BLE- Rapport de marché semaine 36/21 :

« Livraisons de pêches et de nectarines en baisse constante »

La saison des pêches et des nectarines était sur sa dernière ligne droite, comme en témoignaient les livraisons en déclin constant. La qualité des produits était également en baisse. Malgré la disponibilité réduite, la demande a pu être satisfaite sans aucun effort. Les ventes étant elles aussi devenues plus limitées.

Globalement, les offres espagnoles dominent le marché. Les produits italiens et français ont disparu de l'assortiment au cours de la semaine. Les produits grecs disparaissent également de plus en plus du marché. Les importations turques n'ont joué un rôle important qu'à Francfort. À Berlin, elles étaient assez prisées grâce à leur faible prix de 9 à 12 € par caisse de 4 kg. Les nectarines d'Albanie sont apparues localement, ne coûtant que 1,55 € par kg. Dans l'ensemble, les prix n'ont pas beaucoup changé. Ici et là, les commerçants ont pu augmenter légèrement leurs prix, à condition que les propriétés organoleptiques des fruits soient bonnes. Toutefois, des réductions ont également été appliquées pour les produits inférieurs.


Image : BLE

Pommes
L'offre intérieure s'est développée de manière constante, tout comme l'offre. En raison de cette hausse de l'offre, les commerçants ont pour la plupart été contraints d'ajuster leurs prix antérieurs.

Poires
Les Santa Maria italiennes et turques ont constitué la base de l'offre. Cependant, la demande globale fut plutôt limitée. Elle a pu être satisfaite sans problème.

Raisins de table
L'offre italienne était évidemment prédominante. La réaction des clients a été plutôt amicale. Les prix sont restés pour la plupart constants, l'offre et la demande étant suffisamment équilibrées.

Prunes
L'assortiment s'est de nouveau diversifié, avec des nouveautés comme les variétés locales Elena, Fellenberg et Presenta, ainsi que la Stanley italienne. La gamme a été dominée par la Stanley serbe, suivie de la Top locale et de la Fruchtbare de Cacak.

Citrons
La baisse des prix a accéléré les ventes. Seuls les lots espagnols ont échappé à ces rabais, pour la plupart.

Bananes
Les affaires n'ont pas été très excitantes. L'offre a essentiellement répondu à la demande. Les marques tierces se sont faites rares, mais cela n'a pas affecté fondamentalement les prix.

Chou-fleur
Les expéditions locales ont dominé le marché. Par endroits, des produits néerlandais, belges et français étaient également disponibles.

Laitue
La laitue provenait d'Allemagne et de Belgique. Les produits nationaux en particulier avaient plus de difficultés concernant leur qualité, si bien qu'ils étaient sensiblement moins chers que la concurrence.

Concombres
Les concombres serpentins domestiques, néerlandais et belges ont prédominé, l'espagnol complétant le tableau. La disponibilité s'est manifestement accrue. Les prix n'ont pas suivi une ligne claire.

Tomates
Comme précédemment, les livraisons néerlandaises et belges ont prédominé. La demande a été satisfaite sans difficulté.

Poivrons
Les expéditions néerlandaises ont dominé devant les expéditions turques et belges. En général, les prix ont eu tendance à baisser plutôt qu'à augmenter. Les produits verts étaient généralement les plus chers.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)