Marché mondial : le citron

Actuellement, le marché du citron est calme. La saison sud-africaine est déjà terminée et des chiffres records d'exportation ont été enregistrés cette année. La saison espagnole vient de commencer avec les citrons Primofiori, bien que le volume de production devrait être inférieur de 20 % à celui de l'an dernier. Les prix du marché semblent être sous pression partout. Aux États-Unis, des prix plus élevés sont attendus dans les mois à venir en raison d'une réduction des exportations en provenance d'Espagne et de Turquie. Dans le même temps, sur le marché européen, les négociants essaient de faire baisser les prix du citron.

Pays-Bas : offre dominée par l'Espagne
« L'offre de citrons aux Pays-Bas est actuellement dominée par les citrons Primofiori espagnols. Il y en a beaucoup, bien que les grands calibres ne soient pas encore disponibles. Les prix oscillent entre 13 et 13,50 euros, la qualité supérieure pouvant atteindre 15 à 16 euros », d'après un importateur.

Allemagne : marché stable du citron dominé par la Turquie 
L'offre en provenance de Turquie domine les marchés de gros allemands. Des volumes moins importants sont également proposés en provenance d'Espagne, d'Afrique du Sud, de Chypre et d'Italie. L'offre est suffisante pour répondre à la demande actuelle. Les prix sont restés globalement stables, malgré des réductions sur certains marchés de gros afin de promouvoir les ventes.

Il existe des différences de prix entre les différentes origines. L'Espagne, la Turquie et l'Afrique du Sud se situent presque au même niveau, tandis que l'Italie offre généralement des produits plus chers. Chypre, en revanche, se situe en bas du segment de prix.

France : baisse de l'offre de 15 % par rapport à l'année dernière
Une grande partie des citrons commercialisés en France provient d'Espagne. L'offre disponible est inférieure à celle des saisons précédentes. Un négociant indique que le volume a baissé de 15 % par rapport à l'année dernière, bien qu'il estime que cela ne devrait pas causer trop de problèmes. La situation sur le marché du citron est stable. Les fruits qui font actuellement l'objet d'un commerce sont de bonne qualité. Le prix des citrons espagnols sur Rungis oscille entre 1,50 € et 1,60 € le kilo.

Espagne : une pression sur les prix du marché qui ne reflète pas la réalité sur le terrain
La récolte et l'exportation du citron Primofiori sont en hausse, comme l'année dernière, en raison notamment des conditions de marché favorables pour les fruits de seconde classe. L'Espagne est le plus important producteur de citrons pour le marché européen. Cette année, la production de fruits devrait s'élever à 1 110 000 tonnes, soit environ 20 % de moins qu'en 2018.

L'achat de citrons à la source est actuellement en hausse car la production devrait diminuer à partir de février 2020. Les prix augmenteront alors de 0,38 à 0,45 €/kg. Toutefois, le marché européen pousse les prix du citron à la baisse. Le prix à l'origine n'est pas ce que les commerçants sont prêts à payer pour le produit. Malgré cette pression sur les prix, l'industrie de transformation adapte ses prix à la réalité du terrain.

Italie : grande rareté sur le marché
Cette année est assez inhabituelle pour les producteurs de citrons en Italie. Les prix de production élevés sont le résultat des faibles volumes disponibles en raison des conditions climatiques enregistrées en février et au printemps. Ces circonstances n'ont pas conduit à une pénurie de produits d'été, mais à une pénurie de citrons italiens. Les prix du citron sicilien ont atteint des niveaux vertigineux, avec jusqu'à 1,40 € / kg pour les citrons biologiques et 1,30 € / kg pour les citrons conventionnels. La rareté de l'eau pourrait donner une saison de pollinisation en Italie très courte. Hormis les conditions climatiques, les producteurs siciliens et du reste de la Méditerranée sont également confrontés au « Mal Secco », une maladie fongique.

Un négociant de la région de Campanie signale que l'offre et la demande ne sont pas en adéquation. « Il y a eu une réduction de 50 % en raison du temps printanier cette année. Les prix actuels, selon le calibre, varient entre 2 et 2,50 € / kg. Ils tomberont probablement dès que la température baissera dans l'ensemble des régions. »

Turquie : des températures élevées qui nuisent à la récolte du citron
En raison des températures élevées dans le pays pendant la période de floraison, plus de la moitié de la récolte de citrons turcs a été perdue. Dans certains endroits, les pertes s'élèvent jusqu'à 60 voire 70 % du total, selon un négociant des États-Unis.

Afrique du Sud : retour sur un record en matière d'exportations
La saison du citron sud-africain est terminée. Les derniers citrons ont déjà été expédiés. 331 500 tonnes de citrons ont été exportées cette saison constituant ainsi un nouveau record. C'est l'équivalent de 22,1 millions de boîtes en carton (15 kg chacune), contre environ 19,9 boîtes la saison précédente. Les principaux marchés d'exportation cette saison ont été les Pays-Bas (41 000 tonnes), les Émirats arabes unis (38 000), l'Arabie saoudite (30 000), la Russie (27 000) et le Royaume-Uni (21 000). Cette année, un chevauchement a eu lieu avec l'Espagne. La saison a duré plus longtemps que prévu et la production de Vernas a également été plus importante que prévu. Cela a réduit les possibilités d'exportations sud-africaines vers l'Europe, mais la réduction de la récolte de citrons en Argentine a offert des opportunités sur le marché.

