Marché mondial : le raisin de table

La Namibie et l'Afrique du Sud expédient désormais leurs raisins de table vers le marché européen, tandis que le marché nord-américain s'approvisionne principalement au Pérou, au Chili et en Californie. Au début de la saison d'outre-mer, la Namibie et l'Afrique du Sud ont commencé avec un retard considérable qui se traduit actuellement par une offre plus limitée en Europe et donc par des prix plus élevés. Cette situation devrait changer en janvier, lorsque davantage de raisins de table arriveront et que les prix seront stabilisés. En Amérique du Nord, la pression sur les prix semble être plus importante. En Chine, la demande se déplace des produits importés vers la production intérieure.

Pays-Bas : offre limitée en raisins provenant de l'étranger
Les premiers raisins sud-africains et namibiens débarquent aux Pays-Bas. « Le marché du raisin se porte plutôt bien et notamment la vente de barquettes pour les supermarchés. Les ventes de raisin en vrac ont été planifiées avec un peu plus de prudence, même par nous, mais elles rapportent aussi beaucoup d'argent », déclare un importateur. « Les raisins brésiliens sont presque épuisés et le Pérou n'a pas de volumes trop importants. Il faut ajouter à cela le retard du début de la saison en Afrique du Sud et en Namibie, qui a également contribué à limiter l'offre. Il est probable qu'il y en aura d'autres sur le marché la semaine prochaine, mais les volumes n'atteindront pas des niveaux très élevés avant la semaine 53/1, où les prix baisseront probablement un peu. Ils sont actuellement à un niveau stable ».

« Les prix des raisins blancs se situent entre 14 et 15,50 euros, et ceux des raisins rouges sont fixés à 15 euros. L'année dernière, les prix étaient légèrement plus élevés, mais cette année, les raisins européens sont sur le marché depuis bien plus longtemps et on trouve également un peu plus de raisins en provenance du Brésil. Dans l'ensemble, je ne suis pas mécontent du niveau des prix. Il y a aussi l'offre du Pérou, mais celle-ci est plus limitée, en partie à cause des grèves. Le prix du Red Globe péruvien oscille entre 18 et 20 euros », explique l'importateur. « La question est : quel sera l'impact des nouvelles mesures contre le coronavirus sur le marché du raisin ? Si les marchés ferment, ils feront certainement des ravages. En termes de qualité, tout va bien. Qui plus est, il y a de nombreuses nouvelles variétés qui se développent. Par exemple, la demande de variétés telles que le Sweet Globe et l'Autumn Crisp augmente considérablement, notamment de la part des supérettes ».

Allemagne : début difficile pour la saison des raisins d'outre-mer
La saison du raisin à l'étranger a connu un début difficile cette année. Normalement, les premiers lots namibiens et sud-africains arrivent sur le marché fin novembre, mais cette fois, les premières expéditions sont arrivées semaine 50. Par conséquent, les volumes disponibles jusqu'aux vacances et pendant celles-ci devraient être limités. En revanche, la situation de départ pour les raisins d'outre-mer est très favorable. « Il ne reste pratiquement plus de production européenne et on s'attend donc à une forte demande de la part du secteur de la vente au détail », a déclaré un importateur.

En tout cas, les premiers volumes en provenance du Brésil et du Pérou ont dû faire face à la concurrence de la production italienne, si bien que les prix au début de la saison ont été très décevants. La qualité du produit d'outre-mer est généralement satisfaisante, déclare un importateur. En raison des conditions climatiques, une pénurie de raisins de table est prévue en janvier, avant le début de la saison en Inde. On parle même d'un retard d'environ deux semaines.

Royaume-Uni : les premiers raisins sud-africains et namibiens arrivent
Les raisins namibiens et sud-africains précoces commencent à arriver au Royaume-Uni. Le fruit a une apparence très attrayante. « Le Namibian Flame a une bonne taille et un bon goût, tout comme le Early Sweet et le Prime. Même si les saisons ont commencé avec un retard de 7 à 10 jours, le fait de disposer d'un bon approvisionnement en raisin de table frais est déjà un bon départ pour la période de Noël », a déclaré un importateur.

