Marché mondial : la patate douce

Cette année, l'ouragan Florence a eu une influence décisive sur le marché de la patate douce. Il a traversé les États-Unis et décimé la récolte en Caroline du Nord et en Caroline du Sud. Dans le monde entier, les traders attendent de voir comment le marché va évoluer. Certains se tournent vers d'autres origines, mais tout le monde se plait, par exemple, de la qualité de la production espagnole. L'Egypte n'est plus sur le marché et l'Italie a une production limitée. Peut-être faudra-t-il chercher plus loin ? Le Costa Rica se présente lui-même comme un producteur avec un approvisionnement tout au long de l'année et espère profiter de la situation actuelle. En Australie, le marché est sous pression en raison d'un excédent.

Etats-Unis : récolte décimée par l'ouragan Florence
Selon un trader, la saison est complètement différente de celle de l'an dernier. En effet, l'année dernière, la campagne a été caractérisée par un volume important, mais cette année, la production au Mississippi est revenue à des niveaux moyens. Dans la seconde moitié de la saison, les tailles sont devenues plus grandes.

L'impact de l'ouragan Florence sur la récolte en Caroline du Nord sera décisif cette année. L'ouragan a traversé la région à la mi-septembre ; par conséquent, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud s'attendent à un volume de récolte moindre. Cela se répercutera sur les prix. Des rumeurs circulent selon lesquelles les négociants se concentrent sur le marché intérieur cette année. Les exportateurs disent qu'ils ne laisseront pas leurs clients sans assistance, malgré les pénuries. Un producteur signale qu'il a augmenté sa superficie cette année, mais en raison de l'été chaud et du mois de septembre pluvieux, le rendement est inférieur à celui de l'an dernier. Compte tenu de la baisse de l'offre, un prix plus élevé est attendu cette saison.

Costa Rica : le pays veut profiter de la pénurie américaine
Bien que d'autres pays fournisseurs du produit depuis plus longtemps soient mieux connus sur le marché, les producteurs costariciens soulignent leur principal avantage : leur disponibilité toute au long de l'année. Un commerçant indique qu'il a de belles perspectives pour les patates douces l'année prochaine. « Puisque l'offre est plus faible, nous avons une chance sur le marché. » Les exportateurs se concentrent principalement sur l'Europe. Le marché américain est relativement protégé.

Pays-Bas : Difficultés d'obtention de bons volumes des États-Unis
Selon les importateurs néerlandais, la situation actuelle du marché des patates douces en provenance des États-Unis est très intéressante. La saison ne fait que commencer, mais c'est déjà tout un défi d'obtenir les bons volumes. En outre, le prix de la production américaine devrait augmenter l'année prochaine, ce qui exercera une pression sur l'ensemble du marché. Pour l'instant, la qualité de la production américaine est bonne, mais il reste à savoir comment les semences seront après quelques semaines de stockage avant leur expédition. C'est alors que nous verrons l'ampleur réelle des dégâts causés par l'ouragan. L'Espagne traverse actuellement une période très difficile en raison de la météo. On enregistre beaucoup de pluie : le séchage et l'expédition des patates douces est donc très difficile. Les quelques personnes qui se lancent dans l'aventure sont souvent aux prises avec des problèmes de qualité. D'autres attendent patiemment que le temps s'améliore et recommenceront à charger la semaine prochaine. L'Egypte s'est également arrêtée après un seul conteneur. Ils ont eu une bonne saison et ont pu profiter de la hausse des prix et de la faible offre il y a quelques mois. Il est prévu de commencer les semis plus tôt, car on s'attend à ce qu'il y ait une pénurie sur le marché d'ici l'épuisement des stocks aux États-Unis. Cela risque de se produire vers juin/juillet.

Royaume-Uni : Pénuries et qualité décevante
Le marché britannique dispose d'un approvisionnement rare en patates douces. La saison égyptienne est terminée et quelques petits volumes en provenance d'Espagne sont sur le marché, mais la qualité est décevante. Les patates douces sont également importées du Honduras, mais les commerçants ne sont pas non plus satisfaits de leur qualité. De plus, les traders n'ont pas de grandes perspectives en ce qui concerne les volumes en provenance des Etats-Unis. Ils s'attendent à une saison courte, étant donné que 30 % de la production de la Caroline du Nord a été endommagée par la tempête qui a récemment frappé le pays.

Le prix des patates douces américaines est plus élevé que la normale et il continue d'augmenter chaque jour. Normalement, les États-Unis en stockent jusqu'en juillet, mais selon certains producteurs, l'offre de patates douces sera déjà insuffisante au printemps. Cela créera un grand vide sur le marché et il n'y a aucun moyen de le combler. Peut-être que quelques petits volumes d'Amérique du Sud seront disponibles pendant cette période, mais la saison égyptienne ne commence qu'en juillet. Actuellement, la demande dépasse l'offre.

Allemagne : réorientation vers d'autres origines
La plupart des patates douces sur le marché proviennent des États-Unis et de l'Espagne. Un commerçant du sud de l'Allemagne déclare qu'il vient de recevoir des informations sur la saison américaine. « En raison de conditions de récolte défavorables, le volume disponible sera plus faible. Les patates douces ont une qualité inférieure et une durée de conservation plus courte en raison de la saison des ouragans aux États-Unis. » Le négociant s'attend à pouvoir continuer l'approvisionnement espagnol jusqu'à la fin du mois de janvier.

