Des millions de personnes sont confinées dans toute la Chine, la crise de l'eau ne s'est pas atténuée

Faire face à un environnement commercial difficile, avec une réalité qui change presque quotidiennement, est devenu la nouvelle normalité pour de nombreuses entreprises faisant des affaires en Chine. Ces dernières semaines ont été marquées par une série de nouveaux défis. Les régions du sud et du sud-ouest du pays ont été particulièrement touchées, notamment les provinces du Sichuan et du Guangdong.

Des mois de temps sec et de chaleur ont affecté la capacité hydroélectrique de la région, obligeant les usines, les bureaux, les centres commerciaux, les écoles et autres lieux publics à fermer ou à se passer d'électricité pour l'éclairage ou la climatisation. Cette situation s'est produite pendant l'une des périodes les plus chaudes de l'histoire de la Chine, avec des températures dépassant les 40 degrés sur plusieurs semaines.

La ville de Chengdu, qui compte 16 millions d'habitants, a été entièrement confinée. En outre, 70 autres villes chinoises ont mis en place des mesures de confinement de différents niveaux. On estime qu'au total 65 millions de Chinois sont en confinement total ou partiel. Des cas de Covid ont été signalés dans plus d'une centaine de villes, le nombre le plus élevé depuis les premiers jours de la pandémie en 2020.

En plus de cela, un tremblement de terre de magnitude 6,8 aurait touché la province du Sichuan lundi après-midi, à seulement 200 km de la ville de Chengdu.

Les déplacements entre les villes et les provinces ont été complexes tout l'été. Les restrictions en matière de quarantaine varient selon les régions, ce qui entraîne des retards à l'entrée et au retour pour les voyages d'affaires et autres. De plus, il y a toujours le risque que le diagnostic sanitaire d'une personne ne change de couleur, ce qui entraîne une période de confinement forcé à domicile ou à l'hôtel.

Ces dernières semaines, des villes comme Shenzhen, Hainan et Tianjin ont toutes connu différents niveaux de restrictions liées au Covid. À Hainan, une île subtropicale du sud de la Chine, des milliers de touristes ont été confinés dans leur chambre d'hôtel pendant deux à trois semaines. Ironiquement, beaucoup de ces touristes ont voyagé de Shanghai vers l'île, et ont finalement pu quitter la ville après des mois de confinement en mars, avril et mai.


Des personnes font la queue pour les tests quotidiens de Covid-19 à Shenzhen

L'assouplissement des restrictions en matière de quarantaine et de voyage, tant pour les voyages internationaux et nationaux en Chine que pour les voyages inter-régionaux à l'intérieur du pays, n'a pas eu lieu. En conséquence, les vols internationaux restent rares ou très chers.

La province du Hebei, qui entoure la ville de Pékin, a ordonné à des millions d'habitants de rester chez eux jusqu'à la fin de la semaine. Tianjin, une ville portuaire proche de Pékin, va procéder à des tests de masse sur tous ses citoyens.

Les effets sur le commerce des produits frais sont mitigés. Les exportateurs de poires de Hebei ont rencontré des problèmes, car ils n'ont pas pu déposer les documents d'expédition requis pour exporter des conteneurs de poires fraîches. Cependant, aucun retard lié au Covid n'a été signalé dans les principaux ports de Shanghai, Tianjin ou Guangzhou, bien que les routines de test quotidiennes pour avoir accès aux marchés de gros des produits frais restent en place. Les prix des conteneurs sont encore élevés, mais ils ont baissé par rapport aux prix encore plus élevés des deux dernières années. Les importateurs de Shanghai et de Guangzhou n'ont pas signalé de retards récents dans les expéditions de conteneurs.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)