La croissance de Greenyard se poursuit dans les segments Fresh et Long Fresh

Au cours du premier trimestre de l'exercice, les ventes nettes de Greenyards (à périmètre constant) se sont élevées à 1 178,2 millions d'euros, soit une augmentation de 4,8 % par rapport à 1 123,9 millions d'euros pour la même période de l'année précédente. 
La croissance a été positive dans les segments Fresh et Long Fresh. 

Fresh segment
Dans le secteur des produits frais, les ventes nettes ont augmenté de 3,2 % au premier trimestre, passant de 952,3 à 982,3 millions d'euros. Grâce à sa relation client intégrée, Greenyard s'est révélé être une place forte dans le secteur des fruits et légumes frais. Dans un marché où les volumes se rééquilibrent naturellement après la réouverture de la consommation hors domicile (post-COVID-19) et en raison de vents macroéconomiques forts pour les consommateurs finaux, Greenyard est en mesure de soutenir et d'accroître sa part de marché sur ses marchés principaux grâce à ses Relations Clientèle Intégrées.

Dans le contexte global des fruits et légumes, dans le segment frais, l'inflation n'est qu'un des paramètres de la fixation du prix total parmi d'autres, tels que les rendements, les conditions de récolte et la disponibilité. Ces facteurs combinés, certaines catégories sont moins, voire pas, impactées. Les raisins et les avocats, par exemple, ont vu leur prix baisser en raison d'une offre excédentaire sur le marché.

Long Fresh segment
Dans le secteur Long Fresh, les ventes nettes ont augmenté de 14,2 %, passant de 171,6 millions d'euros à 195,9 millions d'euros. Les ventes ont augmenté principalement grâce à une nouvelle reprise des clients de la restauration et des segments de l'industrie alimentaire. De plus, la croissance se poursuit dans les produits de commodité de Greenyard, répondant aux besoins actuels des consommateurs de consommer des produits sains de manière facile et accessible. Tout au long des périodes passées, et en regardant vers l'avenir, la société continue de surveiller attentivement le marché et d'ajuster ses prix pour s'adapter à l'augmentation des coûts de production dans la nouvelle réalité économique.

Greenyard reste confiant quant à la réalisation de ses ambitions et de ses objectifs financiers, à savoir atteindre un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros et un EBITDA ajusté compris entre 200 et 210 millions d'euros d'ici 24/25. 

Pour plus d'informations : 
Cedric Pauwels
Greenyard
Tél. : +32 15 32 42 00
cedric.pauwels@greenyard.group  
www.greenyard.group   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)