Beaucoup d’interrogations persistent pour cette campagne d’endives. Car si les arrachages avaient repris fin de semaine dernière (après un arrêt suite aux inondations) les récentes pluies ont de nouveau freiné l’activité. « Nous sommes clairement en retard par rapport à une année « normale ». Le cycle a bien avancé mais tout n’est pas rentré. Aujourd’hui (28 novembre) la pluie s’est arrêtée donc les arrachages devraient reprendre. Mais ce qui pose question c’est surtout la qualité des arrachages. Les conditions ultra-humides ne vont-elles pas jouer un rôle défavorable pour la prochaine saison ? », se demande Alban Descamps. Car n’ayant pas été arraché à temps, certaines racines ont un calibre plus gros ce qui pourrait impacter la campagne dans les mois à venir. »

Des niveaux de prix élevés pour la période
En ce qui concerne la commercialisation des premiers volumes, « les niveaux de prix sont élevés pour la période ». Une situation causée par un marché quelque peu sous approvisionné. « L’offre n’est pas à la hauteur de la demande ce qui entraîne des tensions sur l’offre et donc se répercute sur les prix. D’autant que ce qui se passe en France se passe également en Belgique et en Hollande. »

Vers une campagne plus longue ?
« Aujourd’hui la problématique c’est la disponibilité de la racine et les arrachages qui se font attendre. Certains producteurs ont été obligés de mettre en production des lots de variété qui n’étaient pas destinés au repiquage précoce, mais faute de disponibilité ils n’ont pas eu le choix ». Avec ce décalage dans les arrachages « nous pourrions avoir une campagne qui s’allonge dans la durée et des producteurs qui se retrouveraient avec une saison totalement décalée ».

Photo d'illustration : Dreamstime

Pour plus d'informations :
Alban Descamps
En'Diva
Z.I. Artoipôle
34, allée de Grande Bretagne
62118 Monchy Le Preux
Tél. : +33 (0)3 21 15 23 30
Fax : +33 (0)3 21 15 23 39
endiva@endiva.fr
www.endiva.fr