Marché mondial : les avocats

La production d'avocats se déplace de l'hémisphère sud vers le nord. La campagne espagnole vient de commencer avec la récolte des premiers avocats Bacon à Malaga et Grenade. L'Italie suivra bientôt et le pic de la saison est imminent au Mexique. Les avocats sont encore très populaires auprès des consommateurs. Il est cependant difficile de trouver un équilibre entre l'offre et la demande. Cette saison, certains obstacles ont été rencontrés, comme une réduction du volume de production au Chili (-25 %) et en Afrique du Sud (-30 %). La Californie s'attend à une nouvelle récolte record cette année. De plus, la production d'avocats augmente en Colombie alors que l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont des projets ambitieux.

Pays-Bas : toujours en forme
Le marché de l'avocat est en plein essor depuis des semaines. Les importateurs néerlandais achètent actuellement leurs avocats au Mexique, en Colombie, au Chili et au Kenya et le marché est prospère depuis longtemps. La Colombie est un pays qui joue un rôle de plus en plus important sur le marché de l'avocat.

En Colombie et au Chili, les arbres livrent beaucoup de petits calibres ; leur disponibilité devrait donc augmenter au cours de la période à venir. L'offre de tailles 12 à 18 sera limitée dans les semaines à venir ; les prix devraient donc se maintenir à un niveau élevé. L'Espagne vient également de commencer avec la variété Bacon et passera à la variété Hass vers la mi-novembre. La récolte espagnole devrait être légèrement inférieure à celle de l'an dernier. La tempête qui s'est abattue sur l'Espagne a également causé des dégâts.

Belgique : pénurie d'avocats Hass
Le marché belge est actuellement aux prises avec une pénurie d'avocats Hass. La saison des avocats en Afrique du Sud et au Pérou touche à sa fin et le Mexique n'expédie pas assez d'avocats pour combler les lacunes de l'offre. Les avocats chiliens se sont révélés être plus petits que d'habitude : c'est la raison pour laquelle les négociants ne disposent plus que d'une offre limitée de calibres 16, 18 et 20. En raison des pénuries, les prix payés pour les avocats Hass sont très élevés. Le Pérou a une production plus faible cette année et le pays a déjà expédié de gros volumes vers l'Europe au début de la saison. En conséquence, les prix sont tombés à un niveau extrêmement bas en juin et juillet, et le pays a actuellement peu de produits à exporter.

Allemagne : les avocats espagnols pas en mesure de répondre à la demande
La saison espagnole débutera bientôt sur le marché Est-allemand. Les avocats espagnols sont légèrement moins chers que ceux de l'étranger et leur qualité est plus stable, avec une meilleure coloration, surtout grâce à des temps de transit plus courts. « L'inconvénient des avocats espagnols est qu'ils ne peuvent pas répondre à la demande », explique un négociant. « Les fruits ne mûrissent presque que sur demande, ce qui signifie qu'il peut y avoir des pénuries et que nous devons donc compter sur des productions étrangères. »

« Les avocats espagnols Sigfrido ont pris de l'importance sur le marché allemand », déclare un autre négociant. « Le Kenya est aussi présent sur le marché, bien que la demande n'ait pas encore été très élevée. »

France : une demande croissante pour les Hass
La demande d'avocats Hass ne cesse de croître en France. Tant sur Rungis, le marché de gros à Paris, que sur Saint-Charles, à Perpignan, les prix des avocats de classe 1 avoisinent 20 € pour 20 pièces. Tant qu'il n'y aura pas beaucoup d'avocats d'Espagne et d'Israël sur le marché, les prix devraient rester élevés.

Espagne : premiers avocats récoltés à Malaga et Grenade
La saison espagnole a déjà commencé à Malaga et à Grenade avec la récolte des premiers avocats Bacon. Les rendements sont globalement plus faibles cette année, principalement car il s'agit d'une année creuse pour la culture et que les températures ont été trop élevées pendant l'été. La prochaine récolte sera celle des Fuertes, et les Hass, la variété la plus commune en Espagne, suivront à la mi-novembre. Les conditions du marché sont bonnes pour les premiers avocats verts espagnols. Il y a une grosse demande avec un prix raisonnable. Les petites tailles sont plus chères quand les avocats sont biologiques, mais les prix payés pour les grandes tailles restent à peu près les mêmes.