Cette année, l'offre européenne a été renforcée par des raisins provenant d'Espagne. L'approvisionnement grec a connu quelques difficultés, avec quelques problèmes de qualité et un volume plus faible de raisins blancs en stock. Les détaillants britanniques font la promotion des variétés comme les Cotton Candy et Sable, mais la gamme des autres variétés n'est pas assez large ou cohérente pour y parvenir.

France : la demande dépasse l'offre
Les Français sont actuellement entre deux campagnes. Le Pérou et l'Afrique du Sud, par exemple, commencent leur saison. Les volumes sont désormais faibles, mais la qualité est bonne. L'Espagne, le Portugal et l'Italie sont sur le point de terminer. Par conséquent, la qualité des raisins espagnols, par exemple, n'est plus aussi élevée, même s'il sera possible d'en trouver sur le marché jusqu'à Noël. La demande est assez élevée et dépasse l'offre ; par conséquent, les prix sont eux aussi assez élevés.

Espagne : la saison est presque terminée
La saison du raisin de table touche à sa fin en Espagne, où les ventes sont désormais principalement axées sur la campagne nationale du Nouvel An, avec des variétés de raisin à pépins blancs comme le traditionnel Aledo et des variétés sans pépins importées, principalement du Pérou. Il convient de noter que l'Espagne réussit à étendre sa campagne et que cela a été particulièrement visible cette année avec les variétés rouges sans pépins.

Quant à la campagne de Noël et du Nouvel An, la pandémie devrait entraîner des bouleversements dans la commercialisation des fruits. Une grande partie des ventes destinées à l'industrie hôtelière a été perdue ; l'accent sera donc mis sur les chaînes de restaurants et les services de restauration qui proposent des dîners de la veille du Nouvel An à domicile. Le secteur espère néanmoins que les ventes au détail augmenteront, car si les gens ne peuvent pas manger au restaurant ou voyager en Espagne, comme c'est généralement le cas à cette époque de l'année, ils mangeront plus et mieux chez eux.

La récolte dans les principales zones de culture, comme à Murcie et Alicante, a été plus faible que l'année dernière. La saison dernière, il y a eu une pleine production, de sorte que l'on s'attendait à ce que les rendements soient plus faibles cette fois-ci. Par ailleurs, les pluies abondantes qui ont précédé le début de la saison ont gâché une partie des fruits en raison de problèmes fongiques. Aussi bien la demande que les prix ont été bons tout au long de la saison.

Les résultats désastreux de l'année dernière pour les raisins à pépins ont fait que la récolte n'était plus viable pour certains petits producteurs, qui ont choisi d'abandonner les champs en raison des insuffisances en matière de remplacement des générations et de la faible rentabilité financière. Les producteurs de raisins à pépins ont clôturé la saison précédente avec des pertes financières. Heureusement, cette campagne a été bien meilleure. En fait, la demande de variétés de raisins avec pépins a légèrement augmenté cette année, malgré la tendance mondiale à se tourner de plus en plus vers les raisins sans pépins.

Italie : une saison abrégée pour le raisin domestique
En raison de l'humidité élevée et persistante en Italie, les derniers raisins n'étaient plus adaptés au marché du frais. Selon la Commission italienne des raisins de table, seuls quelques lots de raisins Regal, Red Globe et Black Pearl arriveront sur le marché intérieur pendant la période des fêtes. Au cours de la campagne, les raisins italiens ont également subi une forte pression en raison de la concurrence de l'Égypte, de la Grèce et de l'Espagne en début de saison et des produits d'outre-mer en fin de campagne. Par exemple, un négociant des Pouilles a déclaré que ses raisins rouges étaient soumis à une forte pression en raison de la concurrence égyptienne. À la mi-août, la situation des raisins rouges et blancs s'était améliorée grâce aux promotions au détail ; néanmoins, la concurrence grecque est entrée sur le marché en septembre.

