Michael Schindler, Schwanteland Gartenbau Ltd :

« Les coûts de l'électricité des entrepôts frigorifiques et de la logistique ont augmenté de plus de 100 % »

Dans les semaines à venir, les racines seront récoltées dans les principales régions de culture du nord-ouest de l'Europe. La vague de chaleur des derniers mois d'été se répercutera sur la prochaine saison de commercialisation, prédit Michael Schindler, directeur des ventes de la société commerciale de Brandebourg, SL Schwanteland. Toutefois, il faudra attendre la semaine 49 pour voir apparaître les premières nouvelles endives.

Après le traditionnel creux de l'été, la demande en endives allemandes reprend lentement, observe Schindler. « Nous n'avons pas eu à enregistrer de baisses indécentes jusqu'à présent. Récemment, nous avons aussi partiellement réussi à mettre en œuvre une augmentation des prix dans le commerce de détail alimentaire. Toutefois, nous avons besoin de cette adaptation des prix pour être en mesure de continuer à couvrir nos coûts. Les tarifs de l'électricité dans les entrepôts frigorifiques et de la logistique ont parfois augmenté de plus de 100 % par rapport au même mois de l'année dernière. »

« Ce qui complique encore les choses, outre l'augmentation du salaire minimum à 12 euros/heure, c'est la forte hausse des coûts d'emballage. À mon avis, les possibilités de réduction supplémentaire des coûts dans la production ont été épuisées. C'est pourquoi la tâche principale de la nouvelle saison de commercialisation est de répercuter les coûts supplémentaires en conséquence. »


Le directeur général André Krötz (à droite) et le directeur de la production Marcus Bielinski de la société SL Gartenbau Ltd.

Pénuries et augmentations de prix
Le producteur SL Gartenbau Ltd se procure une partie importante de ses racines aux Pays-Bas, tandis que le reste provient de cultures régionales. Dans sa propre usine de maturation, les racines sont transformées en pousses commercialisables et livrées dans un rayon d'environ 300 km. « En raison de la sécheresse, la récolte sera moins importante cette année. Cela entraînera des pénuries et des augmentations de prix. Bien que nous ne soyons pas en mesure d'évaluer correctement les stocks tant que la récolte n'est pas terminée, nous devons également nous attendre à une proportion plus élevée de produits de petite taille », indique Schindler.

Une situation à double tranchant
Au fil des ans, l'endive s'est surtout imposée dans le commerce comme un produit de niche. En Allemagne, elle n'est produite et commercialisée que par quelques spécialistes. Selon Schindler, la haute saison se concentre principalement de décembre à mars. « La situation est à double tranchant : d'une part, nous sommes contraints d'augmenter les prix, mais d'autre part, le client regarde de plus en plus le prix à cause des circonstances. La question clé de cette année est donc la suivante : dans quelle mesure le consommateur nous restera-t-il fidèle ? Je suis toutefois convaincu que les acheteurs solidaires continueront à se tourner vers les endives. »


Sur le point de vente, l'endive allemande continuera à être proposée principalement en paquets de 500 grammes de 2 à 4 pousses chacun. Sinon, l'endive est vendue sporadiquement en vrac, principalement dans les magasins de gros et les magasins spécialisés.

Pour plus d'informations :
Michael Schindler
Bereichsleiter Handel
SL Schwanteland GmbH
Perwenitzer Chaussee 2
16727 Oberkrämer
Tél. : 03304 20 51 26
handel@sl-schwanteland.de
www.sl-schwanteland.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)