Guadeloupe et Martinique

« Les pesticides ont empoisonné les Antilles françaises  »

La Guadeloupe et la Martinique, îles françaises, ont l'image de destinations touristiques idylliques et ensoleillées mais peu de visiteurs savent que ces îles tropicales luxuriantes souffrent d'un problème de pollution chronique.

Le Chlordécone, un pesticide reconnu comme perturbateur endocrinien, a été pulvérisé dans les cultures de bananes sur les îles pendant près de deux décennies et aujourd'hui, des traces du pesticide ont été retrouvées dans le sang de la majorité des résidents locaux adultes. Le président français Emmanuel Macron l'a qualifié de « scandale environnemental »  et a déclaré que l'Etat « doit prendre ses responsabilités ». Il s'est rendu en Martinique l'année dernière et a été informé de cette crise sanitaire lors de cette visite. 

Le Parlement français organise une enquête publique qui rendra ses conclusions en décembre. « Nous avons observé beaucoup de colère et de l'inquiétude aux Antilles - la population se sent abandonnée par la république », a déclaré la députée guadeloupéenne Justine Bénin, chargée du rapport de l'enquête. « Ce sont des gens résilients, ils ont déjà été frappés par des ouragans, mais leur confiance doit être restaurée », a-t-elle déclaré à la BBC.

De grandes étendues de sol sont contaminées, tout comme les rivières et les eaux côtières. Les autorités s'efforcent de maintenir le produit chimique en dehors de la chaîne alimentaire, mais c'est difficile, car une grande partie de la production provient de petits exploitants, souvent vendus sur la route.

Pour ce qui est de l'eau potable, elle est considérée comme salubre, car des filtres à charbon sont utilisés pour éliminer les contaminants.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)