Alcachofa de España maintient à 220 000 tonnes ses prévisions de production pour la saison en cours

Antonio Galindo, président du Consortium espagnol de l'artichaut, a confirmé que la goutte froide du week-end dernier « n'a pas affecté les cultures dans les principales zones de production, avec en tête les provinces de Murcie et d’Alicante. Ainsi, le volume de la production nationale sera similaire à celui des années précédentes » et se situera autour de 220 000 tonnes.

« Le début de la saison à Levante, en novembre, a été retardé en raison des températures plus élevées tandis que la saison à Tudela (Navarre) est à pleine capacité dans sa première phase. La traditionnelle pause hivernale suivra, avant de reprendre », explique-t-il à Efeagro.

Grands calibres pour l'exportation
Selon Alcachofa de España, 70 % de la récolte est destinée au marché intérieur et 30 % à l'exportation, principalement vers la France, l'Allemagne et la Suisse, où sont envoyés les plus gros calibres frais, soit environ 800 grammes. Sur la production totale, 60 % sont destinés à l'industrie des surgelés et des conserves.

Le président d'Alcachofa de España a défendu la « saveur en bouche » du produit national face au produit en conserve importé du Pérou. il a reconnu que tant le producteur que l'industrie ont dû « réduire beaucoup les marges » en raison de la forte augmentation des coûts des intrants.

Près de mille hectares touchés par la goutte froide, selon AVA-Asaja
Le ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation (MAPA) place la région de Murcie en tête des producteurs d'artichauts en Espagne, avec 89 821 tonnes en 2021, suivie de la Communauté valencienne (66 867 t). Là-bas, selon AVA-Asaja, la goutte froide du week-end dernier a causé des dommages importants au secteur agricole, affectant notamment les cultures d'artichauts.

Le délégué de l'organisation agricole à Benaguasil (Valence), José Barea, a déclaré à Efeagro que dans la région de Campo de Turia, seuls 10 % de ce qui était prévu ont été récoltés et que la grêle qui accompagnait la goutte froide a endommagé environ un millier d'hectares d'artichauts, dont il sera impossible de récolter de nouveaux produits avant la fin du mois de février.

Selon ses calculs, « environ 11 000 ou 12 000 kilos d'artichauts par hectare cesseront d'être produits et donc récoltés » dans la région.

Barea a expliqué que ces aléas météo ont tendance à affecter l'agriculture de la région davantage en décembre et janvier. 

Source : efeagro.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)