Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Natalie Snijers et Bart Van Bael, de Coöperatie Hoogstraten :

« L'offre de tomates sous éclairage s'est accrue cet hiver »

Les producteurs de Coöperatie Hoogstraten ont largement repris la culture éclairée des tomates en grappe. Après l'hiver dernier, au cours duquel il n'y a pratiquement pas eu de culture sous éclairage en raison des coûts élevés de l'énergie, les lampes ont été rallumées dans de nombreuses exploitations cette année. « On ne revient certainement pas encore au niveau d'avant la crise énergétique, mais nous pouvons à nouveau bien approvisionner nos clients cet hiver », déclare Bart Van Bael de Coöperatie Hoogstraten.

« Cela vaut aussi bien pour les spécialités que pour les produits standard », poursuit Natalie Snijers de la coopérative. « L'année dernière, nous avons constaté qu'un certain nombre de producteurs avaient opté pour une culture d'été uniquement. En outre, il y a eu une petite transition des tomates spéciales vers les grappes. Aujourd'hui, cependant, la tendance est de se tourner à nouveau vers les spécialités. Les variétés résistantes au ToBRFV font leurs premiers pas, ce qui change vraiment la donne. Cela signifie aussi plus de confiance en la culture. »

« Ainsi, à partir de la semaine 51, certains producteurs commenceront déjà à récolter leurs tomates grappes éclairées. Cet hiver, nous dépasserons à nouveau les 30 hectares pour ce segment, alors que l'année dernière, il n'y en avait à peine 5. »

En ce qui concerne les spécialités, l'assortiment est axé sur les tomates Miss Perfect Délice, Sweetest Queen et San Marzano. Ces San Marzano seront principalement vendues en tant que Thomasso à l'avenir. Lors du dernier Fruit Attraction, la coopérative et Tomeco ont présenté Thomasso au grand public.

« Nous avons constaté qu'une telle variété de tomate a très bien pris, c'est pourquoi nous allons maintenant la déployer dans le commerce de détail belge, ainsi que dans certaines destinations d'exportation, à partir des semaines 12 et 13. »

En ce qui concerne la pression du virus ToBRFV, la coopérative voit le bout du tunnel à cet égard. « Ça a causé énormément d'inquiétudes. Et il y en a encore beaucoup, car les producteurs doivent travailler très dur pour désinfecter les serres et réduire les risques. Mais nous constatons que des variétés résistantes ont été développées dans certains segments. Cependant, pour certains segments plus petits, il semble qu'il faille un certain temps avant que des variétés résistantes soient disponibles. Dans l'ensemble, nous sommes prudemment positifs quant à cette évolution. »

Le snacking, un marché en pleine croissance
Un segment dans lequel Coöperatie Hoogstraten voit un grand potentiel est celui du snacking. « Il gagne de plus en plus de place dans les rayons en Belgique. Nous le constatons dans toutes les variétés de légumes. Nous avons connu une croissance avec la tomate, mais le concombre snack et les poivrons snack sans pépins connaissent également une forte hausse de popularité. Les détaillants souhaitent également les mettre davantage en rayon. C'est déjà le cas depuis un certain temps aux Pays-Bas, mais le commerce de détail belge aménage de plus en plus souvent un coin spécial dans le magasin, où les différents concepts de snacks sont regroupés pour promouvoir la santé. Nous considérons donc qu'il s'agit d'un marché en pleine croissance pour les années à venir. »

Pour plus d'informations :
Bart Van Bael / Natalie Snijers
Coöperatie Hoogstraten
Tél. : +32 33 40 02 11
info@hoogstraten.eu
www.hoogstraten.eu

Date de publication: