Liisa Lindroth, directrice des ventes de DeliVerde en Finlande :

Les consommateurs finlandais friands de légumes cultivés localement

Dans le sud-ouest de la Finlande, à environ 160 km d'Helsinki, se trouve Turku, la quatrième plus grande ville du pays avec environ 175 000 habitants. Plusieurs entreprises de serres sont situées dans les environs immédiats de la ville, dont DeliVerde, spécialiste de la laitue et des herbes aromatiques. « Nous ne sommes pas les plus grands, et nous n'aspirons pas à l'être. Nous voulons en revanche être les meilleurs », déclare avec confiance Liisa Lindroth, responsable des ventes.


Liisa Lindroth est responsable des ventes

La Finlande est pratiquement autosuffisante en matière de laitues et d'herbes aromatiques. « Il n'est pas du tout facile de faire pousser des laitues et des herbes sous notre climat. Cela nécessite beaucoup d'efforts, mais les Finlandais sont des spécialistes dotés de nombreuses années d'expérience. Par exemple, la superficie de nos serres est plus grande que celle des Danois, des Suédois et des Norvégiens réunis. Et les consommateurs finlandais sont très friands d'aliments cultivés localement. Si les supermarchés font la promotion de la laitue danoise ou des tomates polonaises, le succès n'est en aucun cas garanti. Les producteurs locaux bénéficient d'un marché très réceptif sur le marché intérieur, même si celui-ci n'est pas très important avec une population d'à peine 5,5 millions d'habitants. » Cela explique aussi en partie le faible niveau des exportations, même si, selon Liisa, les produits finlandais présentent un intérêt certain pour les clients étrangers. « À l'inverse, en tant qu'entreprise, nous n'importons jamais d'épices. Cela nuirait à nos affaires. Les Finlandais ne comprendraient pas que nous vendions des produits importés sous notre marque. Si nous avons une récolte un peu moins bonne, qu'il en soit ainsi. Nos clients savent que l'horticulture, même si nous contrôlons de nombreuses conditions dans la serre, n'est pas une activité où tout se passe toujours parfaitement comme prévu », explique Liisa.


Culture des herbes aromatiques

Des roses aux laitues en passant par les herbes aromatiques
Hannu, le mari de Liisa, a commencé comme cultivateur de roses. « Mes parents avaient eux-mêmes une petite ferme de légumes. Enfant, je savais déjà que je ne voulais rien faire dans ce domaine et que je n'épouserais pas un homme qui serait jardinier. Trop de travail, trop dépendant de la météo. Quoi qu'il en soit, j'ai d'abord travaillé pendant 20 ans comme informaticienne dans de grandes entreprises informatiques. J'ai rencontré mon mari en classe à l'école primaire. Ses parents avaient un atelier de réparation de carrosserie. Le premier de ce type en Finlande, en fait. Mais Hannu a travaillé dans une grande pépinière de roses avant de créer sa propre entreprise. Pendant mon temps libre, j'ai toujours aidé mon mari dans la vente et l’administration. Après ma carrière en informatique, j'ai commencé à travailler à temps plein comme responsable des ventes dans l'entreprise de culture. »


Deliverde cultive un large éventail d'herbes aromatiques

Les roses ont fait place aux laitues et aux herbes aromatiques dans la serre sur une superficie de 2 hectares et aux légumes de saison en plein air sur une superficie de 3 hectares. « Nous avons commencé petit et, en fait, nous le sommes toujours. Hannu était un bon cultivateur de roses, mais il était déçu de ne pas avoir ou de ne pas trouver l'argent nécessaire pour investir dans une grande pépinière à lui. C'était une bonne chose, car de nombreux producteurs de roses finlandais ont finalement cessé de cultiver des roses en raison de la concurrence féroce du produit néerlandais, entre autres. Nous sommes d'abord passés à la laitue. À la fin des années 90, nous avons également adopté les herbes aromatiques. Hannu et mon fils Eero, qui est maintenant PDG, sont les spécialistes de la culture. Moi-même et ma belle-fille nous occupons des ventes. »


Roquette emballée dans un emballage Ziplock

Fournisseur de restaurants étoilés
« De nombreux producteurs de laitues en Finlande cultivent des petites laitues de 100 grammes, un produit très populaire dans notre pays. Mais nous étions petits et nous devions donc faire les choses différemment, trouver notre propre identité pour nous faire une place sur le marché. Nous avons donc commencé à faire pousser de grosses têtes de laitue. Nos laitues ont le temps de pousser lentement et sont donc croquantes, d'excellente qualité, se conservent bien et sont très savoureuses. De plus, nos herbes sont généralement plus grosses que celles des autres cultivateurs. La qualité a attiré l'attention du secteur de la restauration haut de gamme. Aujourd'hui, nous sommes le fournisseur privilégié de plusieurs restaurants étoilés en Finlande. »


