Tour de France

8 596 Bananes de Guadeloupe & Martinique offertes aux Banques Alimentaires

La banane française, banane officielle du Tour de France et unique produit agricole du Tour, a organisé le samedi 12 septembre, lors de l’étape 14 du Tour de France, une opération caritative et solidaire au profit des Banques Alimentaires.

Rappel du concept
Le samedi 12 septembre (étape 14 Clermont Ferrand - Lyon) les coureurs ont traversé la commune de Châtelneuf (commune de 343 habitants) située à 97 km de Clermont-Ferrand et 97 km de Lyon. La commune de Châtelneuf a représenté pour la filière banane française, l’occasion de faire un clin d’œil à ses départements d’origine : la Guadeloupe (971) et la Martinique (972).

L’enjeu auprès des coureurs
Tous les coureurs qui ont passé le km 97 de Châtelneuf ont, de manière individuelle, activé instantanément un don d’1 kilo de bananes françaises à l’attention des Banques Alimentaires. Kevin Reza de l’équipe B&B hôtels Vital Concept, l’unique coureur ultramarin a également accepté de participer à l’opération, en offrant son poids en bananes.

L’enjeu auprès des internautes
Les internautes ont pu suivre et participer à cette opération de solidarité via le facebook live de la Banane de Guadeloupe & Martinique : 1 vue = 1 banane offerte aux Banques Alimentaires. Après comptage, ce sont au total 8596 bananes offertes aux Banques Alimentaires. « Nous sommes ravis de ce résultat. Il était très important pour nous que la participation de la banane française au Tour de France soit axée, cette année, sur la solidarité et la légèreté au vu des temps difficiles liés à la crise du coronavirus » précise Pierre Monteux - Directeur Général du groupe UGPBAN Fruidor.

Cet évènement a également permis de valoriser le partenariat historique de la Banane de Guadeloupe & Martinique avec les Banques Alimentaires.

« Cette opération originale et solidaire est une preuve supplémentaire du fidèle soutien de la filière banane française aux Banques Alimentaires sur tout le territoire dans l’hexagone et en Outre-mer. Merci ! » ajoute Laurence Champier, Directrice Fédérale de la Fédération française des Banques Alimentaires.

De gauche à droite : Sylvie Targat, Responsable du service mécénat et Jean Louis Bonenfant, Chargé de mission mécénat de la Fédération française des Banques Alimentaires - Audrey Ktourza, Chef de groupe marketing UGPBAN Fruidor – Nelson Monfort, journaliste à France TV - Laurence Champier, Directrice Fédérale de la Fédération française des Banques Alimentaires – Pierre Monteux, Directeur Général UGPBAN Fruidor - Philippe Dravet, Chargé de mission mécénat de la Fédération française des Banques Alimentaires.

La Banane de Guadeloupe & Martinique
La seule banane française est cultivée dans des exploitations familiales en Guadeloupe et en Martinique par 600 producteurs indépendants. Après 20 ans de bonnes pratiques agricoles (rotation des cultures, jachère, lutte biologique...), les bananeraies d'UGPBAN Fruidor constituent aujourd’hui un refuge pour de nombreuses espèces. On dénombre jusqu’à 200 lombrics au m², plus de 200 espèces d’insectes (Étude Cihence 2015). Désormais, ce sont des prédateurs naturels qui contrôlent les ravageurs du bananier et protègent les cultures. Premier employeur privé des Antilles françaises, la filière banane représente 10 000 emplois directs et indirects. 90 % des salariés de l'entreprise travaillent en CDI : « la banane française défend notre modèle social face à la concurrence internationale ».

Pour plus d'informations :
Marie-Christine Duval
Agence Comecla 
Cell. : 06 61 50 98 09


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)