Niels Rostren, Ernst Lüders & Co., sur la noix française

« Il ne devrait y avoir que des quantités très limitées de gros calibres »

Au cours de la semaine 41, les premières noix françaises en coque ont été expédiées sur le marché de gros de Hambourg. Cela signifie que la saison a commencé un peu plus tôt que l'année dernière, déclare Niels Rostren, acheteur et vendeur à l'agence de commerce spécialisé Ernst Lüders & Co. « La demande en début de saison est tout à fait normale ou similaire à celle des autres années. Mais reste à voir quel sera l'impact de la situation économique difficile sur la consommation. »

Au fil des ans, Ernst Lüders & Co a su s'affirmer comme un point de contact pour les noix et se consacre principalement à l'approvisionnement ainsi qu'à la distribution de noix et de noisettes françaises.

« Dans le commerce de gros, les produits de grande taille (32-34 mm et 34 mm+) sont toujours bien accueillis. Malheureusement, les noix françaises ont tendance à être plus petites cette année. Selon toute vraisemblance, il n'y aura que des quantités très limitées de noix plus grosses. Les petits calibres (28-30mm et 30-32mm), quant à eux, iront principalement aux détaillants. Mais en raison de l'évolution du comportement des consommateurs, nous pourrons probablement placer moins de volume sur ce segment de marché. Tout cela va se jouer bientôt ». 

En ce qui concerne les noix, la France est en concurrence directe avec les produits d'outre-mer. « Le Chili dispose encore de stocks, selon les données actuelles. Les États-Unis commencent maintenant successivement à récolter la nouvelle récolte, ce qui laisse prévoir de forts volumes. »

Il est difficile, selon Niels, de prévoir pour l'instant s'il y aura une pression correspondante sur les volumes et les prix plus tard dans la saison. Outre les détaillants alimentaires, les noix sont commercialisées principalement sur les marchés hebdomadaires et - plus tard - sur les marchés de Noël. « Nous observons un pic de vente annuel dans la période précédant Noël, qui commence généralement plus tôt par rapport aux produits périssables à base de fruits et légumes. Normalement, de plus grandes quantités sont commandées dès la mi-novembre car les gens veulent s'approvisionner tôt. »

Lenteur des ventes de châtaignes
Un peu plus tôt que les premières noix, les châtaignes françaises sont également déjà expédiées. « La campagne française a démarré assez tôt cette année. Malheureusement, les ventes sont maintenant un peu au point mort. Nous espérons que le marché va se redresser quelque peu dans les semaines à venir. » Les prix se rapprochent néanmoins des niveaux de l'année dernière. Un ajustement des prix pour accélérer les ventes ne sera envisagé que plus tard dans la saison. 

Une récolte de noisettes inférieure à la moyenne
Les noisettes françaises complètent l'offre saisonnière de fruits à coque. « Nous n'aurons malheureusement que de petits volumes disponibles cette année, avec une très faible proportion de produits plus gros (22-24 mm). Nous achetons bien des produits complémentaires en provenance d'Italie, mais il s'agit également de plus petits calibres. »

Pour plus d'informations : 
Niels Rostren
Ernst Lüders GmbH & Co. KG
Großmarkt Hamburg
Tél. : +49 40 32 55 50 0 
luedagent@t-online.de  
www.ernst-lueders.de    


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)