Différentes étapes de la culture des herbes

Un œil pour les nouvelles tendances
Le chiffre d'affaires généré par la distribution de laitues, d'herbes et d'autres légumes aux grands chefs finlandais n'est pas très élevé, selon Liisa, mais il confère à l'entreprise de culture du prestige et des perspectives nouvelles. « Comme je l'ai dit, nous ne voulons pas les plus gros volumes, mais nous sommes attachés à la qualité et voulons suivre, voire devancer, les dernières tendances. Nous pouvons le faire en travaillant avec des grands chefs. Ils ont une bonne vision des tendances et aident également à les déterminer. D'autre part, la majeure partie de notre production est destinée à l'ensemble du secteur du commerce de détail et de la restauration. Nous livrons directement, surtout à Turku et dans ses environs, mais aussi par l'intermédiaire de grossistes. En outre, nous livrons directement à deux grands détaillants en Finlande, à savoir S-group et K-group, ce qui exerce une certaine pression sur les prix pour les producteurs finlandais. Notre entreprise n'est pas grande, mais elle est assurément rentable. Nous entretenons de bonnes relations avec nos clients, qui apprécient également beaucoup nos produits. Évidemment, avec l'augmentation des coûts, les choses sont plus difficiles maintenant parce que le processus de répercussion des coûts dans la chaîne est très lent dans le secteur alimentaire. Les gens ont aussi moins d'argent à dépenser avec l'inflation. »


Laitue d'extérieur pendant l'été

Les Finlandais privilégient le produit local
L'avantage pour les entreprises comme DeliVerde est la préférence finlandaise pour les produits locaux. « Et qui dit local dit bien sûr parfois produit provenant de 1 000 km de distance. La Finlande est un grand pays. Nous transportons nos laitues et nos herbes en Laponie, par exemple. Ce que nous récoltons l'après-midi, ils l'ont sur les étagères du grand Nord le lendemain matin. »

En Finlande, la préférence pour la culture locale est en partie motivée par des raisons sociales et des questions environnementales. « Importer des laitues d'Espagne ne fonctionne pas ici », explique Liisa. « Les gens voient les images à la télévision sur les conditions dans lesquelles les travailleurs saisonniers africains travaillent et vivent là-bas. Et qu'advient-il de tout le plastique provenant des serres ? Ces aspects influencent la décision d'achat des Finlandais, qui savent que les détaillants d'ici ne traiteront pas avec les entreprises qui ne respectent pas la législation sociale et environnementale. En tant que cultivateur, vous devez être en mesure de prouver que vous payez vos employés au moins au salaire minimum et que vous respectez la loi en ce qui concerne les heures de travail, les jours de maladie et les vacances. Nous faisons tout cela - et plus encore - et les gens le savent. Comme nous avons une bonne réputation dans ce domaine, nous n'avons aucun problème à trouver des travailleurs. Nous avons environ 50 employés avec des contrats permanents ainsi que des travailleurs saisonniers. Certains de nos employés sont ukrainiens, et ce depuis plusieurs années. Nous leur avons dit qu'ils pouvaient amener leurs familles. Ainsi, depuis le début de la guerre, nous avons accueilli une vingtaine de femmes et d'enfants. »


En complément des herbes, on trouve un large éventail de laitues, comme la Salanova

La salade Iceberg est la plus populaire
DeliVerde cultive un riche assortiment de laitues, dont la laitue Iceberg, la laitue frisée, la Salanonva, la Lollo Rosso, la laitue à feuilles de chêne et la laitue romaine. « La salade Iceberg est la plus populaire en Finlande, depuis longtemps en fait. Mais les variétés ont quelque peu changé au fil du temps. Nous préparons également des mélanges de salades - non seulement pour le commerce de détail mais aussi pour les restaurants - et la laitue Iceberg est invariablement l'ingrédient clé de ces produits prêts à l'emploi. Cela permet au mélange de rester frais et vif. » L'entreprise de Turku vend la majeure partie de ses herbes en pots, mais elle fournit également des produits prédécoupés au secteur de la restauration. « Nous proposons de la coriandre, de la menthe, de l'aneth, du persil, du thym, du romarin, du basilic. Les Finlandais aiment l'aneth avec leurs plats de poisson. Les herbes aromatiques se portent particulièrement bien pendant les nombreuses fêtes de printemps. Mais dans le passé, les ventes étaient plus fluides. Aujourd'hui, les concurrents sont nombreux et le marché est saturé. »


Deliverde chauffe les serres avec des déchets d'avoine et de l'industrie du meuble.

Sciure de bois pour le chauffage
En été, les jours où il fait trop chaud pour les laitues, les serres sont refroidies. « Bien sûr, en été, nous travaillons aussi avec des variétés pour les longues journées. Nous devons nous adapter aux conditions climatiques. Bientôt, nous nous rendrons à nouveau au GreenTech aux Pays-Bas pour nous tenir au courant des derniers développements en matière de culture », déclare Liisa. Et en hiver, lorsque la neige s'accumule sur le toit, la culture continue. La neige n'entraîne pas de travaux de déblaiement supplémentaires. « La neige fond simplement à cause du chauffage de la serre. Nous produisons de la chaleur dans notre propre système de chauffage, qui fonctionne avec de l'énergie renouvelable, à savoir de la sciure de bois provenant de l'industrie du meuble. Nous travaillons de manière très consciente de l'environnement. Toute l'eau que nous utilisons dans les serres est recyclée à 100 % et les plantes poussent sous une lumière aussi naturelle que possible. La tourbe et les déchets végétaux des serres sont compostés, puis transformés en terreau pour les cultures extérieures. Les consommateurs finlandais considèrent que la composante environnementale est très importante. Et nous sommes heureux de les satisfaire », conclut Liisa.

Pour plus d'informations :
Liisa Lindroth
DeliVerde
Tél. : +358 400 928 449
liisa.lindroth@lindrothinpuutarha.fi
www.deliverde.fi


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)