Niels Zuurbier, Ursem-Zuurbier :

« L'inflation pèse durement sur la consommation de légumes »

Cette année, la saison de la laitue iceberg néerlandaise n'offre guère de raisons de se réjouir. « Les prix ont été sous pression presque dès le début. Les ventes sont à la traîne et si vous ne vendez pas assez, vous devez parfois faire des choix difficiles, comme le labourage des champs. Les coûts ont grimpé en flèche et peu de gens peuvent cultiver de la laitue à des prix avoisinant les 3,50 € par boîte », explique Niels Zuurbier, de Ursem-Zuurbier. Il préside également la section des légumes de plein champ de l'Association agricole et horticole néerlandaise.


Niels Zuurbier (deuxième à partir de la droite) et ses collègues

« Il y a tellement de produits sur le marché. Je pense que cela s'explique en grande partie par le changement des habitudes de consommation dû à l'inflation. Il n'y a pas tant de légumes que ça, donc ils se vendent bien actuellement. Les personnes travaillant dans le secteur de la transformation me disent que nos marques de légumes en conserve et surgelés se portent également très bien. Si les gens doivent dépenser beaucoup plus pour l’alimentation, ils vont faire des choix ; ils commencent à établir des priorités. »

« Il y a une énorme pénurie de personnel dans l'industrie de la transformation, cependant. Si les lignes sont à l’arrêt, cela affecte les ventes. Le monde des légumes est actuellement dans une situation difficile », déclare Niels, qui est également membre de l'association des producteurs d'Everest, « et je crains que cela ne fasse qu'empirer. Je suis très inquiet pour l'ensemble du secteur de l'agriculture et de l'horticulture, compte tenu des ajustements que le gouvernement est en train de faire. » 

« Outre la laitue iceberg, nous sommes aussi dans le secteur du chou. Nous faisons pas mal de choux plats, par exemple. Nous avons des clients réguliers pour ce produit de niche, donc ils se vendent. Mais, le marché du chou blanc est en déclin maintenant qu'il y a plus de nouveaux produits. Il finira par rebondir, mais, pour l'instant, les choses semblent plutôt sombres dans le secteur des légumes », conclut Niels.

Pour plus d'informations : 
Niels Zuurbier
Ursem – Zuurbier C.V.
Donkereweg 6a
1704 DV Heerhugowaard - Pays Bas
Tél. : +31 6 5474 1523
niels@ursemzuurbier.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)