Interview d'Andrea Prando, president de l'association AIF

Champignons italiens : entre fierté et inquiétude le cœur balance

La production est stable, pour ce qui est des champignons de culture en maintenant les prix sans augmentation excessive dans le commerce de détail. Mais la filière est fortement affectée par l'augmentation du coût des matières premières au niveau de la production, ce qui réduit fortement la marge des producteurs.

« L'augmentation du coût des matières premières, explique Andrea Prando, président de l'Association italienne des producteurs de champignons, ajoutée à la consommation d'énergie, qui est très élevée dans les champignonnières, laisse entrevoir des scénarios inquiétants pour l'avenir de la filière, si aucune réglementation n'est mise en place pour soutenir le secteur. »

« Le produit italien destiné à la consommation en frais est parmi les plus recherchés de par sa qualité, en raison des caractéristiques de nos champignons, des contrôles rigoureux et d'une transformation précautionneuse. Malheureusement, les exploitations qui consomment autant qu'une entreprise industrielle à forte intensité énergétique, ne sont pas suffisamment soutenues ou prises en considération. »

Tous les champignons frais que nous trouvons quotidiennement dans les supermarchés sont produits en Italie et répondent à des règles strictes de contrôle de la qualité. Les normes des entreprises italiennes sont parmi les meilleures d'Europe, mais personne n'a vraiment conscience qu'il s'agit d'une filière de production à protéger et à développer.

L'Association italienne des producteurs de champignons, qui regroupe 90 % de la production italienne (57 000 tonnes de produit par an), fait partie du Groupement européen des producteurs de champignons, qui œuvre à la protection de la chaîne d'approvisionnement en Europe. C'est la seule association de producteurs en Italie qui est également en mesure d'aider les entreprises par le biais de programmes de recherche et d'optimisation des ressources utilisées.

Dès 2023, un programme européen commun sera lancé pour faire connaître les bienfaits et l'aspect durable d'une alimentation à base de champignons et sensibiliser à la consommation du produit par le biais d'une campagne promotionnelle ciblée pour les consommateurs de 24 à 44 ans. L'objectif est d'illustrer les particularités organoleptiques des champignons cultivés, avec une mention particulière au champignon de Paris, qui est le champignon le plus cultivé et utilisé en Italie.

« En Italie, conclut Prando, la culture des champignons remonte aux années 1960, mais à ce jour seules ont survécu les entreprises qui ont su se transformer et se structurer, avec d'énormes investissements notamment dans les technologies durables, et qui ont su créer des sites de production capables de répondre à la demande de tous les supermarchés d'avoir en rayon un assortiment complet de champignons. Il suffit de penser à l'offre constante de champignons traditionnels comme nos fameux 'Pleurotus', 'Pioppino' et 'Cardoncello', qui sont une grande fierté pour notre territoire et dont peu d'autres pays européens peuvent se vanter. »

Pour plus d'informations :
AIF - association italienne des producteurs de champignons
Tél. : +39.045.95.20.58
info@fun.go.it 
www.fun.go.it 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)