Maarten Verhaegen, BelOrta :

« En automne, certaines variétés de tomates pourraient être indisponibles »

D'un point de vue commercial, la plupart des fruits et légumes belges se portent plutôt bien. « Si c'était une année normale, nous ne nous plaindrions pas de la façon dont les choses se passent pour les concombres, les tomates et les poivrons », déclare Maarten Verhaegen de BelOrta. « Par exemple, les prix des tomates sont décents pour la période de l'année, mais compte tenu de l'augmentation des coûts de production, les marges des producteurs sont soumises à une telle pression que cela reste très difficile pour eux. » 

« Il y a pas mal de tomates sur le marché en ce moment », poursuit Maarten. « Les prix se maintiennent assez bien. La raison de cette situation réside principalement dans le fait que l'Europe du Sud a du mal à obtenir des volumes suffisants. En Espagne et en Italie, ils ont vraiment des problèmes de disponibilité et de qualité. Cela a même donné lieu à un nombre remarquable d'appels en provenance du sud de l'Europe pour essayer d'obtenir suffisamment de produits. Outre les problèmes d'énergie et de chaleur, il y a tout simplement moins de tomates en ce moment. Mes sources me disent que les difficultés des dernières années ont poussé plusieurs petits producteurs à jeter l'éponge et à abandonner. La combinaison de ces facteurs fait que nous espérons traverser la saison relativement bien avec les tomates Belorta. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas un défi pour nos producteurs, mais c'est positif pour les prix. » 

Certaines tomates presque indisponibles
Pour l'automne, Maarten s'attend toutefois à ce que la production de tomates aux Pays-Bas et en Belgique soit beaucoup plus faible que les autres années. « En particulier entre la semaine 50 de cette année et la semaine 7 de 2023, je m'attends à ce que la disponibilité de certains types de tomates soit limitée. En raison du prix du gaz, les plantations auront lieu plus tard et/ou avec moins de lumière, ce qui aura un impact sur les volumes. Nous avons la chance d'avoir quelques récoltes d'automne de tomates en grappe et de tomates rondes en vrac, qui seront donc encore disponibles, mais probablement dans une moindre mesure. » 

En ce qui concerne les aubergines et les courgettes, Maarten explique que les choses ne vont pas non plus très bien. « Avec les aubergines, nous n'arrivons pas à mettre le doigt sur la raison de ce phénomène. Personne ne semble le savoir ; est-ce dû à la légère augmentation des superficies ou au fait que la consommation est un peu plus faible en raison du temps chaud ? Qui sait ? Avec les courgettes, le problème est clair. Il y a deux ans, les bons prix ont incité un certain nombre de producteurs de plein champ à se lancer dans la courgette. Par conséquent, une quantité trop importante a été ajoutée, ce qui a conduit à une offre trop importante. Si l'on ajoute à cela le fait que les courgettes sont également consommées davantage à des températures plus basses, on peut facilement en conclure que ce n'est pas facile. » 

Passage à d'autres cultures
Une autre tendance notable chez le spécialiste des légumes est le déplacement des spécialités de tomates vers d'autres types de culture, principalement aux Pays-Bas. « En Belgique, la question de l'énergie est légèrement différente de celle des Pays-Bas, où l'on voit déjà un certain nombre d'entreprises passer des spécialités de tomates aux tomates en grappe ou même à d'autres produits comme les fraises. Ils choisissent cette solution pour des raisons d'efficacité, de réduction des coûts de personnel et de diminution de la consommation d'énergie. Nous ferons tout notre possible pour garder tous les types de tomates disponibles, mais des changements interviendront dans tous les cas. Dans les semaines à venir, les producteurs devront décider de ce qu'ils feront pour la saison prochaine. Je vois également un rôle pour les détaillants néerlandais et belges dans ce domaine. Nos producteurs peuvent vraiment utiliser tout le soutien du commerce et je pense qu'une certaine forme d'engagement de la part du commerce est également nécessaire pour pouvoir continuer à offrir la gamme complète de produits locaux à l'avenir. »

Pour plus d'informations : 
Maarten Verhaegen
BelOrta
Mechelsesteenweg 120
B-2860 Wavre-Sainte-Catherine, Belgique
Tél. : +32 (0)15 55 11 11
info@belorta.be
www.belorta.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)