Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber

Les prix du chou pointu commencent à baisser avec l'arrivée de l'Espagne

La saison des choux pointus portugais bat son plein et s'est déroulée de manière régulière jusqu'à il y a quelques semaines, explique Valter Coelho, directeur général de l'exportateur portugais de produits frais Valfresh : « Ici, au Portugal, la saison d'exportation des choux pointus s'étend normalement de janvier à la fin du mois de mai. Notre société exporte depuis janvier, principalement vers les Pays-Bas, avec des programmes définis à l'avance et avant le début de la saison. Les exportations se poursuivent à un bon rythme, même si, ces dernières semaines, il y a eu une réduction des prix, due au fait que l'Espagne a également commencé sa saison. En termes de qualité, et en particulier cette saison, nous avons une qualité superbe. »

Le chou pointu violet est l'un des produits à la mode, mais en réalité, il n'a pas fait l'objet d'une forte demande l'année dernière, explique M. Coelho. « Cette saison, nous n'avons pas produit de choux pointus violets. La saison dernière, nous avons fait quelques essais qui se sont bien déroulés en termes de qualité, mais comme il n'y a pas beaucoup de demande de la part de nos clients, nous avons choisi de ne pas le faire cette année. Le chou pointu violet a beaucoup de potentiel, mais en termes de volumes, il ne correspond pas à nos objectifs. Ce produit a encore du chemin à faire, comme le promouvoir auprès du consommateur final, afin que nous puissions aller de l'avant avec des volumes cohérents. »

La saison de Valfresh s'est déroulée sans encombre, car les commandes ont été passées longtemps à l'avance, ce qui a permis d'éliminer la plupart des risques, affirme M. Coelho : « En Europe, seuls le Portugal et l'Espagne présentent actuellement de bons volumes de choux pointus. Nous avons prévu une production d'environ 2 millions de kilos, entièrement destinée au marché néerlandais. Jusqu'à la mi-mai, nous ne prévoyons pas d'impact sur notre capacité d'exportation ni de concurrence importante de la part d'autres marchés. Le plus grand défi de la récolte actuelle est le produit originaire d'Égypte, qui arrive sur les marchés européens à des prix beaucoup plus bas et exerce une forte pression sur le marché pour qu'il réduise ses prix. »

M. Coelho estime que le chou pointu du Portugal est en très bonne position par rapport à ses concurrents sur le marché. « La qualité de nos choux pointus cette année est au même niveau que les années précédentes. C'est un produit que nous maîtrisons très bien et nous parvenons à avoir un approvisionnement très régulier en termes de qualité chaque année. Cela est dû à la région occidentale du Portugal, qui bénéficie d'un climat très tempéré avec des hivers doux, ce qui permet d'obtenir une qualité constante et régulière tout au long du cycle de culture. En ce qui concerne les quantités, nous avons augmenté cette année notre superficie de 20 %, ce qui a permis d'accroître la production. »

Ce n'est que récemment, lorsque les volumes espagnols sont arrivés sur le marché, que les prix des choux pointus ont commencé à baisser quelque peu. Mais, M. Coelho s'attend à ce que les prix augmentent à nouveau sous peu : « En ce qui concerne les prix, nous avons très bien commencé la saison, avec une bonne appréciation du produit. Au cours des deux dernières semaines, nous avons constaté une baisse constante des prix, car l'Espagne a également commencé à récolter et avec un plus grand volume disponible sur le marché, les prix ont naturellement chuté d'environ 20 à 25 %. Mais on s'attend à ce que les prix augmentent à nouveau dans deux semaines, car les volumes disponibles, en particulier en Espagne, seront moindres. »

Pour plus d'informations :
Valter Coelho
Valfresh
Tél. : +351 263 595 009
Valtercoelho@valfresh.pt
www.valfresh.pt

Date de publication: