Malgré de nombreux défis, fenaco a largement dépassé les attentes au cours de l'exercice 2021

« Nous voulons continuer à renforcer la capacité d'innovation de l'industrie agricole et alimentaire suisse »

Avec 7,38 milliards de francs (+5,7 %), la coopérative fenaco a réalisé le chiffre d'affaires net le plus élevé depuis sa fondation en 2021. Le résultat d'exploitation (EBIT) a également atteint un niveau record de 169,0 millions de francs (+1,6 %). Le commerce de détail, en particulier, a dépassé les attentes. Les autres secteurs d'activité ont également connu une évolution positive, a-t-elle indiqué lors de la conférence de presse d'aujourd'hui. L'année 2022 reste un défi. La guerre en Ukraine entraîne d'énormes hausses de prix dans le commerce international de l'énergie et des matières premières et exacerbe les perturbations de la chaîne d'approvisionnement déjà connues pendant la pandémie de Coronavirus. « La situation de l'approvisionnement en matières premières agricoles en Suisse est globalement bonne, malgré la situation tendue. »

Renforcer l'industrie agricole et alimentaire suisse
La population suisse souhaite une agriculture de production en Suisse. Dans le même temps, elle attend des producteurs qu'ils montrent la voie en matière de durabilité. « En tant que plus grande coopérative agricole de Suisse, fenaco a un rôle central à jouer à cet égard », déclare Pierre André Geiser, président du conseil d'administration de fenaco. « Notre stratégie est donc axée sur le renforcement de la capacité d'innovation du secteur agricole et alimentaire suisse. Nous voulons promouvoir son développement durable et lui donner une longueur d'avance en matière de compétences internationales. Ces orientations à long terme portent leurs fruits. En témoigne le développement impressionnant qu'a connu fenaco au cours des dix dernières années. »


Pierre-André Geiser, président du conseil d'administration, et Martin Keller, directeur général de fenaco Coopérative.

Faible récolte 2021 : « Les fruits secs de Suisse orientale ont manqué »
La campagne agricole 2021 restera comme l'une des plus faibles de l'histoire de l'agriculture suisse en raison de la météo, comme l'explique Martin Keller, président de la direction générale. « Elle a frappé les abricots, les prunes et les cerises. Les rendements ont également été inférieurs à la moyenne pour les légumes frais et stockés et les pommes de terre. Le tableau est similaire pour les fruits à pépins : les récoltes ont été bonnes dans la région lémanique et en Valais, mais les fruits à dessert et à cidre de Suisse orientale ont manqué. »

Influencés par les turbulences extraordinaires sur les marchés d'approvisionnement internationaux, les coûts de production avaient considérablement augmenté. « Dans l'ensemble, les revenus agricoles ont à nouveau diminué pour la première fois après plusieurs années de tendance continue à la hausse. Globalement, nous constatons une augmentation de 10 % des prix des denrées alimentaires d'origine végétale, ce qui nous semble également compréhensible et vérifiable. D'un autre côté, nous devons aussi faire une distinction très nette, car il faut toujours tenir compte de l'offre et de la demande pour les différentes cultures, qui peuvent parfois varier fortement. »

Acquisition d'entreprises stratégiques et extension des capacités
Par rapport à l'année précédente, le périmètre de fenaco a connu diverses modifications, telles que des acquisitions d'entreprises stratégiques. Dans le segment des fruits et légumes, il y a par exemple eu l'acquisition de Berri AG à l'Engrosmarkt de Zurich par frigemo, membre à 100 % du groupe Fenaco, avec effet rétroactif au 1er janvier 2021.

L'extension réfléchie des capacités sur les sites existants fait également partie de cette stratégie de croissance. Trois importants projets de construction sont actuellement en cours d'achèvement au siège de la filiale Volg : l'agrandissement de l'entrepôt à hauts rayonnages, l'extension de l'installation photovoltaïque sur le toit et la rénovation partielle du bâtiment administratif.

Dans le domaine du commerce de détail, l'importance du commerce électronique pour les magasins LANDI ne cesse de croître. Avec la mise en œuvre du « Business Model 2022 », l'offre a été massivement élargie. Les clients peuvent désormais commander en ligne l'ensemble de la gamme de produits des magasins LANDI. Les marchandises sont préparées, emballées et, dans certains cas, livrées personnellement par des employés LANDI dans une centaine de magasins LANDI décentralisés. Cela signifie que la valeur ajoutée de la vente en ligne va aux LANDI locaux. La proximité avec les clients et les racines régionales sont maintenues.

La situation de l'offre au cours de l'exercice écoulé par rapport aux années précédentes / Graphique : fenaco

Commodités : fortes recettes du commerce de détail, gastronomie faible en revanche
Dans le secteur de la commodité, frigemo est spécialisé dans la production et la commercialisation de produits de qualité supérieure à base de pommes de terre, de légumes, de fruits et de pâtes. Alors que le secteur du commerce de détail a de nouveau dépassé de manière significative la forte année précédente, la pandémie de Coronavirus a de nouveau eu un impact négatif sur le secteur de la restauration. Grâce à une offensive d'acquisition, frigemo a pu gagner de nouveaux partenaires de distribution et étendre sa position de leader dans la distribution.

Pour les entreprises commerciales, la deuxième année de la pandémie n'a apporté qu'une légère reprise en raison des nouvelles fermetures de restaurants. Néanmoins, les perspectives d'avenir sont positives. Un nouveau client important a été acquis et les relations avec la clientèle existante ont été renforcées. Dans le cas des pommes de terre pour frites, la fermeture des points de restauration au printemps a entraîné des volumes excédentaires. Grâce à une solution de branche solidaire, ceux-ci ont pu être amortis. Le gel, la grêle et le temps humide ont entraîné des récoltes inférieures à la moyenne dans toutes les catégories de produits pendant le reste de l'année. La seule exception a été les fruits à pépins sur La Côte et en Valais.

Landesprodukte a renforcé sa présence en Valais en intégrant l'activité fruits de la Société d'agriculture de Fully. De même, Landesprodukte a fait avancer sa stratégie d'automatisation et de numérisation. L'industrie alimentaire a fait les gros titres de manière positive. L'unité commerciale Industrie alimentaire a connu une légère reprise malgré la pandémie en cours. Le chiffre d'affaires net a augmenté de 2,8 % pour atteindre 1,42 milliard de francs suisses.

L'agriculture verticale en Suisse
A la fin de l'année, l'usine pilote d'agriculture verticale de Yasai à Niederhasli a également été mise en service. Avec ce projet, fenaco vise à répondre aux exigences croissantes des consommateurs et des détaillants d'aujourd'hui, telles qu'une fraîcheur et une régionalité sans faille, des rendements élevés et une faible consommation d'eau et de pesticides.

Pour plus d'informations : 
www.fenaco.com 
www.frigemo.ch/home   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)