Le bio réduirait les risques de cancer et ça ne plait pas à tout le monde

L'INRA, l’Institut National français de la Recherche Agronomique a fait une étude scientifique autour du Bio qui vient d’être publiée dans une prestigieuse revue scientifique internationale. Fruit de sept années d’observation, elle a examiné les pratiques alimentaires et la santé d’un large échantillon de 68 946 adultes (majoritairement des femmes). Les résultats affirment que les personnes qui mangent plus d’un aliment sur deux d’origine BIO, réduisent leur risque de cancer de 25 %. Cela atteint même - 34 % quand il s’agit de cancer du sein chez les femmes ménopausées et, -76 % pour le lymphome.

Si les résultats de cette étude ont ravi les acteurs de la filière Bio, elle a en revanche contrarié les défenseurs de l’agriculture conventionnelle. En effet, l’étude souligne que les types de cancers qui diminuent avec une alimentation BIO sont les mêmes qui semblent augmenter chez les agriculteurs exposés aux pesticides. Cela les enrage encore plus quand on explique que la résistance aux cancers des consommateurs réguliers de BIO est liée à la présence de résidus de pesticides synthétiques dans les produits dits ordinaires.

Cette nouvelle étude vient donc une fois encore confirmer les suspicions sur les dangers des pesticides. La rapidité avec laquelle certains ont commencé à minimiser les résultats obtenus est pour le moins suspecte. A rappeler, qu’il y a quelques temps une étude du Professeur Gilles-Eric Séralini qui faisait état d’effets tumorigènes et toxiques du maïs OGM NK 603 et de l’herbicide Roundup sur des rats avait subi de lourdes critiques injustifiées.

Source : https://fr.metrotime.be/


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)