2021 qu'en 2020.

Italie : petite hausse de prix, grandes inquiétudes
L'Italie est le seul pays du tableau de bord de la CE qui n'a pas connu le creux habituel de novembre. Le prix moyen y a légèrement augmenté. Tout aussi étrange, cette augmentation est en fait inférieure à celle de l'année dernière et des cinq dernières années.

L'Italie a connu un été difficile entre la chaleur étouffante et le ToBRFV. Comme dans d'autres pays, certains ont choisi de pratiquer d'autres cultures.

France : un mois de novembre plus « normal »
En France, les prix de novembre sont plus proches de ceux de 2020 et de la moyenne quinquennale. La France produit relativement peu de tomates et en importe beaucoup.


Cliquez ici pour agrandir tous les graphiques du tableau.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)