Pierre Monteux, UGPBAN Fruidor :

« La filière banane de Guadeloupe et Martinique doit faire face à une sécheresse très sévère »

La banane de Guadeloupe & Martinique même si elle est produite et vendue toute l’année, est confrontée à une saisonnalité : « De juin à septembre, la demande en bananes est toujours moins forte. Toutefois, cette année, les 600 producteurs de la filière banane de Guadeloupe et Martinique doivent faire face à une sécheresse très sévère. Cette sécheresse impacte depuis le mois de mars 2020 fortement la production, générant une baisse de volumes de cette dernière et des dégâts importants sur les plantations qui se répercuteront y compris sur le début de l’année prochaine », explique Pierre Monteux, Directeur Général UGPBAN Fruidor. 


Pierre Monteux

« La banane a été perçue pendant le confinement comme un produit « refuge » ».
Les ventes de bananes de Guadeloupe & Martinique ont connu un bel essor pendant le confinement. « Nous avons d‘ailleurs noté une nette progression de la consommation de « La Banane Française » parée de son ruban bleu-blanc-rouge (lancée sur le marché en 2016) », souligne Pierre Monteux.

« Pendant cette période, les consommateurs ont ressenti un besoin encore plus fort de consommer des produits français, c’est un acte citoyen. Ceci a également été facilité par le choix de la distribution de privilégier les approvisionnements en fruits et légumes Origine France. Nous avons toutefois dû réduire notre segmentation pour optimiser le travail des équipes en mûrisseries et répondre à la demande des distributeurs, dont les linéaires en supermarchés étaient limités ».

Pour la filière de bananes françaises, il s’agissait d’un double défi : satisfaire la demande des consommateurs tout en protégeant salariés et collaborateurs. Après le déconfinement, la progression en bananes françaises a continué d’évoluer avec néanmoins certains pics, puis le marché s’est ensuite stabilisé.


Johanna Quetty

« Le vrac devrait à nouveau connaître une nette progression »
Dans le cadre de son engagement pour le développement durable, la filière banane de Guadeloupe et Martinique limite depuis des années le recours au plastique (notamment avec la segmentation de La Banane Française). Son objectif est d’élargir son offre en vrac et de doter la gamme La Banane française d’un ruban écologique bleu-blanc-rouge (et non plastique).
 
« Pendant le confinement ce travail de recherches a été suspendu, mais il reprend aujourd’hui. Même si les consommateurs se sont, pour des raisons pratiques et logistiques, détournés un peu des produits en vrac pendant le confinement, le vrac devrait à nouveau connaître une nette progression ».


Tino Dambas
 
Pour plus d’informations :
Marie-Christine Duval
Agence Comecla 
Cell. : +33 6 61 50 98 09


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)