Italie : des prix doublés en un an
La demande d'avocats continue de croître en Italie. Fin septembre, les fruits étaient importés principalement d'Israël, du Pérou et du Mexique, bien que la saison de production européenne ne fasse que commencer en Italie (Sicile) et en Espagne. Cette année, la production d'avocats Hass et de « peaux vertes » d'Afrique du Sud et d'Israël sur le marché a baissé de 30 % comme cela avait déjà été prévu en février dernier. Par conséquent, les prix sur le marché étaient élevés dès le début. Cette situation n'a pas changé et, en raison de ces prix élevés, certains importateurs se tournent vers le fret aérien. En tout cas, la saison espagnole arrive et l'Italie suivra bientôt.

L'Espagne s'attend à une production normale, avec des tailles relativement petites dans le cas du Hass et une quantité limitée de peaux vertes. L'Italie ne produit que des Hass et considère cette culture comme un secteur très convoité. Les récoltes commencent en novembre. La production biologique peut également être considérée comme une niche à la demande croissante. En plus des terres siciliennes, il y a aussi 40 hectares à Tarente avec une saison allant de novembre à mai. En un an, le prix des avocats a doublé sur le marché de gros italien. A Bologne, le prix pour 4 kilos d'avocats se situait entre 8 et 10 euros. Aujourd'hui, il se situe entre 16 et 20 euros. Malgré les prix, la demande pour le produit n'a pas baissé.

Chine : les importations à grande échelle se poursuivent
En Chine, seules quelques régions peuvent produire des avocats : le Yunnan, Hainan et Fujian. Le volume est encore très faible et la qualité n'est pas toujours homogène. Par conséquent, les avocats chinois ne sont pas encore distribués à grande échelle sur le marché chinois, de sorte que le pays doit encore compter sur les importations. Une grande partie est importée du Mexique, du Chili et du Pérou. Le Mexique est maintenant dans sa basse saison ; il n'y a donc pas beaucoup d'approvisionnements de ce pays sur le marché actuellement. Le Pérou et le Chili sont en train de changer de place ; la saison d'importation du Pérou touche à sa fin et celle du Chili ne fait que commencer.

Le prix est actuellement en légère hausse et le marché d'importation est également stable. Les ventes se portent particulièrement bien dans les villes de troisième et quatrième classe. Dans les villes de première classe, les ventes décélèrent en raison du manque de place pour les nouveaux vendeurs. Il existe donc encore un fort potentiel de croissance dans les villes chinoises de troisième et quatrième classe.

Afrique du Sud : 30 % de production en moins en Afrique comparé à l'année dernière 
La saison sud-africaine s'achève avec un rendement inférieur au record de l'an dernier (la production est en baisse de 30 %), mais les prix sont « fantastiques » et « astronomiquement élevés » tant pour les exportations que pour le marché intérieur. Les exportations diminuent aujourd'hui rapidement (en particulier vers l'UE, le Royaume-Uni et le Moyen-Orient) et le marché local est lui aussi relativement vide. Heureusement, les récoltes tardives dans la région du Cap arrivent plus tôt en raison du printemps chaud.

On constate une forte demande d'avocats de la part des mûrisseurs locaux. Un marché totalement vide est prévu après Noël jusqu'à l'arrivée des premiers avocats (Maluma) en mars en provenance du nord du Limpopo. La floraison s'annonce bien et on espère que cela pourra conduire à un nouveau record de production l'année prochaine.

États-Unis : un approvisionnement suffisant entraîne une baisse des prix
Il y a actuellement une bonne offre d'avocats. La production intérieure de la Californie devrait s'élever à 159 000 tonnes d'ici 2020, la campagne se déroulant entre février et septembre. 90 000 tonnes d'avocats ont été récoltées au cours de cette campagne. Il semble que le Mexique aura également plus d'avocats au quatrième trimestre de 2019 et au premier trimestre de 2020.

