Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Enrico Smolik, directeur de la société SMOLIK Obst- und Gemüse GmbH de Fribourg :

« Le prix des salades françaises est environ 30 % plus élevé que celui des produits allemands »

Début/mi-novembre, la Smolik Obst- und Gemüse GmbH établie sur le marché de gros de Fribourg est passé des salades colorées d'origine allemande au produit français. « Nous proposons encore des produits locaux cultivés sous tunnel, mais la saison allemande touche vraiment à sa fin. En outre, la restauration s'est déjà montrée enthousiaste vis-à-vis des salades françaises, tant en ce qui concerne la qualité que la taille des têtes. Au début de la saison, il y a eu quelques problèmes avec les laitues pommées, mais la situation se détend peu à peu. Les salades françaises sont chères : environ 30 % de plus que les produits allemands », explique le directeur Enrico Smolik.


L'équipe autour du directeur Enrico Smolik (2ème à partir de la gauche). Photo : SMOLIK Obst- und Gemüse GmbH

Une situation plus calme sur le marché
L'un des best-sellers de la région en ce moment est la mâche. « Les endives nous parviennent en partie par l'intermédiaire d'un fournisseur du Palatinat qui achète la marchandise en Italie. De manière générale, nous achetons actuellement plus de légumes d'Italie et d'Espagne, car l'offre allemande s'épuise peu à peu. Nous avons pu faire la jonction sans problème, car la France a pu offrir suffisamment de marchandises. Les prix sont certes un peu plus élevés, mais il n'y a pas non plus de grande guerre des prix comme certaines autres années. »

La plupart des clients du marché hebdomadaire achètent de préférence des laitues ainsi que des feuilles de chêne vertes et rouges. « Les restaurateurs sont plutôt intéressés par la Lollo Rosso/Lollo Bionda ainsi que par les salades mixtes. Il y a en tout cas eu des périodes où nous avons vendu plus d'iceberg. Les ventes de laitues sont également en légère baisse, mais nous sommes actuellement dans une phase de transition. À partir de Noël, les ventes vont reprendre. Au plus tard à partir de janvier, la saison devrait vraiment redémarrer, car les gens en auront alors déjà assez de la mâche. » Le niveau général des prix de son assortiment est à peu près comparable à celui de l'année précédente.

L'ambiance au marché de gros est bonne : le comportement d'achat est un peu réservé en raison de la saison. « Le mardi, il y a actuellement très peu de monde. Il manque bien sûr aussi la clientèle qui s'intéresse aux produits comme les fruits rouges. Il faudra attendre le printemps pour que tout le monde soit de nouveau en forme. Par ailleurs, les cantines d'entreprise et autres cuisines collectives restent fermées à Noël. Mais cela ne se ressentira probablement pas trop sur le volume des ventes, car nous pourrons à nouveau réaliser des ventes plus importantes sur les marchés hebdomadaires. Nous devons aussi toujours rester flexibles afin de pouvoir réagir rapidement à la situation du marché. »

Jusqu'à présent, Smolik n'a pas encore été touchée par l'augmentation des péages. « Dès que les montants seront réduits pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes à partir de juillet 2024, les coûts pour notre 7,5 tonnes augmenteront. Il est de toute façon déjà difficile de trouver des chauffeurs pour ce véhicule, car les plus jeunes collaborateurs ne peuvent conduire que jusqu'à 3,5 tonnes. La question se pose donc de savoir si l'on ne pourrait pas supprimer complètement ce camion et acheter à la place deux plus petits. »


L'offre de salades du grossiste

Fidélisation des employés
« Trouver des collaborateurs n'est pas facile. Cela est sans doute dû en grande partie à nos horaires de travail. Cependant, nous avons heureusement une équipe très fiable et fidèle, que nous chérissons également. Jusqu'à présent, nous avons pu leur accorder une augmentation de salaire chaque année. Nous avons également organisé une fête cet été et, la semaine dernière, une de Noël. Ce genre d'évènements crée des liens et la bonne ambiance se fait également ressentir auprès de nos clients. Après tout, nos chauffeurs sont le visage de notre entreprise à l'extérieur. »

L'année a été très mitigée, mais solide, selon Smolik. « Nous avons même pu conquérir de nouveaux clients. Notre clientèle s'étend de la restauration aux restaurants scolaires, aux boulangeries et aux boucheries, ce qui nous permet de vendre un large assortiment. Il n'y a pas eu de demandes extraordinaires, mais nous nous orientons toujours vers ce que nos clients demandent. »

Pour plus d'informations :
Enrico Smolik
SMOLIK Obst- und Gemüse GmbH
Tél. : +44 761-59035960
e.smolik@smolik-obst.de
www.smolik-obst.de

Date de publication: