Données du dernier rapport Ismea-Sinab pour 2019

Le secteur biologique en Italie en plein essor

Au 31 décembre 2019, les surfaces cultivées en Italie atteignaient près de deux millions d'hectares (1 993 236 hectares, +2 % par rapport à 2018) destinés à l'agriculture et à l'horticulture biologiques, avec un nombre de producteurs utilisant cette méthode supérieur à 80 000. Par rapport à 2010, on constate une augmentation de plus de 869 hectares et de 29 000 producteurs ; selon le dernier rapport de l'entité de recherche Ismea-Sinab.


Cliquez ici pour agrandir

Une analyse de la répartition géographique montre que 51 % des hectares en question sont situés dans quatre régions. Il s'agit de la Sicile (307.662 ha), des Pouilles (266.274 ha), de la Calabre (208.292 ha) et de l'Emilie-Romagne (166.525 ha).

Les catégories des petits fruits et des fruits à coque sont stables, mais on constate une augmentation significative pour les figues et les kiwis, dont les superficies ont respectivement augmenté de 102 et 652 hectares. La superficie consacrée aux agrumes augmente également à nouveau de 3 % après une diminution en 2018. Les superficies consacrées à la culture de pommes et de poires ont respectivement augmenté de 8 235 et 2 788 hectares.

Superficies cultivées en agriculture biologique en Italie, 2018 et 2019. Valeurs en hectares.

* La catégorie des légumes comprend les fraises et les champignons.

** Les fruits comprennent les fruits de la zone tempérée (pommes, poires), les fruits de la zone subtropicale (kiwis, figues), les petits fruits - Source : SINAB, Organismes de contrôle - Cliquez ici pour agrandir.

La consommation d'aliments bio augmente
En Italie, la consommation d'aliments biologiques a augmenté de 4,4 % au cours de l'année dernière, ce qui représente un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros (données mises à jour au premier semestre 2020). Pour déterminer la valeur du marché biologique italien, il faut ajouter la consommation dans divers secteurs comme l'HoReCa, les cantines scolaires et les exportations. La part totale des ventes d'aliments biologiques dans les dépenses alimentaires italiennes est de 4 %.

Les fruits, les légumes, le lait et les dérivés biologiques sont de plus en plus présents dans les rayons spéciaux des supermarchés, ce qui semble avoir rompu la tendance négative des années précédentes (+3 %).


Cliquez ici pour agrandir

La pandémie a accéléré la demande de produits biologiques car les gens sont désormais plus attentifs à leur santé et à leur bien-être ; le secteur de la restauration ayant fermé, les consommateurs ont été obligés de manger chez eux. 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)