90,7 millions de tonnes d'avocats ont été importées aux États-Unis l'année dernière et, selon un négociant, une légère augmentation est attendue pour cette année. « Tout le monde pensait qu'il y aurait une pénurie dans l'approvisionnement, mais cela ne s'est pas produit. Cette année, il y a eu un chevauchement entre les récoltes de Locas et d'Aventajadas au Mexique qui assurera un approvisionnement ininterrompu ». Le Mexique et la Californie dominent le marché américain, avec une part de marché d'environ 80 %. De plus, plusieurs marchés porteurs en Amérique du Sud exportent principalement vers les États-Unis lorsque les volumes d'avocats mexicains sont faibles. Il s'agit principalement du Chili et du Pérou, mais la Colombie a également émergé ces dernières années comme un nouveau producteur potentiel d'avocats.

La demande pour ce fruit populaire reste forte, mais beaucoup dépend aussi de la loyauté des supermarchés qui bénéficient d'une qualité et de prix constants. Actuellement, les prix oscillent entre 20 $ et 30 $ la boîte. L'an dernier, à peu près à la même époque, le prix était inférieur d'environ 10 $. « Les prix actuels assurent un bon équilibre entre la récolte et les expéditions. Si ça continue, les avocats devraient se vendre très bien dans les six prochains mois. »

Mexique : la haute saison est sur le point de commencer
Le Mexique produit des avocats toute l'année, avec un focus sur les avocats Hass. La plus grande région productrice est le Michoacán, d'où proviennent 80 % des avocats. La deuxième région en importance est Jalisco, qui n'est pas en mesure d'exporter vers les États-Unis ou la Chine, si bien que ses principaux marchés d'exportation sont le Japon, le Canada et l'Europe. La haute saison s'étend d'octobre à janvier, avec des volumes plus importants que le reste de l'année. Cette année, la demande a été stable et les volumes ont été bons, bien que la popularité des avocats rende difficile l'équilibre entre l'offre et la demande. On s'attend à une baisse des prix à court terme, à mesure que de plus en plus de volumes arriveront sur le marché.

Pérou : une production en croissance
La production d'avocats est en croissance dans ce pays d'Amérique du Sud. La saison est plus courte qu'au Mexique et au Chili et se déroule entre le début du mois de mai et la fin du mois de juillet, période pendant laquelle les Mexicains sont dans la basse saison. La concurrence pour les avocats péruviens est donc faible.

Chili : 25 % de volume en moins en raison de la sécheresse
Les principaux marchés d'exportation du Chili sont les États-Unis et la Chine, mais la sécheresse de cette saison a réduit le volume et la taille de 25 %. La production se déroule de septembre à février ; ils doivent donc concurrencer le Mexique pendant sa haute saison. Le marché intérieur est également important pour le Chili. En raison de la sécheresse, certains producteurs ont décidé de ne pas étendre leurs cultures, et certains ont même opté pour les cerises ou les myrtilles, qui nécessitent beaucoup moins d'eau que les avocats.

Australie : une année record est toujours attendue
Au niveau national, l'Australie peut encore atteindre une production record d'avocats d'ici juin 2020. Une augmentation de 12 % du volume est attendue par rapport à la saison 2018-2019. Avec cette augmentation, les négociants australiens envisagent la possibilité d'accroître leurs exportations. Cette année, des avocats de qualité supérieure ont été exportés pour la première fois au Japon par avion et les représentants de l'industrie pressent le gouvernement d'ouvrir le marché indien aux avocats australiens.

Nouvelle-Zélande : une ambition d'expansion forte
Les producteurs néo-zélandais ont des projets ambitieux pour l'avenir, car ils espèrent quadrupler leurs ventes et tripler leur production d'ici 2023, année où le pays pourrait accueillir le World Avocado Forum. Le pays représente aujourd'hui 2 % de la production mondiale d'avocats et est le 9ème exportateur mondial. 35 % du volume des exportations sont destinés au marché asiatique.

 

La semaine prochaine : le marché mondial de la mandarine


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)