Perspectives agricoles de l'UE 2021-31 :

La production européenne de tomates fraîches devrait diminuer d'ici 2031

D'ici 2031, la production de tomates fraîches devrait diminuer (de -0,4 % par an). La baisse de la production de tomates est principalement due à la forte chute de la production hivernale en Espagne et à une réorientation vers des tomates de petite taille, dont le volume est plus faible mais la valeur ajoutée plus élevée. Les producteurs espagnols se tournent également vers d'autres cultures plus rentables en hiver en raison de la forte concurrence du Maroc. Pour les pêches et les nectarines, la diminution continue des superficies cultivées entraîne une baisse de la production.

La production totale de pommes utilisables de l'UE devrait rester stable d'ici 2031, à 11,1 millions de tonnes. Ceci est le résultat de la diminution de la superficie cultivée et de l'augmentation des rendements résultant de l'introduction de nouvelles variétés naines à haut rendement et d'une meilleure gestion agronomique. On prévoit qu'en 2031, 7,6 millions de tonnes de pommes seront consommées en frais, tandis que 3,6 millions de tonnes pourraient être utilisées pour la transformation.

De même, la production de tomates destinées à la transformation devrait rester stable, à environ 10,4 millions de tonnes. La production passe de produits très concentrés, comme le concentré de tomates, à des produits moins concentrés et à plus forte valeur ajoutée, comme les tomates en conserve, la purée de tomate, les sauces tomate et les produits biologiques.

La consommation de fruits frais dans l'UE augmente tandis que la consommation de produits transformés diminue
D'ici 2031, la consommation de fruits et légumes frais dans l'UE devrait augmenter, sous l'effet d'une sensibilisation accrue des consommateurs aux avantages d'une alimentation riche en fruits et légumes, ainsi que d'initiatives publiques visant à promouvoir leur consommation. Toutefois, il existe des différences importantes entre les secteurs et entre les pays de l'UE. En particulier, la consommation d'oranges fraîches dans l'UE devrait augmenter pour atteindre 13,3 kg par habitant (+0,5 % par an). La consommation de jus d'orange fraîchement pressés dans les supermarchés, les cafés et les restaurants stimulera leur consommation.

Au cours de la même période, la consommation de pommes fraîches par habitant dans l'UE devrait augmenter pour atteindre 15 kg (+0,6 % par an), sous l'effet du changement de variétés de pommes au profit de variétés reflétant mieux les préférences des consommateurs, en particulier en Pologne. Malgré l'augmentation prévue, la pomme perd de sa compétitivité face à des produits plus tendance comme les fruits tropicaux et les fruits rouges.

Cliquez ici pour lire le rapport sur les perspectives agricoles de l'UE.

Pour plus d'informations :
ec.europa.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)