Une nouvelle étude du Dr Lynn L. Moore réfute l'idée que la consommation de pommes de terre - même les frites - est associée à un risque élevé de maladie cardiaque. L'étude a conclu que l'alimentation générale et le mode de vie jouent un rôle plus important que n'importe quel aliment dans la gestion du risque de maladies comme le diabète de type 2 et les maladies cardiaques.

Potatoesusa.com rapporte que le Dr Moore, professeur à l'école de médecine Chobanian & Avedisian de l'université de Boston, dans le Massachusetts, a utilisé l'une des bases de données les plus anciennes et les plus connues au monde sur le mode de vie et le risque de maladie (les données de Framingham Offspring) pour étayer ses conclusions.

Pour en savoir plus.


Source : potatoesusa.com