Kees Havenaar (Frutas Luna) :

« Tout le monde s'attend à une belle année de tomates et concombres espagnols, mais qui peut en être sûr ? »

« La semaine dernière, lorsque j'ai rendu visite à mes clients néerlandais, leur énorme intérêt pour les tomates est vite devenu évident, ce à quoi je m'attendais. De nombreux clients cherchent eux-mêmes en Espagne, car peu de tomates néerlandaises seront disponibles pendant la saison d'hiver », rapporte Kees Havenaar de la société espagnole Frutas Luna.

« Nous entendons dire qu'en Espagne, on a planté environ 15 % de tomates en plus que l'année dernière, mais je ne connais pas la répartition par culture. Cela semble beaucoup, mais au cours des cinq dernières années, il y a, en fait, eu de moins en moins de plantations. Cette augmentation ne se traduit donc pas immédiatement par un excédent de tomates. »

Pas d'émission de prix saisonniers
« Les concombres étaient très demandés la saison dernière, ce qui en a fait l'une des meilleures années. Il y a donc eu aussi plus de plantations à la suite de ça, même si cela ne semble pas particulièrement important. Tout le monde s'accorde à dire qu'il y aura beaucoup d'intérêt, surtout pour les tomates et les concombres. Aucun prix de saison n'a été publié, du moins pas pour de grandes quantités, ce qui rend la période passionnante. D'où probablement aussi l'incertitude et les questions de nos acheteurs néerlandais », poursuit l'exportateur des Pays-Bas qui travaille à Almeria depuis de nombreuses années.

« Nous avons l'impression que moins de courgettes ont été plantées. De plus, elles arriveront plus tard sur le marché car de nombreux producteurs sont très préoccupés par le virus de New Delhi qui sévit surtout dans les cultures précoces. Les aubergines seront également un peu en retard ; la superficie espagnole est restée à peu près la même. Et on parle de moins de poivrons et peut-être d'un peu moins de Palermo car ils n'ont pas eu la meilleure saison ».

Il y a eu des saisons plus insensées
« Ce qui se passe et va se passer aux Pays-Bas est clair pour tout le monde. On a l'impression que tout va seulement devenir plus cher. Mais bien sûr, nous ne pouvons pas voir dans l'avenir. Nous avons connu plusieurs saisons insensées. Tout le monde était très négatif pendant la pandémie », explique Kees, « et aussi à cause du Brexit, mais avec le recul, c'était injustifié. Les gens pensent actuellement que l'Espagne pourrait connaître une année exceptionnelle. Cependant, ses produits pourraient aussi coûter trop cher aux acheteurs et aux consommateurs, ce qui entraînerait une demande décevante. »

« Les gens sont, malheureusement, principalement préoccupés par leurs factures d'énergie élevées en hiver et par la question de savoir s'ils peuvent se permettre d'acheter des fruits et légumes frais. La semaine prochaine, Fruit Attraction débute à Madrid, et tout le monde sait déjà quel sera le principal sujet de discussion. Mais là encore, nous n'avons pas de boule de cristal. Ce qui est sûr, c'est qu'on va s'amuser, surtout si les Pays-Bas ont un hiver et/ou un printemps froid. En tout cas, nous sommes impatients et Frutas Luna est prêt », conclut Kees.

Pour plus d'informations :
Kees Havenaar
Frutas Luna
Tél. : +34 (0) 950 178 653
kees@frutasluna.com  
www.frutasluna.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)