Des températures record provoquent une invasion inattendue de mouches des fruits dans les kakis et les agrumes

Après le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré dans l'histoire de l'Espagne et un mois de novembre plus doux que d'habitude, la mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata) est devenue un problème sérieux dans les cultures de kakis et d'agrumes cette saison.

« Les températures élevées ont provoqué une épidémie de cératite qui n'était pas attendue à cette période de la récolte », explique Andrea Gregori, Account Manager de Suterra. « Nous parlons du fait que, par exemple, à Huelva, il y a eu une température moyenne de 20 à 25 degrés et une humidité relative modérée, les conditions parfaites pour que la drosophile se développe et se reproduise. Certains producteurs de kakis de la région ont été contraints d'avancer la récolte pour éviter que les fruits ne soient piqués par les mouches. » 

« À Valence et à Murcie, on a également constaté une prolifération de mouches des fruits à des dates inhabituelles. La pression des ravageurs a causé des dommages plus importants que les années précédentes, tant dans la culture du kaki que dans les variétés d'agrumes de récolte moyenne, qui sont celles qui sont récoltées en ce moment. Il s'agit de quantités importantes, car 90 % de la récolte européenne de kaki est produite dans la région de Valence. En Estrémadure, on a également constaté une augmentation de la superficie touchée par le parasite dans les arbres fruitiers par rapport à la saison dernière. » 

« Il est vrai qu'avec le froid la mouche disparaît des champs et pour l'instant il n'a pas fait froid, mais il faut aussi reconnaître que l'Union Européenne a retiré du marché de nombreuses matières actives avec lesquelles on combattait la mouche des fruits et le rythme auquel l'administration autorise de nouvelles homologations n'est pas proportionnel. Les outils sont retirés et de nouveaux outils ne sont pas introduits. Dans ce contexte, l'agriculteur dispose d'un nombre très limité d'outils pour lutter contre la mouche, et la plupart d'entre eux appartiennent au même groupe, ce qui peut considérablement entraver l'efficacité de la lutte contre les ravageurs. » 

Comment contrôler leur population avant qu'il ne soit trop tard ?
« Dans ce cas, notre dispositif durable Magnet™ MED, est le système de biocontrôle idéal pour prévenir et contrôler la population de mouches des fruits car, parmi de nombreux facteurs, son efficacité reste à son maximum pendant au moins 6 mois. Cela permet à l'agriculteur de garder une longueur d'avance sur la mouche et de maintenir la population de mouches à distance tout au long de la saison. Les dispositifs magnétiques qui ont été mis en place en juillet sont toujours efficaces aujourd'hui et le contrôle de la population dure donc jusqu'à la récolte. » 

« Si nous prenons de l'avance, nous saisissons une excellente occasion de commencer à contrôler leur population avant qu'il ne soit trop tard. »

Pour plus d'informations : 
Suterra
www.suterra.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)