Biofase développe des biopolymères à partir de noyaux d'avocat

La société mexicaine Biofase a mis au point un procédé permettant de créer des ustensiles jetables respectueux de l'environnement, en réponse à la pollution plastique alarmante. L'entreprise fabrique des fourchettes, des cuillères, des couteaux et même des pailles biodégradables, durables et abordables à partir de noyaux d'avocats restants.

Les produits de Biofase contiennent 60 % de biopolymère d'avocat et 40 % de composés organiques synthétiques.

Le processus breveté de la société utilise la technologie pour transformer les noyaux d'avocat en une résine bioplastique qui peut résister à la chaleur. Le résultat se présente sous la forme d'une feuille qui peut être moulée et découpée, et ne nécessite aucun recyclage particulier. Les pailles et les couverts de Biofase se dégradent naturellement en 240 jours seulement et peuvent être compostés à domicile rapporte biomarketinsights.com.

Comme le Mexique produit beaucoup d'avocats destinés à la consommation, les noyaux sont facilement disponibles sur le territoire de Biofase, ce qui réduit son empreinte carbone. Biofase transforme environ 130 tonnes de pépins d'avocat par mois sur trois sites en fourchettes, couteaux, cuillères et pailles. Elle expédie actuellement ses produits à travers le Mexique, l'Europe et l'Australie, où ils sont principalement utilisés dans les restaurants.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)