La banane « tunisienne » fait son grand retour en Algérie

Depuis quelques semaines, le prix de la banane atteint des sommets. A 650 dinars le kilogramme, certains commerçants ne prennent même plus la peine de la proposer. Mais cela a, en revanche, donné des idées aux contrebandiers…

En Tunisie, la banane coûte seulement 4 dinars tunisiens au pris de gros, soit 170 dinars algériens. En les revendant 650 dinars le kilogramme sur le marché algérien, la plus-value réalisée est considérable. Cette technique frauduleuse n’est cependant pas nouvelle. En effet, dans l’intervalle entre l’interdiction de l’importation de ce fruit en 2016 et la délivrance des premières licences en avril 2017, les contrebandiers avaient eu recours au même procédé. A l’époque la banane avait atteint un prix record de 1 000 dinars le kilogramme.

Cette situation est le résultat du maintient illégal du monopole créé par les mesures d’encadrement après la levée de celles-ci, en soumettant les importateurs à l’obligation d’obtenir un document intitulé « autorisation préalable d’importation de produits agricoles », un certificat phytosanitaire délivré par le ministère de l’Agriculture. 

Il s’agit en fait du rétablissement des quotas. Seuls quelques importateurs obtiennent des autorisations pour l’importation de grandes quantités (2 000 tonnes ou plus). Le ministère de l’Agriculture refuse de fournir des explications sur ces inégalités. L’importation se retrouve de fait restreinte et les opérateurs se prennent une marge exorbitante, soit plus de 400, voire 500 dinars sur un seul kilogramme.

Cette flambée des prix de la banane sur le marché algérien semble injustifiée, d’autant plus que la levée du système des quotas et des licences aurait dû logiquement induire leur baisse. Le ministère de l’Agriculture est appelé à s’expliquer sur l’octroi de ces autorisations que certains importateurs apparentent à une nouvelle forme de monopole.

Ceux qui en pâtissent le plus sont évidemment les consommateurs qui payent 650 dinars un produits qui devrait normalement couter 200 à 500 dinars le kilogramme au maximum.

Source : TSA Algérie


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)