Richard Salazar, directeur exécutif d'Acorbanec :

« Je suis sûr que les supermarchés européens se joindront à l'amélioration de la politique d'approvisionnement en bananes annoncée par Aldi »

Après des mois de lutte pour obtenir un engagement en faveur d'une distribution responsable en Europe, le secteur latino-américain de la banane se félicite de la décision du supermarché allemand Aldi. Il a annoncé un pas vers une plus grande durabilité de sa chaîne d'approvisionnement en bananes par la mise en œuvre de « pratiques d'achat plus responsables et l'amélioration de la transparence des coûts de production », comme le détaille son propre site web, par le biais d'un approvisionnement qui - espère-t-il - sera basé sur la méthodologie du commerce équitable.

« Les syndicats de producteurs et d'exportateurs de bananes d'Amérique Latine, rejoints ensuite par les ACP et enfin par les producteurs européens, ont porté conjointement cette demande. En mars dernier, nous étions à Bruxelles, au Parlement européen et à la Commission européenne, ainsi qu'au Fruit Logistica à Berlin, où nous avons rencontré plusieurs supermarchés européens pour leur demander cette responsabilité partagée », souligne Richard Salazar, directeur exécutif d'Acorbanec.

« Au cours du mois d'août, nous avons eu la visite en Équateur de Franca Rodríguez, d'Aldi Sud, qui nous a parlé de cette mesure, que nous saluons, et nous espérons que d'autres supermarchés suivront cette ligne. Car nous voulons comprendre qu'ils nous ont écoutés et que nous avons fait prendre conscience que la durabilité de la production et de l'exportation de bananes était en danger, même pour l'approvisionnement de l'Europe et d'autres marchés, si ces politiques qui avaient été mises en place devaient se poursuivre. » 

Dans un contexte inflationniste très difficile pour la chaîne d'approvisionnement mondiale, plongée dans une grave crise logistique et énergétique. Rappelons que la hausse des prix du pétrole et de l'énergie depuis 2021 a été un facteur déterminant dans l'escalade de tous les intrants - avec des marges qui se réduisaient rapidement au fil des mois. Le secteur de la banane a vu comment les détaillants européens ont évité la nécessaire révision des prix d'achat du fruit.

« Nous avions des coûts plus élevés d'une part et une productivité plus faible d'autre part, alors que les acheteurs internationaux nous payaient moins pour nos fruits. En recevant moins de revenus, de nombreux producteurs de bananes n'ont pas pu s'occuper correctement de leurs exploitations, ce qui a fait baisser leur production. À cela s'ajoute l'application des LMR par l'Union européenne, qui élimine pratiquement l'utilisation de plusieurs molécules chimiques qui étaient utilisées dans la culture. Nous avons respecté ces changements mais à un coût de production plus élevé, en utilisant d'autres intrants plus coûteux et avec une efficacité productive moindre. » 

« Nous respectons les politiques des supermarchés discount et leurs stratégies pour attirer leurs clients, mais ils doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas continuer ainsi car ils mettent en danger non seulement les bananes d'Amérique Latine, mais aussi la production européenne de bananes et les fruits des producteurs européens en général. » Ce n'est pas quelque chose de nouveau ; le secteur le plus faible de la chaîne, les producteurs, a toujours été celui qui a dû assumer le risque de cette politique spécifiquement, et dans notre cas, nous étions déjà dans une économie de survie. C'est pourquoi nous saluons cette mesure qui garantira la durabilité de la production et, d'une manière ou d'une autre, la sécurité alimentaire en Europe.

Méthodologie du commerce équitable
L'ampleur du discounter Aldi en Europe en fait l'un des supermarchés de référence ; cette mesure permet donc d'être optimiste quant à un changement de concept généralisé de la politique d'achat de bananes dans la distribution européenne, qui représente un client important pour l'industrie du plus grand exportateur de bananes de la planète, l'Équateur.

« Les consommateurs sont conscients de ce qui se passe dans le monde, que leurs aliments sont plus chers, et ils comprendront qu'il est nécessaire de procéder à un ajustement du prix des bananes, car s'il y a une augmentation des prix, elle sera légère, de quelques centimes », souligne Richard Salazar. « Des produits comme les nôtres méritent également une augmentation. Pas seulement les bananes, mais les fruits et légumes en général. » 

« C'est pourquoi je suis sûr que les autres supermarchés se joindront d'une manière ou d'une autre à cette mesure, pas nécessairement par le biais du concept annoncé par Aldi, mais en payant un meilleur prix pour nos fruits. » 

L'approvisionnement d'Aldi, selon l'explication partagée par le discounter lui-même, sera basé sur la méthodologie du commerce équitable, de sorte que « les changements dans les facteurs de coût qui sous-tendent le prix minimum du commerce équitable seront pris en compte dans notre approvisionnement. Il s'agit d'une étape essentielle pour mieux identifier et atténuer davantage les fluctuations de prix qui peuvent avoir un impact négatif sur les travailleurs et les parties prenantes au niveau de la production », indique l'entreprise sur son site web.

« C'est un grand pas en avant, mais nous, dans le secteur de la banane, continuerons à faire pression pour que notre situation s'améliore. En octobre prochain, dans le cadre de la foire Fruit Attraction, nous allons organiser différents événements liés à la responsabilité partagée, entre autres, auxquels participeront les ministres équatoriens de l'agriculture et du commerce, et nous continuerons à exhorter les acheteurs à payer un prix équitable pour nos fruits », souligne Richard.

Pour plus d'informations :
Acorbanec 
Parque Empresarial Colón
Empresarial 4, piso 2, oficina 211 
Guayaquil (Équateur)
Tél. : +593 42136348
www.acorbanec.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)