La Sicile commercialise actuellement ses derniers raisins Red Globe. Dans la première partie de la saison, les prix moyens sont passés de 0,50 à 0,70 € / kg ; dans la deuxième partie, ils ont légèrement augmenté, entre 0,60 et 0,80 € / kg. La production biologique était prête début novembre, mais les variétés sans pépins ne couvrent pas le marché tardif. Tant la zone de Mazzarrone (qui est en fait un peu en avance) que la zone de Canicattì consacrent progressivement de petites parts de production aux raisins sans pépins. La demande du marché ne cesse d'augmenter et les producteurs doivent être prêts à relever le défi tout en continuant à cultiver des variétés traditionnelles, comme le raisin italien.

Afrique du Sud et Namibie : retard dans le démarrage de la saison
La campagne du raisin a commencé plus tard cette année. La Namibie est actuellement en pleine saison, alors que le Cap-Occidental vient à peine de commencer. Il y a eu un retard d'environ dix jours dans la vallée de l'Olifants River. Dans le même temps, un retard d'une semaine est attendu dans les régions de la Berg River et de la Hex River. Ce retard laisse aux producteurs sud-africains et namibiens une plus petite fenêtre sur le marché européen précédant Noël. Certains ont déclaré qu'en raison des changements dans les projets de voyage et de vacances des gens cette année, les prix pourraient continuer à s'améliorer après Noël. La qualité et la taille des fruits sont considérées comme exceptionnelles cette année.

À cette époque de l'année, le principal centre logistique de la région, le port du Cap, se trouve gêné par le vent, lequel empêche parfois les navires d'entrer ou sortir du port. Au cours des 7-8 derniers jours, la situation a été plutôt favorable, mais il est probable que le port sera de nouveau contraint d'arrêter ses activités la semaine prochaine en raison de vents violents. Outre la situation portuaire, on observe également des tensions au niveau du passage de la frontière entre la Namibie et l'Afrique du Sud en raison du coronavirus. La frontière a été fermée occasionnellement pour empêcher sa propagation, mais les deux gouvernements ont conclu des accords afin de garantir un bon écoulement des raisins namibiens vers les ports sud-africains.

En fin de semaine 48, l'Afrique du Sud avait exporté 1,5 million de caisses (4,5 kg). C'est très inférieur à l'année dernière (4,4 millions de boîtes à la même période) et nettement moins (mais avec des marges plus faibles) qu'il y a deux ans. La plupart des exportations étaient destinées au marché européen (1 million de boîtes), suivi par le Royaume-Uni et le Moyen-Orient.

Inde : premiers raisins sur le marché ; volumes plus importants attendus dès janvier
La saison du raisin indien ne fait que commencer, avec des volumes plus faibles actuellement. Des volumes plus importants seront récoltés à partir de janvier. Selon un exportateur, la plupart de ces raisins seront destinés au marché européen. Les protestations des agriculteurs qui se déroulent actuellement en Inde n'ont aucun impact sur la saison en cours, car les canaux de vente utilisés par les viticulteurs ne passent pas par la plateforme commerciale traditionnelle du gouvernement. La principale région de production de raisins en Inde, Nashik, aura des grappes prêtes à être récoltées dès la deuxième semaine. Il devrait y avoir suffisamment de raisins à récolter jusqu'à la quinzième semaine. En octobre, les pluies persistantes ont obligé les producteurs à reporter le processus de taille. Par conséquent, le volume disponible en janvier sera moindre que par le passé, et il sera plus important en février. En raison du volume limité disponible pour l'exportation en janvier, les prix des raisins de l'Inde devraient être plus élevés que d'habitude en début de saison. En février et mars, de nombreux raisins seront toutefois disponibles à l'exportation avec des prix sous pression.

États-Unis : offre de raisins locaux et importés
L'offre de raisin est assez forte, étant donné qu'il est possible de s'approvisionner à la fois sur le marché intérieur californien et sur les marchés d'importation. La récolte nationale est comparable à celle de l'année dernière. La Californie travaille actuellement sur certaines de ses variétés tardives, telles que le Crimson, l'Autumn Royal, le Red Globe, l'Allison et le Sweet Celebration.

