ASAJA-Almería

Les prix à la source ont connu une « chute libre » de 43 % par rapport à l'année précédente

ASAJA-Almería a exprimé sa « préoccupation quant à l'évolution de la saison maraîchère actuelle dans la province en ce qui concerne la chute des prix à la source au cours des dernières semaines, ce qui pourrait sérieusement affecter la stabilité et la rentabilité que connaissent initialement les producteurs. En ce sens, cette baisse inattendue frappe particulièrement la culture des courgettes, des concombres et des aubergines ». 

L'organisation signale que la baisse « a surtout concerné la courgette Fino avec une chute significative de 73 % du prix, chute également subie par l'aubergine longue avec une baisse de 70 %, suivie du concombre de type Almería avec une valeur de 0,44 euros/kg, soit 47 % de moins. » 

« Toutefois, les autres producteurs ne sont pas exempts de problèmes, puisque, dans le cas de la tomate poire, durant la même période, son prix a chuté de 1,23 euros/kg à 1,08 euros/kg (-12 %), tout comme le poivron vert California qui perd également de la valeur à 0,88 euros/kg (-16 %). En effet, ASAJA prévient que les agriculteurs de la province subissent une baisse des prix depuis la semaine 40 à ce jour de 43 %, contrairement à la légère baisse de 5 % des prix de la campagne agricole précédente à la même période. » 

Car si la courgette a été le produit le plus touché ces dernières semaines en termes de valeur à la source, cette baisse est généralisée à l'ensemble des récoltes de légumes, inversant les prévisions favorables du début de saison. Les producteurs qui continuent de supporter une forte augmentation des coûts, « subissent une crise dure qui sera très difficile à surmonter dans quelques mois car les plantations mûrissent plus tôt en raison des températures élevées de l'automne, ce qui laisse présager une réduction de l'offre et donc une réduction des revenus », souligne la présidente provinciale, Adoración Blanque. En effet, ASAJA met en garde contre une situation d'alerte car si les températures ne baissent pas, il pourrait y avoir un excès de production de concombres qui rendrait difficile pour les agriculteurs de compenser les dépenses supplémentaires auxquelles ils devraient faire face.

« Face à cette situation et à un moment crucial de la saison avec la pleine entrée en production, ASAJA veut insister sur la nécessité pour les consommateurs espagnols et européens de choisir nos produits et nous demandons aux intermédiaires et à la grande distribution de prendre conscience de l'importance de payer un prix juste qui se traduira par un équilibre adéquat dans la chaîne agroalimentaire. »

Pour plus d'informations : 
ASAJA Almería 
https://asajaalmeria.org


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)