Op Opens : bilan de l'année écoulée

Si les coûts ne sont pas équilibrés tout au long de la chaîne d'approvisionnement la situation s'aggravera

Malgré les difficultés contingentes, les entreprises montrent qu'elles sont capables de résister. Il s'agit toutefois d'un équilibre précaire, car l'avenir proche pourrait réserver de mauvaises surprises ! Les problèmes sont principalement dus à la hausse des prix des matières premières et à l'augmentation des coûts de production qui en résulte. Si l'augmentation des coûts ne s'accompagne pas d'une hausse des prix de vente, de nombreuses entreprises risquent de ne pas s'en sortir.


Salvatore Consoli

Mais tout n'est pas négatif, du moins pour l'instant. C'est ce qui ressort d'une interview de Salvatore Consoli, président d'OP Opens, lequel évoque des chiffres en hausse, même s'il a dû faire face à au moins deux gros obstacles. Le premier est, précisément, lié à la hausse des prix, le second au changement climatique.

« 2021 a été une année positive, a déclaré le président Consoli, avec une progression du chiffre d'affaires d'environ 15 % par rapport à 2020. Parmi les références qui ont contribué à cette croissance figurent les herbes aromatiques, dont la demande sur les marchés a toujours été forte. La tendance est définitivement à la hausse, mais le marché distingue clairement la qualité du produit final. C'est un élément que le commerce de détail ne peut ignorer. C'est le marché qui décourage les initiatives des producteurs novices ou improvisés. Autant dire que la période comprise entre fin novembre et décembre 2021, caractérisée par une faible luminosité, des précipitations et de l'humidité, a ralenti jusqu'à notre production, soutenue par une agriculture très technique et évoluée sur le plan technologique, ne laissant ainsi aucune issue pour ceux qui ne disposaient pas d'un savoir-faire solide. En ce qui nous concerne, nous prévoyons d'étendre nos surfaces de 5 hectares supplémentaires au cours des premiers mois de 2022, pour atteindre un total d'une trentaine, de manière à répondre à une demande toujours plus importante. »

« La campagne a été fortement affectée par les températures élevées de l'été, qui ont entraîné une réduction significative de la taille des arbres. Les pluies qui ont suivi ont provoqué la chute d'un grand nombre de fruits. Par conséquent, la saison se terminera pour nous beaucoup plus tôt que d'habitude, sans parler des mandarines du même type, qui seront en rupture de stock à court terme. Les prix à la production sont d'environ 50 centimes d'euro par kg pour les oranges. »

« Le marché a souvent été très favorable pendant la saison, avec des pics intéressants de plus de 2,50 euros par kg. Ici, certains points critiques demeurent, comme le ToBRFV qui fait rage. Il a réduit les rendements dans toute la zone de la bande côtière du sud de la Sicile », a-t-il déclaré.

« La majeure partie de la production de l'OP concerne les raisins de table, explique Consoli. La phase précoce s'est très bien déroulée, non seulement pour les variétés avec pépins, mais surtout pour les sans pépins, qui ont connu cette année un véritable engouement à l'échelle internationale, grâce à une précocité extraordinaire qui place le début de notre production à la mi-mai. Le climat était également très favorable, ce qui nous a permis de produire des raisins très sucrés ! Cependant, si les températures élevées ont permis une excellente production de raisins précoces, elles ont dévasté les raisins mi-tardifs. Ce n'est que grâce à l'utilisation de moyens et de techniques exceptionnels que nous avons pu sauver une grande partie de la récolte, terminant ainsi la campagne sur une note positive. Nos membres se tournent vers des variétés de plus en plus précoces, sans pépins et biologiques, ce qui nous a permis d'avoir une bonne campagne dans l'ensemble. »

« Pour certaines entreprises du secteur des fruits et légumes, conclut le président Consoli, les choses ne se sont pas très bien passées. La seule certitude est l'augmentation des coûts de production et les dommages causés par le climat et les pathologies végétales. La préoccupation s'étend à toutes les formes de production agricole. Compte tenu de la poursuite malheureuse de cette tendance, nous ne pouvons qu'espérer que l'augmentation des coûts de production s'accompagnera d'une augmentation proportionnelle des prix de vente et d'un équilibre tout au long de la chaîne d'approvisionnement, faute de quoi nous risquons un effondrement. »

Pour plus d'informations :
Op Opens
Tél. : +39 0933 29779
Fax : +39 0933 29133
info@opopens.it
www.opopens.it


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)