Les champignons renforceraient la mémoire

Une étude récente rapporte que les personnes âgées qui mangeraient régulièrement des champignons auraient un risque diminué de moitié d’être touchées par des déficits cognitifs légers, comme les pertes de mémoire.

En effet, la consommation régulière de champignons serait associée à une meilleure performance cognitive chez les Norvégiens âgés de 70 à 74 ans, de même qu’à une diminution significative (20 %) du risque de démence chez les Japonais âgés de 65 ans et plus.

Une nouvelle étude réalisée à Singapour auprès de 663 personnes âgées de 60 ans et plus a observé que les personnes mangeant 2 portions ou plus par semaine de champignons avaient 56 % moins de risques de présenter des déficits cognitifs légers comme des pertes de mémoire.

Cela s’explique par le fait que les champignons contiennent plusieurs molécules spécifiques (héricones, érinacines, scabronines et dictyophorine) connues pour promouvoir la synthèse du facteur de croissance neuronal (NGF), une molécule impliquée dans la survie des neurones. De plus, les champignons sont une source très importante de L-ergothionéine (ET), une molécule qui possède une très forte activité antioxydante et qui peut s’accumuler au niveau du cerveau et protéger les neurones du stress oxydatif.

En augmentant les niveaux de L-ergothionéine au niveau du cerveau, la consommation régulière de champignons pourrait donc prévenir ou atténuer les processus impliqués dans la détérioration des fonctions cognitives liée au vieillissement et son évolution vers les maladies neurodégénératives.

 

Source : www.journaldemontreal.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)