Laurent La Morella, Lorre :

« Le taux de change et le changement climatique rendent plus difficile l'approvisionnement en dattes israéliennes de qualité constante »

Bien que retardée, la saison des dattes israéliennes a désormais atteint son point culminant. « Nous avons commencé avec environ trois semaines de retard. Il y avait 30 % de la récolte encore accrochée aux arbres », commence Laurent La Morella. « Il a plu un peu récemment. Si ça continue, ça pourrait affecter les dattes qui doivent encore être récoltées. »

Le démarrage tardif ne semble pas avoir eu d'impact négatif sur les fruits. « Les fruits sont de meilleure qualité et surtout plus gros. On compte plus de gros calibres que la saison dernière. Mais le volume est en baisse de 15 à 25 %. Il y avait plus de dattes cette année, mais certaines ne se sont pas développées en dattes brun-rouge, si bien qu'on en a moins. Beaucoup de choses vont dépendre encore de ces dernières dattes qui restent à récolter », dit Laurent.

Même pour cet importateur spécialisé dans les dattes MedjoulPlus, les affaires sont plus difficiles que par le passé. « La demande est tout de même assez stable, car les consommateurs sont maintenant bien familiarisés avec les dattes. Les nouvelles arrivent aussi sur un marché relativement vide. Il reste un peu de récolte de la saison dernière, mais comme nous avons commencé avec trois semaines de retard, il y en a beaucoup moins que d'habitude. »

« Mais les clients avaient l'habitude d'apprécier les dattes moins chères. Aujourd'hui, la qualité prime sur le prix. Si les gens veulent des dattes, la qualité doit absolument être excellente. On trouve beaucoup de dattes bon marché, mais elles sont moins demandées », poursuit Laurent. C'est tout à fait inhabituel, étant donné que de nos jours, avec l'augmentation des coûts, de nombreux consommateurs préfèrent les supermarchés et les produits « bon marché ».

Les coûts et le climat rendent la culture des dattes de plus en plus difficile
Les dépenses ont aussi considérablement augmenté dans la culture des dattes. « Comme pour tout le monde, les coûts globaux sont à la hausse. Plus de la moitié des producteurs ont enregistré des pertes l'année dernière. En outre, le taux de change est extrêmement désavantageux pour les producteurs israéliens. Cela augmente considérablement les prix, que nous ne voulons pas répercuter sur nos clients. Les dattes doivent rester abordables. C'est un geste commercial que nos clients et les producteurs apprécient beaucoup. »

Les producteurs sont confrontés à d'autres défis que les coûts. « Ce n'est pas un hasard si nous avons commencé avec trois semaines de retard. Le changement climatique fait qu'il est de plus en plus difficile de fournir la même qualité de fruit. Il affecte les délais de récolte des dattes et, par conséquent, les volumes et la qualité ». Mais cela n'empêche pas les producteurs de continuer à investir. « Pour garantir la même qualité, ils continuent à investir dans des machines de triage plus performantes, plus rapides et plus efficaces. Celles-ci peuvent également détecter, par exemple, les insectes et les champignons. »

Lorre ne se contente pas de s'approvisionner toute l'année en dattes provenant d'Israël, de Jordanie et d'Afrique du Sud puisque leur gamme ne cesse de s'élargir. « Outre tout l'assortiment de fruits secs, nous nous développons de plus en plus dans les fruits et légumes frais, comme les agrumes, les pommes, le gingembre, les citrons verts, les courgettes, etc. Cela demande du temps et de l'énergie, c'est pourquoi Dieter Van Halewyck a récemment rejoint notre équipe. Il se concentrera sur l'achat et la vente. Il n'y a pas une minute de trop pour nous car, malgré les temps difficiles, nous sommes plus occupés que jamais ». 

Pour plus d'informations :
Laurent La Morella / Dieter Van Halewyck
Lorre
Entrepôt 39-40, 112-154 Werkhuizenkaai
1000, Bruxelles, Belgique
Tél. : +32 (0) 479 977 328 (Laurent)
Tél. : +32 (0) 475 615 835 (Dieter)
sales@lorrenv.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)