Francisco Linares, du département commercial de Murgiverde :

« L'offre disponible de concombres bio ne répond pas à la demande en Europe »

Bien que la majeure partie de la production de concombres en Espagne soit concentrée dans les zones de production d'Almeria et de Grenade pendant les mois d'automne et d'hiver, pendant les mois d'été, certaines plantations sont maintenues à des altitudes plus élevées.

Des entreprises telles que la coopérative Murgiverde, l'un des principaux producteurs de concombres biologiques d'Almeria, est actuellement dans la saison d'été. Une saison qui se déroule avec des volumes bien inférieurs aux niveaux habituels en raison des vagues de chaleur et des prix qui sont presque le double de ceux de l'année dernière à cette époque de l'année.

« La vague de chaleur de fin mai et celle de cette semaine ont entraîné une diminution de la quantité de fruits par plante et il y a également plus de pertes dues à des problèmes de qualité », explique Francisco Linares, du département commercial de Murgiverde.

La baisse des volumes de concombre bio en Espagne coïncide également avec une baisse notable de la production dans le reste de l'Europe, en raison de l'augmentation du coût du carburant, de l'énergie et des autres intrants nécessaires à la production.

« Les Pays-Bas, la Lituanie, l'Italie, la Bulgarie..., tous ces pays proposent moins de concombres bio. Bien que la demande soit légèrement en baisse par rapport à l'année dernière, peut-être en raison de la prudence accrue des consommateurs dans un contexte d'inflation mondiale, elle est bien supérieure à l'offre disponible, ce qui se traduit par des prix qui sont presque le double de ceux de l'année dernière à la même époque. »

« Alors que l'année dernière, la moyenne se situait autour de 0,35 euro par pièce, on parle maintenant de 0,60-0,65 euro par pièce dans les rayons d'un supermarché allemand. Et ce, parce que l'offre disponible de concombres biologiques ne couvre pas la demande, qui provient principalement d'Allemagne, des pays nordiques, du Royaume-Uni et de Belgique, entre autres », explique Francisco Linares. « Néanmoins, malgré des prix plus élevés en général, les marges bénéficiaires sont similaires à celles de l'année dernière, en tenant compte du fait que les coûts de production ont augmenté d'environ 30 % et qu'il y a moins de production. »

« Dans les semaines à venir, la disponibilité du concombre biologique pourrait augmenter mais, même ainsi, les volumes seront inférieurs aux niveaux de la saison dernière », prévient Francisco Linares.

L'engagement de la coopérative en faveur de la production biologique est vraiment important car, au cours des six dernières années, elle est passée de 15 % à plus de 70 % de ses volumes totaux produits de manière biologique.

Actuellement, les producteurs de concombres biologiques et conventionnels de la coopérative sont en train de semer pour la saison d'automne et d'hiver. « Je pense que la superficie plantée en concombre sera similaire à celle de l'année dernière à Almeria et Grenade. Les prix ont été historiquement élevés au cours de la saison 2021-2022 en raison de la réduction de l'offre allant jusqu'à 20 % à certains moments en raison des effets des calimas et cela encouragera une fois de plus les producteurs à investir dans ce légume. »

 

Pour plus d'informations :
www.murgiverde.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)