Carlos Masiá, de Masiá Ciscar :

« La baisse de l'offre de fraises maintient les prix bas »

La saison des fraises à Huelva atteint son pic de production et se déroule avec des volumes inférieurs à ceux de l'année dernière.

« Nous continuons avec des niveaux de production inférieurs à ceux de la saison dernière, environ 15-20 % de moins, en raison du nombre élevé de jours nuageux et pluvieux cette année. La baisse de l'offre permet également de maintenir en partie les prix », explique Carlos Masiá, directeur du marketing de Masiá Ciscar. « À l'exception des fruits que nous avons dû jeter pendant les jours qui ont suivi les pluies, la qualité est bonne et nous constatons de bonnes performances dans nos variétés Leire et Palmeritas ». 

« La demande continue d'être bonne et nous nous attendons à ce qu'elle le reste au moins pour les deux prochaines semaines, moment où l'on commencera à voir des volumes plus importants de produits locaux dans les pays d'Europe Centrale et du Nord », affirme Carlos Masiá.

C'est la première saison que l'entreprise de Huelva produit et commercialise des fraises blanches et cela a fait sensation dans le secteur de la culture et sur le marché. « Nous ne connaissons pas encore les résultats chiffrés des ventes, mais nous pouvons dire que cela a été très révolutionnaire pour nos clients. Il n'a pas fallu beaucoup d'efforts pour vendre ce produit. On ne peut pas la comparer à la fraise rouge en termes de consommation, mais c'est un produit délicat qui est présenté comme une alternative Premium dans la gamme des baies », souligne le directeur du marketing de Masiá Ciscar.

En ce moment, la deuxième partie de la saison des framboises commence également, dont la superficie a été réduite à Huelva par rapport à la saison précédente en raison de la forte concurrence d'autres pays comme le Maroc et le Portugal. « Dans ces pays, la production continue de croître, notamment au Maroc, avec l'avantage d'avoir des coûts de main-d'œuvre beaucoup plus faibles », rappelle Carlos. « Néanmoins, nous espérons que les prix nous accompagneront dans la deuxième partie de la saison ». 

En ce qui concerne la myrtille, Carlos Masiá souligne que « la saison a été difficile car le temps pluvieux a entraîné un chevauchement des variétés, ce qui a provoqué l'accumulation de l'offre et l'effondrement des prix. » D'autre part, il affirme également que la récolte de mûres commence avec une bonne production et une bonne qualité.

Selon Carlos, l'augmentation des coûts de production a été très sensible au niveau de la commercialisation des fruits rouges. « La hausse des prix des matériaux d'emballage n'a pas été aussi préoccupante que leur disponibilité. Nous avons déjà des rendements plus faibles cette année, mais si nous n'avons pas le matériel pour emballer nos fruits rouges, alors nous pourrons en commercialiser encore moins. C'est pourquoi, cette année, nous avons fait un grand effort pour assurer la disponibilité des matériaux dès le début de la saison, par mesure de précaution et afin de ne pas interrompre notre approvisionnement. » 

Pour plus d'informations :
Carlos Masiá
Masiá Ciscar
Ctra. de La Redondela, Km 1,2
PO Box 79 - 21440 Lepe. Huelva - Espagne
Tél. : 34 959 383 301
almacen@masiaciscar.es 
www.masiaciscar.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)