En raison de cette pénurie, les négociants envisagent d'importer de pays qui ne figurent pas normalement sur leur liste, comme l'Égypte et l'Amérique centrale. Les patates douces de ces régions ne sont pas très populaires auprès des consommateurs allemands. « Il semble que nous devrons faire un plus grand usage de cette option que d'habitude. » Les prix sont stables autour de 1,25 à 1,30 euro par kilo, selon la taille. Il n'y a pas de pic dans la commercialisation pendant la saison de Noël, car de nombreux autres produits sont disponibles pendant cette période.

France : Les prix ont été divisés par deux
L'arrivée des patates douces espagnoles sur le marché français a entraîné une baisse considérable des prix. Selon un importateur de Rungis, ils ont été divisés par deux, car l'Espagne a une grande production et vend beaucoup sur le marché européen. Avant que la production espagnole ne soit disponible, le négociant offrait des produits de l'hémisphère sud. Les prix étaient alors supérieurs à 1 € le kilo. Aujourd'hui, cependant, ils sont tombés à environ 0,50 €. Seul la variété Beauregard, populaire sur le marché français, est vendu à un meilleur prix : 0,80 € le kilo.

Par ailleurs, la France cultive progressivement de plus en plus de patates douces. Plusieurs commerçants affirment que cette activité connaît de plus en plus de succès. Malgré la concurrence espagnole, le produit est vendu à bon prix. Les consommateurs sont tout simplement prêts à payer un supplément pour les produits nationaux.

Italie : Forte concurrence de l'Espagne
La compétition de l'Espagne pour les producteurs italiens de patates douces est forte. Néanmoins, les Italiens affirment que leur produit a une meilleure durée de conservation, apparence et qualité que le produit espagnol. En outre, il y a aussi la concurrence d'Israël et des États-Unis. La superficie augmente, surtout dans les Pouilles, mais aussi dans d'autres régions du pays. La production de cette culture est de plus en plus populaire.

Etant donné que l'Espagne et Israël sont toujours sur le marché, les prix sont bas. Néanmoins, la saison dans les Pouilles se déroule bien, même s'il y a eu quelques jours de fortes pluies pendant la récolte. Les producteurs se tournent vers des variétés plus résistantes, mais celles-ci sont encore en phase expérimentale. Cette année, la demande et l'offre ont augmenté.

Les patates douces sont de plus en plus populaires auprès des consommateurs et le produit est de plus en plus sur les tablettes des marchés et des supermarchés. Les grandes chaînes de supermarchés optent principalement pour les patates douces espagnoles moins chères, tandis que les supermarchés plus petits préfèrent la récolte italienne, dont le prix est de 1,40 € le kilo.

Un projet a été lancé dans le Piémont pour le développement, la promotion, l'amélioration et la protection de la culture de la patate douce dans la région Caraglio-Bernezzo-Cervasca. Jusqu'à présent, de petits volumes ont été cultivés en parfaite harmonie avec la nature. Un petit volume est déjà disponible sur les marchés paysans.

Chine : la production chinoise est en croissance, ainsi que la demande
Le marché de la patate douce est en pleine croissance en Chine. Le produit est très populaire auprès des consommateurs chinois et son prix reste stable. De ce fait, de nombreux producteurs ont agrandi leurs champs de patates douces, de sorte que la production de cette année dépasse un peu celle de l'an dernier. En octobre, alors que la saison venait de commencer, les prix ont chuté, en raison de l'abondance de l'offre sur le marché au même moment. Ils sont revenus à la normale. La saison de récolte actuelle a débuté en août et est maintenant presque terminée. L'approvisionnement en patates douces chinoises dure jusqu'en février ; c'est aussi la fin de la saison. Elles sont également exportées vers d'autres pays asiatiques, comme le Vietnam, la Thaïlande, le Myanmar, etc.

Australie : L'excédent met les prix sous pression
Un producteur du Queensland signale que les prix des patates douces sont bas en raison d'un surplus de la variété Gold. Avec le début de la nouvelle récolte en janvier/février, il espère que le marché reprendra. Contrairement aux années précédentes, la saison de cette année a été fantastique, avec peu de pertes. Au cours des années précédentes, les revenus étaient limités par les conditions météorologiques. De plus, la nouvelle variété Bellevue s'est avérée avoir un rendement extrêmement élevé. De nouveaux producteurs plantent cette variété et d'autres agrandissent leur superficie actuelle.

Selon les chiffres les plus récents de Hort Innovation, 60 148 tonnes ont été récoltées au cours de l'année se terminant en juin 2017, dont 2 % ont été livrées à l'industrie de transformation. La valeur de la production a atteint 60,5 millions de dollars, soit une augmentation de 51 % par rapport à 2016. L'Australie a exporté 866 tonnes de patates douces fraîches. Près de la moitié, soit 49 %, ont été expédiés aux Émirats arabes unis. En Australie, la culture de la patate douce se concentre dans le Queensland. On trouve également quelques producteurs en Australie-Occidentale et dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud et du Territoire du Nord. Les patates douces sont disponibles toute l'année, mais l'offre atteint son maximum vers la fin de l'été et pendant les mois d'automne.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)