Premier signalement de la maladie de Panama sur les bananes Cavendish causée par le TR4 en Colombie

Une équipe de recherche internationale a confirmé la présence de Tropical Race 4 (TR4, Fusarium odoratissimum, anciennement Fusarium oxysporum f.sp. cubense) dans les bananiers Cavendish en Colombie. Le TR4 est la cause du flétrissement fusarique, également connu sous le nom de maladie de Panama dans de nombreuses variétés de bananes. Les résultats ont été publiés dans un article de source ouverte dans la revue Plant Disease.

Cette publication est la confirmation scientifique officielle que cette souche dévastatrice a atteint l'Amérique du Sud, une région où la banane est une culture très importante tant sur le plan économique que social. Le TR4 a atteint la région malgré les efforts considérables déployés par les gouvernements et la communauté bananière pour empêcher sa propagation en Amérique du Sud, soulignant sa menace imminente non seulement pour la Colombie mais plus généralement pour toute la région.

La menace du TR4
Le TR4 est la souche d'un champignon destructeur de bananiers qui provoque le flétrissement fusarique, également connu sous le nom de maladie de Panama, une maladie transmise par le sol. La variété de banane Cavendish qui domine le marché mondial est très sensible au TR4. Comme les champs infestés empêchent la culture de la bananeraie de Cavendish pendant des décennies, des mesures ont été prises pour arrêter ou réduire la dissémination du TR4. Néanmoins, elle a déjà détruit des milliers d'hectares de bananeraies sur tous les autres continents.

Le TR4 a été identifié pour la première fois en Amérique du Sud, une importante région productrice de bananes. En raison de l'importance économique et sociale de ce développement, la Colombie a déclaré la maladie comme une urgence nationale le 8 août après que les résultats de laboratoire aient confirmé la présence du champignon. L'Institut agricole colombien (ICA), un organisme fédéral qui supervise la santé agricole dans le pays, affirme qu'environ 175 hectares de terres agricoles ont été touchées jusqu'à maintenant. 

Recherche de diagnostique
En juin 2019, les premiers symptômes de la maladie de Panama ont été observés dans deux exploitations bananières du département de Guajira dans le nord-est de la Colombie. Après que les premiers soupçons ont été signalés, le gouvernement colombien a entrepris et effectué une analyse approfondie de ces exploitations. Cette recherche a été menée par l'ICA à Bogota, qui a demandé le soutien de Fernando Garcia-Bastidas, sélectionneur de bananes et expert en maladies chez KeyGene aux Pays-Bas. Garcia-Bastidas s'est rendue en Colombie pour coordonner les analyses diagnostiques et recueillir des échantillons.

Les analyses diagnostiques ont comporté deux tests ADN différents sur des échantillons aléatoires de plantes suspectes. Un qui est déjà sur le marché depuis 10 ans et le diagnostic LAMP, qui vient d'être publié dans la revue Plant Pathology. Les résultats indiquent que les fermes pourraient être infestées de TR4. Pour confirmer ces résultats, des tests supplémentaires ont été effectués aux Pays-Bas - à l'Université d'Utrecht, à l'Université de Wageningen & Research et à KeyGene. Cette recherche a été coordonnée par Garcia-Bastidas et comprenait des analyses d'ADN et des essais de pathogénicité.

Le séquençage ADN de trois isolats a confirmé qu'ils appartiennent à la lignée Fusarium odoratissimum TR4.

Lors des tests de pathogénicité, les plantes de Cavendish ont été criblées avec ces isolats colombiens. Toutes ces souches sont à l'origine des symptômes externes et internes caractéristiques de la maladie de Panama. Des échantillons de tissus végétaux ont ensuite été prélevés pour des analyses diagnostiques qui ont confirmé la présence de TR4 dans les tissus végétaux affectés. Collectivement, ces analyses fournissent la preuve finale que le TR4 a effectivement atteint la Colombie.

Effort d'équipe
L'équipe des Pays-Bas qui a publié l'article sur les maladies des plantes était composée de scientifiques de l'Université d'Utrecht (Michael Seidl et Tom Schermer), de l'Université de Wageningen & Research (Gert Kema et Carolina Aguilera-Galvez), KeyGene (premier auteur Fernando Garcia-Bastidas, Alexander Wittenberg, René Hofstede et Anker Sørensen) et ClearDetections (Marta Santos-Paiva). De Colombie, l'équipe de l'ACI était composée de Catalina Quintero-Vargas, Mariluz Ayala-Vasquez et Anna Maria Noguera.

Les auteurs tiennent à remercier tous ceux qui ont apporté une contribution précieuse à la recherche et à la publication scientifique, ainsi que les responsables gouvernementaux concernés. Ils remercient également l'équipe de spécialistes de l'Institut colombien de l'agriculture et de l'élevage, le siège national de l'ICA et le laboratoire de diagnostic, en particulier Anamaría García, Walther Turizo, Emilio Arévalo, Jorge Palacino, Jaime Cárdenas, Alejandra Castro, Oscar Dix, Carlos Andrés Palacio et Deyanira Barrero. Cor Schoen et Yvonne Griekspoor de l'Université de Wageningen et de la Recherche ont travaillé activement avec le diagnostic LAMP pour rationaliser les analyses des échantillons.

Perspectives d'avenir
Des activités sont entreprises dans le monde entier pour tenter d'arrêter le TR4. Aux Pays-Bas, KeyGene et Wageningen University & Research jouent un rôle actif en développant des variétés de bananes résistantes au TR4, en améliorant la diversité des bananes et en développant des stratégies de gestion, en collaboration avec des instituts de recherche et diverses entreprises.

Pour plus d'informations : 
Erik Toussaint
KeyGene
Tél. : +31 6 40 00 27 42 
erik.toussaint@keygene.com 

Maartje Kouwen
Utrecht University
Tél. : +31 6 511 239 28
m.f.kouwen@uu.nl 

Vincent Koperdraat
Wageningen University & Research
Tél. : +31 6 10 82 96 62 
vincent.koperdraat@wur.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)