Walter Buchmann, de la société Chicorée Produktion NRW Gmbh & Co. KG :

« Nos endives locales se sont bien établies en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, notamment en saison estivale »

Fondée en 2018, la société Chicorée Produktion NRW GmbH & Co. KG est l'une des entreprises de forçage d'endives les plus modernes d'Allemagne. L'entreprise basée à Wesel et dirigée par Walter Buchmann, un expert connu du monde de l'endive, est née d'un projet commun de l'entreprise spécialisée existante en coopération avec le groupe néerlandais LOF et le groupe Gemüsering. Grâce à des investissements bien pensés, à un marketing ciblé et - last but not least - à des pousses de grande qualité, l'endive de région a pu s'établir rapidement dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.


Un concentré de compétences en matière d'endives : Walter Buchmann, Dr. Lukas Scholz et Jan de Vries

La production d'endives est également confrontée à l'augmentation actuelle des coûts, explique Buchmann. « Cela a commencé au début de l'année avec le prix du gaz et de l'électricité, suivi par l'augmentation des coûts d'emballage et de logistique. Puis, en octobre, il y a eu une nouvelle augmentation du salaire minimum ». En tant que membre du groupe Gemüsering, on profite alors des contrats collectifs et de légers avantages de prix, qui ne pourront être chiffrés précisément qu'en fin d'année.


Les racines d'endives fraîches sont triées... au total, le surcoût total de la production serait d'environ 20 % par rapport à l'année dernière

Les coûts supplémentaires ne peuvent être répercutés qu'en partie sur le commerce et finalement sur le consommateur, selon Lukas Scholz, directeur de plusieurs entreprises de production au sein du Gemüsering. « La voie d'ajustement du prix est très étroite, il faut le faire de manière à ce que le produit reste vendable et attractif. En collaboration avec le groupe LOF, nous exploitons une deuxième usine à Klinga, en Saxe, où la consommation d'endives est historiquement un peu plus élevée. Dans les deux régions, les prix sont presque similaires et légèrement supérieurs à ceux de l'année passée. L'évolution des coûts de l'électricité sera déterminante : en ce sens, la saison se présente pleine de points d'interrogation. »

L'endive allemande en accompagnement des grillades
Ces dernières années, les endives locales ont pu s'établir rapidement, confirment unanimement les associés. Chaque pousse qui quitte le forçage de Wesel est commercialisée dans la région. Buchmann : « C'est bien sûr un positionnement unique intéressant, qui permet également au commerce de marquer des points. Mais étonnamment, les endives ont également réussi à s'imposer comme marchandise d'été. Même avec 40 degrés, on a continué à vendre des endives, notamment parce que le produit est de plus en plus accepté comme accompagnement de barbecue. Le chicon reste avant tout un produit d'hiver, mais la consommation a tendance à devenir plus régulière tout au long de l'année. »


Endives en chambre noire

Une forte proportion de racines fines
L'évolution de la saison actuelle en termes de rendement et de qualité doit encore être écrite, poursuit Buchmann. « Les dernières racines sont certainement un peu plus fines, nous verrons si les pousses suivent également ce petit calibre. » Scholz ajoute : « Si nous avions eu les quantités abondantes de l'année précédente, la pression de commercialisation aurait été nettement plus forte. Mais les produits à prix élevés, comme les endives, ne sont pas au centre des préoccupations des consommateurs en cette période inflationniste, c'est pourquoi la situation de marché nous semble globalement relativement équilibrée. »


Les racines issues de la nouvelle récolte : les premiers plants bourgeonnés sont déjà mis en marché

« Les endives sont polyvalentes, faciles à manipuler et peuvent être presque entièrement consommées, ce qui produit très peu de déchets. Si nous les comparons aux asperges, la différence est déjà considérable. Lorsque les endives apparaissent dans une émission de cuisine, la demande augmente rapidement », poursuit Buchmann. Le distributeur s'efforce également de rapprocher le consommateur de ce légume, approuve Scholz. « Nous présentons régulièrement les endives dans les foires commerciales et les salons de consommateurs. Dans les réseaux sociaux également, le produit est mis en avant de manière de plus en plus spécifique. »


Endives à maturité, par la suite principalement conditionnées en flowpacks de 500 g


Préparation et tri des racines fraîchement livrées

Une part de marché en hausse
Jan de Vries, expert en endives, attire l'attention sur les catégories d'acheteurs. « On disait déjà il y a 30-40 ans que la jeune génération ne consommait pas assez d'endives. Mais je trouve plus inquiétant que la consommation d'endives continue à baisser chez les acheteurs plus âgés, notamment sur les marchés classiques que sont les Pays-Bas, la Belgique et la France. » Selon Scholz, il n'est pas question d'une consommation en baisse en Allemagne. « Au contraire, la consommation et donc la part de marché continuent de croître. Cela peut aussi être lié à l'augmentation du degré d'autosuffisance. Dans ce sens, nous avons bon espoir que le marché allemand de l'endive continuera à se développer dans les années à venir. »

Pour plus d'informations :
Walter Buchmann
Chicorée Produktion NRW GmbH & Co. KG
Tél. : +49 281 47570550
Fax. : +49 281 47570551
info@chicoree-nrw.de 
www.chicoree-nrw.de 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)