Remplacer le cuir animal par des déchets végétaux

Aux États-Unis, les équipes de Sustainable Composites LLC viennent de mettre au point un cuir entièrement conçu à partir de déchets. Baptisé « enspire leather », ce produit a pour but de devenir une alternative moins coûteuse et plus respectueuse du bien-être animal que le cuir standard.

Il existe cependant déjà des substituts tels que les feuilles d’ananas. Cette alternative a été l’une des premières utilisées dans la mode vestimentaire par Hugo Boss, Paul Smith, Trussardi, ou encore H&M. Le Piñatex, matériau textile conçu à partir de fibres dérivées de feuilles d'ananas provenant d'une plantation aux Philippines, a été créé par le Dr. Carmen Hijosa, dont la société Ananas Anam détient le brevet. Les matières utilisées sont considérées comme des déchets car généralement brûlées ou laissées à l’abandon.

La fibre de pomme est une autre alternative au cuir animal depuis que la firme italienne Frumat a mis au point une fibre organique de diverses épaisseurs et textures destinée aussi bien à l'habillement qu'aux accessoires ; et cela à partir de déchets de l'industrie de la pomme. Son utilisation se retrouve chez des marques telles que Tommy Hilfiger et Caval.

Enfin, le champignon est aussi utilisé pour remplacer le cuir animal. Mylo, une matière fabriquée à partir de mycélium, est le projet de la société Bolt Threads. L’avantage ici est que le mycélium est renouvelable à l'infini. Stella McCartney et Adidas l’utilisent déjà dans certains de leurs produits.

D’autres alternatives comme le cuir de raisin, utilisé par Le Coq Sportif, le cuir de kombucha, le cuir de maïs, le cuir de banane, et même le cuir de marc de café, sont également disponibles.

 


Source : ladepeche.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)