Christine Bonnet, Coopenoix

La qualité de la noix française : un avantage de taille face à une concurrence de plus en plus rude

Le 26 septembre marque la date officielle du démarrage de la saison 2022 de la Noix de Grenoble AOP. Une saison qui s’annonce prometteuse : « Nous attendons une très bonne récolte de noix cette année avec des volumes avoisinant les 7 000 tonnes dont 1 000 tonnes en bio. Si nous avons pu avoir quelques inquiétudes à cause de la sécheresse de cet été, la pluie est arrivée au bon moment pour nous permettre d’être finalement optimistes pour cette récolte 2022. Bien que les calibres soient plus petits qu’à l’accoutumée, conséquence du manque d’eau, la qualité cette année est vraiment au rendez-vous. En trois semaines de campagne, nous n’avons eu aucun retour ni souci quelconque », rapporte Christine Bonnet, attachée commerciale de la coopérative.

L’AOP Noix de Grenoble : un contrôle rigoureux pour une qualité optimale
Or la qualité, c’est bien le fer de lance de Coopenoix. Une valeur d’autant plus importante pour la structure qu’elle propose des noix sous l’appellation prestigieuse « AOP Noix de Grenoble ». « Chaque année, la date de la récolte est définie par le Comité Interprofessionnel de la Noix de Grenoble (CING). C’est seulement lorsque la noix a atteint une maturité optimale que nous pouvons commencer la récolte. Par ailleurs, nous suivons un cahier des charges très rigoureux en matière de conduite des vergers qui garantit une traçabilité optimale. Toutes ces mesures garantissent la qualité exceptionnelle de la Noix de Grenoble. 

Un combat difficile face à une concurrence toujours plus agressive
Proposer de la noix française de qualité, c’est aussi bénéficier d’un avantage de taille pour garder sa place en France et à l’export sur un marché de plus en plus concurrentiel. « La qualité est un de nos principaux atouts face aux autres origines. Nous sommes connus pour la qualité du produit que l’on propose, ce qui - même si cela est de plus en plus difficile car la pression sur le marché augmente - nous permet de fidéliser nos clients. Notre plus gros concurrent sont les USA. Mais la Chine est également un gros producteur de noix. Le Chili a beaucoup planté ces dernières années et sera de ce fait certainement de plus en plus présent sur le marché français et européen. C’est étonnant, dans une aire où le made in France a la côte, de voir à quel point il faut se battre pour garder nos positionnements. Nous importons des noix qui viennent du bout du monde, alors que nous avons tout chez nous ».

Privilégier le local pour maintenir la filière
Dans le prolongement de cette recherche de qualité, Coopenoix a également voulu mettre en avant sa volonté de proposer un produit qui soit 100 % local : « Nous vendons des noix entières mais aussi des cerneaux. Pour cela, nous avons notre propre matériel de cassage. De la production à la transformation jusqu’au conditionnement, tout est fait sur place, pour un maximum de cohérence avec nos valeurs et une recherche de qualité toujours plus poussée. Notre coopérative a  donc un réel impact sur le territoire local. Nous encourageons nos clients à consommer local (à l’échelle nationale voir européenne) pour la qualité des produits mais aussi pour conserver sur le moyen et long terme toutes ces productions locales. Importer des produits comme la noix qui sont disponibles localement est clairement une erreur si on parle d’environnement, mais il ne faut également pas sous-estimer l’impact sur les exploitation agricoles en France ».

Un service sur-mesure et réactif pour chaque client
Coopenoix destine sa production au marché national mais aussi en Europe (Allemagne, Italie, Scandinavie, Espagne etc.) et au grand export. La coopérative reste également très active pour le développement de nouveaux marchés. Elle met à disposition des GMS mais aussi des entreprises travaillant dans le secteur du Food service (fournisseurs, pâtissiers, restauration), des noix entières ou en cerneaux allant de 125g à 800 kg. « Nous avons différentes variétés de noix, comme la Franquette, la Mayette et la Parisienne, qui constituent l’AOP Noix de Grenoble. Parfois, nous privilégierons la variété Franquette dans notre communication – qui bénéficie d’une belle notoriété dans certaines zones. Nous avons aussi la variété Lara, qui présente un calibre plus gros que les trois précédemment citées. C’est aussi une noix plus ronde, qui plait beaucoup sur certains marchés. Enfin, nous avons la variété Fernor, issue de la Franquette, qui se développe bien et qui gagne vraiment à être connue. Nous commercialisons nos noix en sachets comme en vrac. L’an passé nous lancions le sachet papier notamment pour les produits bio pour lesquels la demande est présente. Nous lançons cette année les sachets en plastique recyclable. A côté de ce choix d’emballage varié, nous avons à cœur de proposer à nos clients un service de livraison rapide. Notre objectif étant de s’adapter toujours plus à la demande de nos clients en offrant qualité et service irréprochable ». 

Et pour mettre en avant le travail des producteurs et des équipes de la coopérative, rendez-vous sur le site de Coopenoix pour découvrir la nouvelle vidéo (disponible en version courte et en version longue). 

Pour plus d'informations :
Christine Bonnet
Coopenoix
75, avenue de la Noix de Grenoble - B.P. 42
38470 Vinay. France
Tél. : + 33 (0)4 76 36 95 21
c.bonnet@coopenoix.com   
www.coopenoix.com    


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)