Josep Moragas, directeur commercial d'Unió Nuts :

« Le prix des amandes biologiques a baissé de 2 €/kg et je pense que la baisse n'est pas arrivée à son terme »

Dans quelques mois, le National Almond Board, qui regroupe les différents acteurs espagnols du secteur - syndicats, coopératives, organisations de producteurs, décortiqueurs, industrie de transformation...- établira une nouvelle estimation de la campagne 2022/23 au fur et à mesure que la saison produira de nouvelles données, comme l’explique Josep Moragas, directeur commercial d’Unió Nuts. Mais les prévisions déjà disponibles pour l'industrie espagnole de l'amande offrent un panorama certainement complexe cette saison, puisqu'en octobre dernier, le Ministère de l'Agriculture a annoncé que la production nationale diminuerait de 44 % par rapport à l'année précédente et de 40 % par rapport à la moyenne.

« Cette année, les prix sont pires que les années précédentes en raison d'une offre excédentaire, due en grande partie aux stocks de l'année précédente. Et aussi en raison de la situation des différentes origines, essentiellement la Californie, qui vivent la même situation », précise Josep, « l'offre excédentaire est remarquable et, par conséquent, la demande attend et ajuste ses stocks car elle se rend compte que chaque jour qui passe, elle peut acheter à des prix plus bas. » 

« Les années précédentes, il y avait eu beaucoup de spéculation et d'achats supérieurs aux besoins. Le produit était bon marché et les achats étaient élevés. On s'attendait à ce qu'avec une faible récolte, les prix augmentent, mais cela n'a pas été le cas. La consommation, avec la situation générale de l'économie, nous pensons aussi qu'elle souffre de ces produits à prix élevés. » 

Les amandes sont de loin le fruit à coque le plus important en termes de commerce extérieur pour l'Espagne, qui est le deuxième exportateur mondial de ce produit. La saison dernière, elle a représenté 92 % des exportations de son segment, avec des expéditions dépassant 110 300 tonnes, et cette année, on pourrait s'interroger sur l'évolution des exportations.

« Les marchés ne changent pas facilement du jour au lendemain », rappelle Josep, « et encore moins dans une entreprise comme la nôtre, spécialisée dans les produits adaptés aux besoins du client. Nous exportons environ 70 % et nous continuerons à le faire. » 

« De plus, la grande majorité de notre production exportée est faite avec des amandes 100 % espagnoles. Cela a été le cas et continue de l'être. En fait, nous travaillons avec les amandes espagnoles pour de nombreuses raisons, mais leur qualité différenciée et la durabilité de la culture l'emportent sur les autres facteurs du marché », remarque le directeur commercial de la première coopérative de fruits secs d'Espagne, qui compte plus de 8 000 membres en Aragon, en Catalogne, aux Baléares, à Valence, en Castille-La Manche, à Murcie et en Estrémadure.

Unió Nuts réalise un chiffre d'affaires annuel de 55 millions d'euros. Les amandes, ainsi que les noisettes, constituent son principal produit et elle traite et commercialise environ 5 000 tonnes d'amandes par an. « Notre offre est basée sur des produits élaborés, fondamentalement transformés à partir du processus de torréfaction, fabriqués sur mesure selon les exigences du client et avec une qualité élevée certifiée par IFS Higher Level. Pour cela, nous disposons d'une équipe hautement professionnelle et d'équipements mécaniques dotés des meilleures et des plus récentes technologies. » 

« Nous complétons également tout cela par une intégration d'exploitations agricoles dédiées à la culture des amandes où nous étudions les meilleures options, travaillons à la mise en place d'une agriculture régénérative, favorisons le renouvellement générationnel avec l'incorporation de jeunes agriculteurs et luttons contre l'abandon des campagnes et des villages », explique Josep Moragas.

« Le seul marché officiel qui donne un prix pour les amandes biologiques est celui de Reus » 
L'agriculture régénératrice et la production biologique sont en effet deux segments très importants pour le secteur en Espagne, qui est le leader mondial des amandes biologiques. L'Andalousie concentre 43 % de la surface nationale d'amandes biologiques ; mais dans cette communauté autonome, qui a produit 33,8 % de la récolte totale d'amandes espagnoles en 2021, la baisse de production cette saison est vertigineuse : 57 %, de sorte qu'une baisse significative de la production biologique est attendue. « La baisse de la production d'amandes biologiques a toutefois coïncidé avec une chute extraordinaire de la demande, à tel point que le seul marché officiel qui donne un prix est celui de Reus. Les autres, sans opérations, ne déclarent pas de prix et n'en donnent pas. Une situation surprenante mais réelle : sa cotation a baissé de 2 €/kg et je n'ose pas dire si la baisse est arrivée à son terme. »

Pour plus d'informations : 
Josep Moragas
Directeur Commercial
Unió Nuts 
Tél. : +34 977 330 055
www.unio-nuts.coop


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)