Le commerce international en ligne se développe dans l'horticulture française

« Dans le secteur horticole, nous avons tendance à travailler avec un nombre limité de fournisseurs de choix ayant généralement des relations de longue date. Pourquoi changer si les choses fonctionnent bien ? Des événements tels que la crise du coronavirus modifient le cadre dans lequel s'inscrivent les activités commerciales. Tout comme dans le monde des consommateurs, le commerce en ligne a connu une croissance considérable dans le domaine B2B, pas seulement aux Pays-Bas, mais aussi à l'échelle internationale ». Bert Strikkers, d'Alumat Zeeman, s'exprime à ce sujet. Il explique comment la pandémie n'est pas la seule à promouvoir le commerce en ligne. « Le fait que les boutiques en ligne pour l'horticulture s'améliorent sans cesse grâce à des images, des dessins et des instructions claires, disponibles dans la langue des clients et accompagnés de conseils professionnels, renforce davantage cette tendance ».

Aux Pays-Bas, l'horticulture est vraiment concentrée dans une petite zone avec des circonstances logistiques optimales. Ce n'est pas le cas dans de nombreux autres pays. « Oui, il y a probablement des zones où l'horticulture est concentrée, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres endroits où l'horticulture est active ».

« Prenez la France par exemple. Un pays immense avec 3 ou 4 zones de concentration pour l'horticulture, mais dans le reste du pays vous trouvez aussi des serres qui doivent être approvisionnées. Elles n'ont toutefois pas facilement accès aux distributeurs ou aux grossistes concentrés dans les quelques points chauds. Ils sont souvent trop éloignés. C'est là que le commerce en ligne pour les professionnels comble le vide, notamment dans les domaines de la réparation, de l'entretien et de la rénovation des serres ».

Là où les serres nouvellement construites constituent un véritable marché international, notamment pour les serres en verre, le marché de l'entretien, de la réparation et de la rénovation est national, voire régional. « C'est là que nous pensons que le commerce professionnel en ligne peut combler l'écart de distance physique entre les fournisseurs et les clients réels. Nous avons découvert que les facteurs de succès essentiels pour combler cet écart étaient l'utilisation de la langue locale, une boutique en ligne pour les professionnels avec des photos, des produits connexes, des instructions, etc., du personnel professionnel pour répondre aux questions, des produits en stock et un traitement des commandes numérisé, une logistique et un transport optimaux pour une livraison rapide à un coût acceptable ».


Ces dernières années, Alumat Zeeman a travaillé dur pour y parvenir et la semaine dernière, il a ouvert sa boutique en ligne française. « Nous avons nos premiers retours positifs », déclare fièrement Bert.

Erlend Bonnet de Vitrérie Bonnet SARL de Saint-Antoine-l'Abbaye (région Auvergne-Rhône-Alpes) : « C'est formidable de voir toutes les pièces en détail et si j'ai des questions, par exemple lors de la rénovation d'une serre, je n'ai qu'à les contacter et ils m'aident à trouver les bonnes pièces. Pour le reste, le processus de commande et d'expédition est très simple. J'ai maintenant accès à des produits provenant du Westland, le cœur de l'horticulture en Hollande », affirme Erlend en riant.

« Nous allons maintenant nous attacher à faire connaître notre plateforme en ligne en France afin que davantage de professionnels puissent trouver les pièces dont ils ont besoin, même en période de coronavirus ou en raison de notre éloignement des grossistes ou des distributeurs, nous sommes tout près du coin (électronique) », conclut Bert. « Nous prévoyons d'étendre notre plateforme à d'autres pays d'Europe où les mêmes principes sont valables ».


Pour plus d'informations :
Alumat Zeeman
www.online.alumatzeeman.com   
b.strikkers@alumatzeeman.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)