De nombreux négociants estiment que la demande est stable pour le moment. Une grande partie est destinée aux détaillants en raison du coronavirus. Le développement des variétés contribue également à stimuler la commercialisation des raisins en améliorant leur qualité et leur consistance. Les prix sont restés stables et comparables à ceux de la saison précédente.

Pérou : un grand volume de raisins à destination des États-Unis fait pression sur les prix
Aux États-Unis, la saison des importations de raisins péruviens a déjà commencé. L'offre devrait être supérieure de 20 %. Au début de la campagne, les raisins péruviens sont destinés à d'autres marchés, mais à partir de novembre, la majorité des lots est expédiée vers les États-Unis. « La production a été retardée dans certaines régions du Pérou en raison du temps froid ; le Brix n'était pas à un niveau correct. Mais maintenant, les volumes sont bons et la qualité des raisins péruviens l'est aussi », a déclaré un importateur de Floride.

Au Pérou, l'approvisionnement se déplace actuellement vers le sud du pays. « Année après année, le Pérou essaie d'étendre sa campagne. Normalement, nous continuons jusqu'à début mars, en fonction de la demande. Mais par la suite, la concurrence du Chili est plus forte », dit l'importateur, qui signale que le Chili pourrait commencer à fournir plus tôt cette année. La demande n'est pas aussi favorable sur la côte Est, et les raisins qui arrivent maintenant sur le marché n'aident pas à la transition. Cela met les prix sous pression.

Chine : la demande se déplace des importations vers les produits locaux
Le rendement en raisin de table pour la saison 2020-2021 est estimé à 11 millions de tonnes, légèrement supérieur à celui de la saison précédente. Le Shine Muscat et le Xiahei sont les deux variétés les plus populaires, et leur production est en augmentation. C'est notamment le cas du Shine Muscat, dont la surface de production a atteint 6,6 millions d'hectares, avec un rendement qui représente près de 10 % de la part du marché total.

Le prix diffère fortement selon les variétés. Les prix du Shine Muscat étaient très élevés il y a quelques années, mais avec l'augmentation de la production, le prix a baissé d'année en année. Cette année, le prix moyen du Shine Muscat s'élève à environ 20-40 RMB/kg, soit 50 % de moins que l'année dernière.

Pendant la pandémie, des problèmes de logistique se sont posés. Le volume de raisin importé est inférieur de 6 % à celui de l'année dernière. Entre-temps, la qualité de la production locale s'est considérablement améliorée cette année. La demande se déplace donc des fruits importés vers les produits locaux. Le Chili, l'Australie et le Pérou sont les principaux acteurs du marché chinois du raisin de table. Le raisin de table chinois, quant à lui, est essentiellement destiné au marché du sud-est asiatique. Ceux-ci devraient connaître une croissance de 17 % au cours de la prochaine saison.

Australie : préoccupations concernant les réductions et les restrictions dues au coronavirus
Certains producteurs du Nord et de l'Ouest de l'Australie sont déjà en train de récolter pour la saison 2020/21 ou sont sur le point de débuter. Les prévisions saisonnières restent positives, malgré les défis auxquels sont confrontés les producteurs de produits frais dans tout le pays. On craint une pénurie de main-d'œuvre due au coronavirus, en raison des restrictions aux frontières, ainsi que le coût plus élevé du fret vers les marchés internationaux. En 2018/19, l'Australie a produit 208 276 tonnes, dont 70 % sont allés sur les marchés d'exportation.

Le secteur espère toutefois que le récent financement du gouvernement fédéral l'aidera. L'Australian Table Grape Association a reçu ce mois-ci plus de 600 000 AUD pour deux projets visant à améliorer l'accès au marché pour ses producteurs, mettre à jour la capacité du système d'accréditation des exportations du secteur et créer des applications mobiles de LMR. En 2018/19, l'Australie a exporté 146 093 tonnes de raisins de table pour une valeur de plus de 555 millions de dollars australiens. La saison australienne s'étend de novembre à mai.


FreshPlaza sera fermé pendant la période de Noël, le prochain Marché Mondial sera donc publié le vendredi 8 janvier.

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)