CNIPT

Fin des semis de pommes de terre précoces en France et début de l'arrachage dans certaines régions

En France, l'avancement des récoltes précoces se déroule sans encombre malgré des conditions difficiles dues au manque d'eau de ces dernières semaines, rapporte l'interprofession française de la pomme de terre (CNIPT). Les volumes devraient être conformes à la production attendue.

Dans la région de Perpignan-Roussillon, les pommes de terre produites sous serre sont récoltées depuis le 10 avril. La récolte des volumes en plein champ commencera la semaine prochaine. Le pic des ventes est attendu à partir de la première semaine de juin. Cette année, une augmentation des volumes potentiels commercialisés dans les variétés à chair ferme est attendue.

A Noirmoutier, l'épisode de gel du début de saison a eu un impact minime. Les volumes de la pleine saison seront à des niveaux stables. A partir de la semaine prochaine, les volumes récoltés vont augmenter de manière significative (le début du pic de commercialisation est attendu autour du 20 mai).

En Bretagne, les plantations se sont déroulées dans de bonnes conditions. Le développement des cultures est assez favorable, voire un peu en avance sur le calendrier. Les volumes s'intensifieront à la fin du mois de mai tandis que le potentiel de production reste stable pour 2022.

Dans le Sud-Ouest de la France, les semis se sont terminés au début du mois d'avril. Les premières récoltes auront lieu au début du mois de juin (pour la production en milieu protégé), et à la mi-juin pour les champs ouverts. Le pic aura lieu autour du 10 juillet.

En Normandie, les premiers volumes sont attendus fin juin/début juillet. Les premiers volumes de pommes de terre d'Alsace sont attendus fin juin également.

Dans le sud-est (Provence/Camargue), une avance de 10 à 15 jours est à prévoir selon les bassins, les parcelles et les variétés.

Prix
En semaine 18, l'Agata France lavée catégorie 1 en sacs de 12,5 kg pour le marché français était cotée à 550 €/t (même prix que la semaine précédente), tandis que l'Agata France lavée catégorie 1 en sacs de 1 t pour l'exportation était cotée à 230 €/t (cotations RNM), restant ainsi inchangée.

 

Source : cnipt.fr / agrodigital.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)