D'après de nombreux négociants, les ventes n'ont pas été mauvaises cette année, mais la durée de conservation a été plus courte que d'habitude en raison de divers facteurs, tels que les conditions météorologiques, les traitements après récolte et certaines contraintes d'ordre logistique. Le prix des citrons de haute qualité a répondu aux attentes précédentes. Toutefois, des problèmes de qualité se sont posés dans diverses régions, comme dans la province du Cap-Oriental.

Chine : offre importante assurant des prix bas
La nouvelle saison du citron en Chine a commencé en septembre. Dans le Sichuan, la plus grande zone de production, elle a commencé au début du mois d'octobre. La récolte de cette année a été sujette à de fortes pluies. De ce fait, la qualité est un peu moins bonne cette année, avec un impact particulier sur la couleur des citrons en raison des problèmes de maturation causés par les pluies. Le prix est également bas en ce moment parce qu'une grande quantité est arrivée sur le marché dans un court laps de temps. En plus de la vente sur le marché local, de nombreux lots sont exportés vers les pays de l'Asie du Sud-Est.

États-Unis : des stocks sont bons, mais des importations difficiles
La saison ne fait que commencer dans l'extrême nord de la Californie. Par conséquent, les stocks sont encore faibles sur le marché. Les grands calibres (75, 95 et 115) sont encore très rares. Les conditions du marché se sont améliorées l'an dernier, selon certains négociants. En ce moment, le Mexique est habituellement à la fin de sa saison d'exportation, mais à l'heure actuelle, le pays continue d'expédier des citrons vers les États-Unis.

Les importations en provenance d'Europe diminueront très probablement en raison d'un taux d'importation de 25 % sur les produits européens. Les mandarines d'Espagne ne seront plus disponibles sur le marché américain, mais les citrons continueront à arriver. Néanmoins, le nombre de citrons espagnols mis sur le marché à la suite de ces mesures sera relativement moindre. Les citrons espagnols commenceront à être chargés pour l'expédition la semaine prochaine. La réduction de la récolte en Turquie joue également un rôle. Pourtant, les produits qui pourraient être exportés vers le marché américain ont déjà été chargés.

Les importations deviennent de plus en plus attrayantes sur la Côte Est. Le transport par mer est moins cher que par route en provenance de Californie, c'est pourquoi de plus en plus de clients s'intéressent aux citrons importés. Tous ces facteurs combinés sont susceptibles d'entraîner une hausse des prix dans les mois à venir, principalement parce que la demande de citrons est souvent non-élastique et que les consommateurs les achètent malgré tout.

Mexique : exportations principalement à destination des États-Unis
Cette année, la saison a commencé en avril et se poursuivra jusqu'à la fin décembre, peut-être même jusqu'à la mi-janvier. Le début de saison a été quelque peu difficile pour le Mexique en raison d'une offre excédentaire de citrons chiliens sur le marché américain. L'Amérique du Nord est le plus important marché d'exportation pour les producteurs mexicains. Il y a aussi une demande en Europe, mais en raison des temps de transit plus longs, les exportateurs préfèrent le pays voisin du nord. La demande est également assez forte pour vendre la plupart des citrons.

Argentine : retour progressif sur le marché américain
Les volumes de citrons augmentent chaque année en Argentine, bien que des problèmes de qualité se soient posés cette année à cause des précipitations excessives dans les zones de production. Le transport par mer est parfois moins cher de l'Argentine vers la Côte Est des États-Unis que par la route depuis le Mexique. Après 17 ans d'absence, l'Argentine tente de regagner une position sur le marché américain, où elle a de nombreux protocoles à prendre en compte. Les gens sont prudemment optimistes quant aux volumes qu'ils expédient maintenant aux États-Unis, l'accent étant mis principalement sur la qualité plutôt que sur la quantité. Les marchés les plus importants pour l'Argentine sont les Etats-Unis, l'Europe et aussi le Mexique.

Australie : exportations en hausse
Novembre et décembre sont généralement des mois tranquilles pour les citrons d'Australie. Les stocks les plus importants étant importés à cette époque. Sur l'ensemble de la saison 2018, les exportations (y compris les citrons verts) ont augmenté de 67 %, tandis que la valeur de ces exportations a augmenté de 26 %. La principale destination des exportations de citrons australiens est l'Indonésie (68 %). La plupart des importations proviennent des États-Unis. La production australienne a également augmenté de 16 %, mais la valeur a baissé de 3 %.

 

La semaine prochaine : Marché mondial de la tomate


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)